- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Des astuces pour ne plus gaspiller de nourriture au quotidien

Poubelles ©christels CC0 Pixabay

Poubelles ©christels CC0 Pixabay

Stop the Waste

Stop the Waste

Aujourd’hui a lieu la journée mondiale de l’alimentation  et dans ce cadre je voulais vous faire connaître Stop the Waste un mouvement lancé par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies. Il vise à mettre en lumière le problème mondial du gaspillage alimentaire et à rappeler certaines solutions simples que nous pouvons tous adopter pour prévenir les déchets alimentaires. Je pense que nous avons toutes et tous notre rôle à jouer. Nous devons cesser de gaspiller. Ce n’est pas qu’une question de nourriture. C’est aussi une question d’argent, de travail, de ressources telles que l’énergie, la terre, les semences et l’eau qui font partie de la production alimentaire.

Bref.

J’ai souhaité moi aussi rejoindre ce mouvement parce que je me sens clairement concernée. Je vous ai donc demandé il y a quelques jours sur Facebook de bien vouloir partager vos bonnes pratiques anti gaspillage et voici donc vos conseils. J’ai adoré vous lire et il y a plein de choses que je ne pratiquais pas (comme la semaine sans achat) et que je vais maintenant faire. N’hésitez pas vous aussi à ajouter vos astuces par le biais des commentaires.

Je finis juste en vous disant qu’en cliquant ici, vous retrouverez toutes mes recettes spéciales restes.

Bonne lecture.

Astuces anti gaspillage quand vous faites vos courses

Faire ses cours ©Pexels CCO Pixabay

Faire ses cours ©Pexels CCO Pixabay

 

Jenna M : Ne jamais remplir à fond son frigo !

Céline Ciloubidouille : Je fais des semaines zéro achat. On vide les placards et on mange ce qu’il y a. Ce ne sont pas les semaines les plus diététiques mais on y voit plus clair et on perd moins

Florence D : Plus de gros chariots de course, que l’essentiel. Que des produits de saison.

Sylvie M : J ’achète les fruits et légumes de saison. Je fais ma liste de recettes à faire pour la semaine et fais une liste de ce dont j’ai besoin.

Laetitia B : je prépare les menus à l’avance avec les quantités notées dans les recettes.

Emmanuelle L : Pour m’empêcher de jeter, la technique qui me convient c’est d’acheter quasi chaque jour ce que je prépare. Je me lance régulièrement le défi du repas sympa alors que le frigo est quasi vide. Attention cette technique ne plaît pas du tout aux enfants 😉 .

Christelle V : Je n’achète que ce que j’ai prévu dans les menus.. je ne jette rien.

Marjorie M : Acheter ce dont on a besoin uniquement.

Luna P : Ne pas blinder son frigo, toujours être capable de savoir ce qu’il y a dedans quand on regarde en ouvrant la porte (rien de caché au fond).

Astuces anti gaspillage quand vous cuisinez

Poubelle ©Pixabay

Poubelle ©Pixabay

Valérie G : Pour les légumes je congèle toutes les épluchures et je fais des bouillons idem pour les bouts de viandes…je ne jette jamais rien..et les graines de cucurbitacées au
compost…quelques belles fleurs en l’été !

Charlotte DM : Je garde mes épluchure de légumes (au congélateur) pour faire du bouillon. Idem pour les carcasses de poulet, os, etc…

Lara M  : plus de tabou sur les DLC. On ouvre et on goûte même si date dépassée de plusieurs mois. Et on s’aperçoit que l’on peut vraiment manger des yaourts longtemps après la date. Idem le saint Moret que j’ai toujours dans mon frigo pour au cas où (cheesecake, soupe, tapas apéro).

Luna P : Ne pas trop se prendre la tête avec les dates de péremption à 2 jours près (en cas de doute se fier à l’aspect et à l’odeur) et ne pas en tenir compte pour l’épicerie sèche (et si ça a vraiment trop trainé, ne plus en racheter).

Sabsab M : Epluchures de pommes bio dans la friteuse type « presque sans huile » pour faire des chips de pomme. Et chez nous, jamais de pain sec. À la fin de la journée nous coupons le reste du pain du jour en morceaux prêts à manger et nous les congelons. Nous les sortons au fur et à mesure pour le petit déjeuner. Décongélation directement au grille-pain.

Sabsab M : En été nous faisons souvent de la soupe aux fanes de radis.

Sabsab M : Pour utiliser des blancs d’oeufs, nous faisons parfois des omelettes blanches aux herbes pour l’apéro. Ou les traditionnelles meringues bien sûr.

Agnès G : Je ne jette rien. Si je n’ai besoin que de jaunes d’oeufs pour une recette, je congèle les blancs dans un pot de confiture et les utilise ultérieurement. Quand j’achète des betteraves fraîches, j’utilise les fanes que je fais revenir avec une échalote et une pointe de crème pour accompagner une viande grillée, c’est délicieux !

Caro F. : En achetant des légumes bio, je cuisine presque toutes les épluchures …

Margot A. : Je garde les déchets des poissons ou fruits de mer (têtes, coquillages) pour faire un fumet (qui sert à merveille dans un risotto).

Julie D : Les têtes de crevettes, j’en fais de la bisque.

Vivi SP : Perso, un reste de légumes cuits va compléter une soupe fraiche. Un reste de pâtes va donner un d&but de salade de nouilles. Les branches de fenouil, le « cul » de la salade chinoise etc partent dans un sachet au congélateur pour compléter les soupes.

Epluchures de pommes de terre ©sonja_paetow

Epluchures de pommes de terre ©sonja_paetow CC0 Pixabay

Florence D : Des soupes et confitures avec les fruits et les légumes trop matures, coulis de tomates. Des puddings avec le pain sec.

Verlaine R : Je congèle le jus filtré des moules marinières pour en faire ultérieurement des sauces pour les poissons ou les gratins de fruits de mer.

Sylvie M : Je ne jette jamais les fruits et légumes ou pain, je fais des soupes, compotes, …

Frédérique G : Avec les restes aux quels j’ajoute des oeufs, de la crème ou du lait et du fromage et cuisson au four ,je fais mon fameux Fourzytout ! Jamais pareil, toujours délicieux !

Drane S : Je fais de la chapelure avec du pain rassis, ou du pain perdu pour le p’tit déj ; La soupe avec les tiges du cresson ou autres légumes et  je congèle les restes de sauces bolognaises et avec plusieurs restants je fais des lasagnes…

Anne Sophie E : Avec des légumes bios je garde les chutes (vert de poireaux, bouts de carottes, etc) dans un sac au congélateur et quand il est plein je m’en sers pour faire un bouillon.

Laurence L : ici aussi menu « restes » ! On présente sous forme de tapas, chacun picore ce qu’il souhaite. Les enfants adorent et on ne jette quasi rien. Sinon épluchures de pomme de terre lavées séchées et mises à sécher au four pour faire des chips rustiques. Idem graines de courges pour picorer à l’apéro. Les salades flétries vont dans la soupe.

Géraldine L : Les champignons : queues et peaux, en velouté.

Claude, la cigogne : Des soupes avec des légumes fatigués, des salades avec des légumes cuits ( reste de légumes de pot au feu), des quiches ( à la choucroute par exemple), du pain perdu sucré ou salé, et des mélis- mélos quand il me reste un petit peu de légumes cuits, des compotes avec les fruits.

Cathy T : J’ai acheté des ramequins et j’y mets les « restes », j’ai toujours une pâte brisée ou feuilletée au congélateur pour faire quiche, tourte… avec ces restes. Sinon je fais des petits matefaims en rajoutant œuf et farine. Je ne jette rien.

Luna P : mettre les restes au frigo et les cuisiner très rapidement (je ne mets pas au congélateur parce que j’oublie).

Valérie B : Moi je ne jette rien. J ai investi sur une machine de mise sous vide, le Be Save de chez Demarle. (on met dans du verre et pas du plastique).

Aude R : Je congèle les fonds de plats en sauce dans des minis moules à gâteaux. Et comme ça j’ai une sauce pour les jours de flemme, sur des pâtes, du riz…

Cécile CG : J’ai toujours un repas par semaine où l’on met tous les restes sur la table !

Astuce anti gaspillage au moment du repas :

Luna P : Ne pas servir les enfants mais les laisser se servir en leur demandant de manger tout ce qu’ils prennent et en précisant qu’ils pourront se resservir, ça évite vraiment le gaspillage et les enfants apprennent la satiété naturellement.

Cantine scolaire ©wavebreakmedia shutterstock

Cantine scolaire ©wavebreakmedia shutterstock

Rien ne se perd, tout se transforme – On ne mange pas mais ..

Vivi SP : Les coquilles d’oeufs partent au compostage ou broyées pour enrichir la terre des plantes.

Florence D : Les petits restes de viande donnés aux nombreux chats errants du secteur.

Florence S : Écorce de citron dont vous avez extrait le jus à mettre dans le panier du lave vaisselle, cela remplace le liquide de rinçage. La vaisselle est étincelante et ça laisse une bonne odeur dans la machine. Je mets les écorces d’orange dans le réfrigérateur pour désodoriser.

Cécile C :  Le marc de café dans les plantes ou dans l’évier de la cuisine. Sinon, comme massage des cuisses pour déstocker les graisse (efficacité ? hum… ) par contre agit comme un gommage et fait la peau douce. Attention, pour le corps, pas le visage car trop granuleux pour cette peau fragile.

Caro F : Le café et les coquilles d’œufs sont excellent engrais, les huiles végétales vont sur le compost … tout , tout peut-être recyclé.

Catherine LD : Et sinon je composte donc j’ai quand même moins de scrupules si j’oublie un truc au fond du frigo : ça retourne à fabriquer des belles choses au jardin !

Céline S : 3 bons toutous, des oiseaux et un gros compost externe

Marie M :  Des poules qui mangent tout (ou presque 😉) et en retour, offrent de bons œufs !

Poules ©pasja1000 CC0 Pixabay

Poules ©pasja1000 CC0 Pixabay

Merci à tous et faites en bon usage 🙂