Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Notre-Dame de Paris

L'image du jour

Notre Dame de Paris

Notre Dame de Paris

Hier, alors que je passais un moment formidable ? chez Jean et Magali Sulpice à l’Auberge du père Bise je ne pensais pas que la journée se terminerait comme cela. J’étais assise dans mon avion à Genève, attendant le décollage quand j’ai reçu un message de ma fille :

Tu as vu Notre Dame ? Avec un lien vers une vidéo.

Nous sommes restés de longues minutes sur le tarmac en attendant de partir (ahhh Easyjet ….) et pendant ce temps, je déroulais mon fil twitter les larmes aux yeux.

??????

Je ne sais pourquoi je suis autant bouleversée par cet incendie. C’est comme si c’était ma propre histoire qui brûlait. Cela renvoie je trouve à sa propre mortalité et à celle de ses proches. Se dire que les choses qu’on croyait acquises et immuables ne le sont en fait pas. J’ai ressenti les mêmes sensations que lors du 11 septembre ??: tristesse, incompréhension, colère.

Je crois que l’on se souviendra tous où l’on était, ce que l’on faisait lorsque l’on a appris que Notre-Dame brûlait.

Ce matin, en me réveillant, j’étais à la fois soulagée de voir que Notre Dame était encore debout et tellement triste de voir ces décombres encore fumants.

Et se demander mais pourquoi ? Comment ? Vouloir comprendre. ???

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Dany a écrit le 16 avril 2019

    Bonjour
    Votre message est très touchant
    Comme vous j aimerais comprendre pourquoi, comment
    Ç est une tragédie
    Cordialement
    Dany

  • rolande a écrit le 16 avril 2019

    oui j’ai éprouvé les mêmes sensations que vous … mais espérance elle sera reconstruite le travail de ceux qui ont péri parfois sur ce chantier ne doit pas rester dans l’ombre et grâce à nos pompiers nous pouvons avoir cette lumière qu’un jour …. elle sera à nouveau là

  • cline a écrit le 16 avril 2019

    J’ai effectivement ressenti la même sensation : un vide, un vague sentiment d’oppression ; comme lorsque se perdent les choses qui ne devraient pas partir. Et puis finalement tellement soulagée de voir constater à mon réveil qu’elle est encore debout ! Aujourd’hui, je me dis que ces grands et séculaires monuments traversent le temps en connaissant à leur manière les vicissitudes de l’existence. Une nouvelle page va s’écrire pour Notre-Dame-de-Paris et ce ne sera sûrement pas la moins glorieuse, mais plus simplement la suite de son histoire qui de loin, nous dépasse tous. Est-ce pour cela que nous sommes touchés en plein cœur ? Je pense qu’elle fait partie de nous…

    • Anne a écrit le 16 avril 2019

      Tu as raison Cline, regardons l’avenir <3

  • Nathalie a écrit le 16 avril 2019

    Comme je te comprends , j’étais stupéfaite devant les images du journal télévisé et très triste aussi.
    Et ce matin , soulagée qu’elle soit encore debout , grâce au formidable travail des pompiers.

    • Anne a écrit le 16 avril 2019

      Oui tu fais bien de le dire, un grand <3 pour les pompiers

  • Nicole Jungers a écrit le 16 avril 2019

    Oui nous nous souviendrons tous de l’endroit et ce que nous faisions..
    C’est une tristesse immense, tellement belle, elle le sera de nouveau. Au point de vue historique ,il sera difficile de retrouver ce symbole et cette ame,lorsque l’on se trouve à la decouvrir ou a la redécouvrir, selon le ressenti de chacun. Faisons confiance aux artisans et aux compagnons pour reconstruire,certainement avec des moyens modernes notre belle cathédrale.
    Pensées
    Nicole

    • Anne a écrit le 16 avril 2019

      Oui tu as tout à fait raison. Faisons confiance 🙂

  • MartineJ a écrit le 16 avril 2019

    Notre Dame fait tellement partie de nos référence que c’est notre environnement qui est amputé. Je me sens orpheline de notre patrimoine

  • Laurent a écrit le 16 avril 2019

    Bonjour Anne,

    Bien que je sois Belge résidant près de Bruxelles, lorsque j’ai vu le titre « Notre-Dame en feu » dans un mail flash du journal le Soir, je ne pouvais pas y croire. Le sang glacé, j’ai directement ouvert le lien vers la page du journal en me disant « non, impossible ». Je ne pouvais pas le croire, je ne voulais pas le croire… Et là, en un instant, en voyant les quelques images et vidéos, un vif et horrible sentiment de peine, de grand vide et d’incompréhension totale m’a envahi. Voir la flèche s’effondrer dans les flammes, c’était comme si je voyais une personne que j’aimais s’effondrer, prenant conscience que je ne la verrais plus jamais. La gorge nouée, les larmes aux yeux (bien que retenues), ces images n’ont pas quitté mon esprit de la soirée. Au matin, craignant le pire, j’ai été quelque peu soulagé, mais avec beaucoup d’amertume, en lisant que les flammes venaient d’être maîtrisées et que le corps de l’édifice était debout. « Toujours en vie, mais meurtrie, paralysée, incomplète… ». Comme pour une personne, oui, effectivement, on peut la « réparer » (ce qui prendra sans doute un siècle, cf ND de Reims), mais elle sera différente aux yeux et/ou dans le cœur de beaucoup d’entre nous, sachant ce qu’elle vient de subir. C’est symbolique, difficile à décrire exactement.

    ND a traversé les siècles, et son histoire est loin d’être terminée… En espérant que les Hommes continuent à porter pierre à l’édifice !

    Un tout grand merci aux pompiers qui ont fait tout leur possible pendant ces longues heures.

    Merci à toi, Anne, pour ce partage.

    • Laurent a écrit le 16 avril 2019

      PS: nous aimons venir régulièrement en France, tant au Nord comme au Sud, comme si c’était notre deuxième nation ?

      • Anne a écrit le 16 avril 2019

        Merci Laurent pour ce message qui touche

  • Rose a écrit le 16 avril 2019

    Comme je comprends ton émotion
    Moi aussi : tristesse, injustice aussi et un monument historique si riche en histoires, en art, en beauté …
    Je m’en souviendrai car j’étais partie chez la vétérinaire pour euthanasier mon Charlie, mon chat depuis 12 ans et demi…. j’ai fondu en larmes toute la soirée …. trop c’était trop ??

  • Martine Missegue a écrit le 16 avril 2019

    Même si c’est un désastre ce n’est pas à placer sur le même plan que le 11 septembre avec ses presque 3000 morts.. .

    • Anne a écrit le 16 avril 2019

      Bonsoir Martine

      C’est votre ressenti. Ce n’est pas le mien. Pour moi c’est la même incompréhension, désolation, tristesse et choc

  • Véronique LARIOS a écrit le 16 avril 2019

    Je comprends ta tristesse, je ressens les mêmes émotions. Nous sommes touchés dans nos tripes, comme lorsque nous souffrons de voir une personne que nous aimons souffrir elle aussi.
    C’était une journée très bizarre, ce lundi 15 avril 2019. Ma fille de 17 ans rentrait de son voyage à Londres, remplie de joie pour nous raconter ses découvertes, j’apprenais la dégradation de l’état de santé de ma soeur, et Notre Dame s’embrasait… Tout cela dans la même heure… ?

  • Nina a écrit le 16 avril 2019

    Bonsoir,
    Oui, on croit que les monuments sont immortels et on prend conscience de notre finitude lorsqu’une catastrophe arrive. J’ai eu le même sentiment l’été dernier en montagne lorsque j’ai vu tout un pan de rochers, que je connaissais depuis toujours, s’effondrer en l’espace de quelques secondes. Là aussi, sans victime, heureusement. Mais , ayant grandi à l’ombre de cette montagne, et certaine qu’elle me survivrait très longtemps, j’ai du abandonner ce sentiment enfantin et la réalité a été dure à supporter. Piqûre de rappel hier soir avec Notre Dame, qui pour moi symbolisait Paris, ville éternelle.

  • Barbara a écrit le 17 avril 2019


    impossible d’écrire là mais merci pour cet article (plus tard peut être) juste qq mots pas bien écrits

    mais oui elle va « rejaillir »(je trouve pas mes mots)
    différente mais forte
    et renouvelée
    espérance

    et
    une solidarité née de cette tragédie
    des signes (croix conservée) les cloches pas tombées (ça aurait été pire)
    le tout en pleine semaine pascale

    • Anne a écrit le 19 avril 2019

      renaître de ses cendres, comme le phoenix 😉

  • Philo a écrit le 17 avril 2019

    Tu as raison, je pense que je souviendrais toute ma vie de comment et où j’ai appris cette nouvelle.
    Quand j’ai vu les images ça m’a fait mal dans le cœur, c’était même insoutenable à regarder. J’ai fini par couper la tv et les réseaux sociaux au bout d’un moment.
    Comme toi, je ne pensais pas ressentir cela mais Notre-Dame je la connais depuis enfant, c’est un véritable symbole.
    C’est tellement triste mais je suis soulagée qu’elle soit encore debout.
    Bisous

  • Stéph a écrit le 17 avril 2019

    J’avoue comprendre une certaine émotion, mais je n’ai pas le même ressenti. Pourtant croyante et pratiquante, je pense qu’il s’agit d’une perte historique inestimable, mais N.D. de PAris a connu des incendies, des transformations, des périodes où elle servait d’entrepot.
    C’est un monument historique mais, cela reste un bâtiment, tout unique qu’il soit… Il n’y a aucune raisons que je me souvienne d’ôù et comment j’ai appris l’incendie alors que pour les attentants (11/9, Charlie et Bataclan…), ca oui.
    C’est seulement mon ressenti, pas de jugement pour ceux qui en ont un différent.

  • Dr. CaSo a écrit le 18 avril 2019

    Vivre ça de très loin c’est aussi très triste et très solitaire. Il n’y a pas eu mort d’homme, mais il y a eu mort d’héritage, et ça aussi c’est important.

  • myriam a écrit le 19 avril 2019

    Bonjour Anne
    et à tous et toutes

    Oui, la cathédrale N.D est emputi d’un morceau _( d’un gros morceau) de son histoire_ de notre histoire à tous.
    C’est triste mais elle est encore debout!
    Et elle va re resplendir dans le paysage de Paris.
    Peut importe le temps , seul compte ce qui est ( à faire), seul compte la volonté des hommes et les moyens et outils qu ‘ ils se donneront pour rebâtir.
    En spiritualité , le feu est un moyen d’effacer , de purifier ( le passé).
    C’est comme un renouveau!
    Seul compte l’élan de solidarité des hommes et des femmes, des jeunes et moins jeunes qui par ce biais vont se rendre compte que la solidarité, l’amour, l’entraide, la fraternité , est encore une possibilité à offrir à ce monde_ notre monde.
    Faisons le comme nous voudrions le voir!
    C’est peut_être une seconde chance que chacun peut s’offrir pour lui même, pour mieux y vivre!
    bonne journée à tous!

    • Anne a écrit le 19 avril 2019

      Merci Myriam pour ce si beau message 🙂

      • Barbara a écrit le 20 avril 2019

        merci Myriam moi aussi je suis dans l’espérance!
        et la confiance 🙂

  • myriam a écrit le 19 avril 2019

    pardon: amputie

P & P

Répondre à Nicole Jungers Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 700
followers
Pinterest
481 000
followers
Instagram
48 500
followers
Fermer