Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Compote pommes coings vanille

Desserts avec des fruits Sans gluten Sans lait Sans oeufs Végétarien

Compote pommes coing vanille

Compote pommes coing vanille

J’ai acheté les derniers coings du marché pour réaliser cette compote. C’est une recette facile et délicieuse que je n’ai pas du tout sucrée, mes coings étant bien mûrs. Si vous n’êtes pas sûr de la maturité des vôtres, je vous conseille de préparer la compote, de la goûter après cuisson et éventuellement d’ajouter une ou deux cuillères de sucre roux si besoin. J’ai parfumé tout simplement à la vanille car j’adore cette saveur mais vous pouvez bien sur utiliser à la place de la cannelle par exemple ou tout autre épice qui vous fait envie.

Pour 3 pots de compote :

  • 6 pommes (différentes variétés)
  • 3 coings
  • 1 gousse de vanille
  • 20 cl d’eau

Epluchez les pommes et les coings et évidez-les : ôtez le coeur et les pépins. Coupez les coings grossièrement.

Dans une grande cocotte (type cocotte en fonte), versez l’eau et  ajoutez les cubes de coing. Faites cuire à couvert pendant 15 minutes puis ajoutez les pommes, elles aussi coupées grossièrement. Ajoutez également le bâton de vanille fendu en deux et laissez cuire à couvert une bonne trentaine de minutes. Si vous voyez qu’il manque un peu de liquide vous pouvez en rajouter un tout petit peu. Mais normalement c’est bon.

Au bout de ce laps de temps, normalement vos fruits sont cuits (bien tendres). Passez tout le contenu au blender (même la gousse de vanille) si vous aimez une compote mixée finement. Dans le cas contraire, ôtez la gousse de vanille (récupérez les graines que vous remettez dans les fruits) et écrasez grossièrement à la fourchette.

Super bon.

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • Clairus a écrit le 18 décembre 2018
    5

    Excellente compote qui me rappelle mon enfance!!
    Une variante: ajouter un peu de gelée de coings faite maison juste avant de servir.
    ( j’ai fait de la gelée de coings il y a quelques semaines ) Cela permet de tempérer le goût de la vanille et de sucrer un peu pour ceux qui préfèrent. Je pense aux enfants en particulier.
    J’ai essayé la version nature et la version avec gelée, et les deux sont un délice!!

Les commentaires
  • catariège a écrit le 11 décembre 2018

    merci Anne pour ce rappel de recette simple et très bonne ;déjà la fin des coings !!je ne vois pas passer le temps !!

    • Anne a écrit le 12 décembre 2018

      Pareil. Cette année a filé à la vitesse de l’éclair

  • Jacques CHARCOSSET a écrit le 11 décembre 2018

    En effet, Anne, le coing est un des fruits les plus sucrés qui soit. Personnes sensibles au sucre et diabétiques s’abstenir ou alors goûter une proportion infinitésimale. Le coing est un fruit extraordinaire
    et qu’il ne faut pas réserver à la pâte de coing. Il faut le consommer par exemple en clafoutis (comme pour les cerises) ou alors totalement génial en tagine. Là il faut cuire les coings lavés mais pas épluchés, coupés en huit et épépinés, cuit dans une poêle avec un bon morceau de beurre. On rajoute les coings en fin de cuisson (environ 10 mn) dans le plat tagine.

    • Barbara a écrit le 11 décembre 2018

      euh vous êtes sûr
      je viens de chercher / taux de sucre et je ne lis pas du tout ça

      • Christine2 a écrit le 11 décembre 2018

        Je partage votre remarque Barbara. Mais je ne suis pas nutritionniste. Si mes recherches sont bonnes voici un extrait du site la Nutrition.fr :

        « Il s’agit d’un fruit assez peu chargé en glucides (ou sucres) : le coing en renferme en moyenne 6 à 7 g aux 100 g (c’est-à-dire moins que la majorité des fruits, dans lesquels cette teneur atteint plutôt 9 à 12 g). Il s’agit pour l’essentiel de sucres réducteurs (glucose et fructose), avec seulement quelques traces d’amidon. Les protéines y sont peu abondantes également (elles ne dépassent pas 0,3 à 0,4 g), et les lipides n’y sont présents qu’à l’état de traces. De ce fait, l’apport énergétique du coing reste très modéré : 28 kcalories (117 kJoules) aux 100 g. »

        • Barbara a écrit le 12 décembre 2018

          merci
          moi non plus je ne suis pas nutritionniste
          mes -rapides recherches ont donné ce genre de réponses justement
          d’où mon questionnement
          bonne journée

          • Anne a écrit le 12 décembre 2018

            Coucou

            Très peu de sucre dans le coing 😉 Jacques tu as certainement confondu avec autre chose ?

            Bises à tous

            Bonne journée

          • Barbara a écrit le 12 décembre 2018

            merci Anne

  • Jeannine a écrit le 11 décembre 2018

    Le coing peu sucré mais beaucoup de pectine ceci dit la compote coing pomme c’est excellent
    Merci Anne

  • myriam a écrit le 11 décembre 2018

    Bonjour Anne

    Vu la consistance de ta compote, tu as du te régaler.
    Pommes_ coing, ça fonctionne toujours!
    Merci
    Bonne soirée

  • gisèle rozès a écrit le 12 décembre 2018

    Un ami médecin, dont la fille était diabétique de naissance, m’avait appris en 1974 que les coings ne contenaient que très peu de sucre et que c’était ce qu’il pouvait accorder à son enfant en guise de confiture car ce fruit prend facilement en gelée et de ce fait il retenait la moitié de la production de mon cognassier

  • Ninotchka a écrit le 20 décembre 2018

    Super idée…Je tente de ce pas et je me demande si avec des kakhis ça ne peut pas le faire aussi…

    • Anne a écrit le 21 décembre 2018

      Je te laisse essayer 🙂 Tu me diras ?

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
207 000
followers
Pinterest
453 200
followers
Instagram
44 500
followers
Fermer