Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Interview 7 péchés capitaux : Steven Ramon

France Voyages

Avec Steven Ramon

Avec Steven Ramon

Je me suis rendu il y a quelques jours à Lille pour ce bel évènement qu’est La Table du Comté. Souvenez-vous, je vous en ai parlé plusieurs fois, il s’agit d’un restaurant éphémère qui chaque année investit une ville et propose aux chefs locaux de travailler le Comté. Cela donne des mélanges détonnants, surprenants, intéressants. Le jour où j’y suis allée déjeuner, le chef local était Steven Ramon. Peut être vous souvenez-vous de ce lui qui a fini 4è de Top Chef en 2013 ?

Son menu pour cet évènement : Langoustine, épinards, courge, Comté fruité / St Pierre, moules, chou fleur, vieux Comté / Plateau de dégustation de Comté / Figues, yaourt, jeune Comté

Menu Steven Ramon

Menu Steven Ramon

Pur produit local, Steven Ramon entre comme commis à la Laiterie à Lambersart où il reste 9 ans. Il quitte ce restaurant en 2013, participe en suivant à Top Chef avant d’ouvrir l’année suivante son propre restaurant, le Rouge Barre. Il y délivre une cuisine personnelle, reflet de ce qu’il est, franc, sincère, direct.

J’ai profité de cette rencontre pour faire une interview 7 péchés capitaux.

Gourmandise : Que faut il avoir goûté au moins une fois dans sa vie ? 

Il y  a tellement de choses. Mais j’ai un faible pour le chocolat. Chacun peut trouver son bonheur dans un chocolat bien spécifique  et  cela reste un péché mignon. Et si je choisissais un produit local, ce serait l’ail fumé d’Arleux.

Ail fumé d'Arleux ©Thomas Lecavelier CC BY-NC 2.0

Ail fumé d’Arleux ©Thomas Lecavelier CC BY-NC 2.0

C’est un produit que j’adore cuisiner.  J’adore l’utiliser pour réaliser des crèmes. Il suffit d’ouvrir la tête et de séparer les gousses. Les plonger ensuite dans l’eau froide, portée à ébullition, égoutter et ôter la peau. Vous verrez, elle s’enlève hyper facilement en pressant. Ensuite je re cuire ces gousses une vingtaine de minutes soit avec une base de bouillon de volaille, de fumet de poisson, et crémer. Il ne reste plus qu’à mixer ; c’est formidable pour terminer une poêlée de légumes par exemple.

Paresse  : Est-ce qu’il vous arrive de ne rien  faire ?

Cela m’arrive mais rarement. J’ai 2 fils de 6 et 8 ans et ils sont très demandeurs de leur papa parce qu’ils ne le voient pas souvent vu mes horaires. Du coup le dimanche, je le  leur consacre entièrement. Pour moi la paresse, c’est se détendre sans pression. Mais très honnêtement, je n’ai pas le temps de me poser. Je ne sais plus ce que c’est de faire la sieste.  Je suis personnellement privé de tout de ma famille, de mes amis, de ma passion pour la moto. J’étais prévenu, je savais à quoi m’en tenir mais c’est parfois dur.

Orgueil : De quoi êtes-vous le plus fier ? 

Je ne suis pas quelqu’un de fier. Si je suis fier d’avoir créé de l’emploi, d’avoir ce restaurant aujourd’hui. Mais je suis quelqu’un de très timide et très réservé. j’ai du mal à parler à mes clients. Je suis un cuisinier, je reste dans ma cuisine. Je n’ai pas fait TopChef pour passer à la télé mais pour une grosse remise en question personnelle.

Luxure : Est-ce qu’être chef amène un petit truc en plus vis à vis des femmes ?

Après il faut être chef et un peu beau  gosse je pense 🙂 . Mais oui et non. Aujourd’hui tout le monde use et joue de son image. Mais je pense que cela va trop loin et que certains chefs devraient se concentrer plus sur leur cuisine que sur leurs tatouages.

Avarice : Est-ce qu’être chef permet de bien gagner sa vie ?

Je ne gagne pas ma vie. Je suis le plus petit salaire de l’entreprise. Je ne fais pas partie de ces chefs populaires qui ont un agent, je gère tout moi même. Si j’ai une photo ou une recette à envoyer, je le fais moi même.

Colère : Qu’est-ce qui vous énerve ?

C’est quand je montre 10 fois les choses et que ce n’est toujours pas fait. Je déteste aussi qu’on me mente.

Envie : Y a t-il un autre chef que vous auriez aimé être ? Ou un qui vous inspire plus particulièrement ?

Il y  en a plusieurs : Christophe Aribert, Alexandre Bourdas, Christophe Hardiquest, Thierry  Marx qui est pour moi un modèle au delà de la cuisine. Et en termes de cuisine, celui qui me fait pleurer vraiment et que je rêverai d’être c’est Emmanuel Renaut. C’est la cuisine que je rêve de faire. Les gens ne se rendent pas compte de toute la complexité, de tout le travail, de toutes la recherche, de la technique quand ils voient l’assiette arriver. Son biscuit de brochet, c’est tellement simple au visuel, cela me scotche vraiment.

Biscuit de brochet ©photographie Rina Nurra

Biscuit de brochet ©photographie Rina Nurra

Et si je devais être réincarné en chef, je souhaiterai être Pierre Gagnaire. Je suis très admiratif de son instinct, de son parcours.

Une dernière chose, si je vous dis Comté, vous me répondez … ? 

Le Comté est associé à un joli souvenir familial : un soufflé en plat principal, servi avec une salade. Aujourd’hui, je l’aime pour lui-même, plutôt affiné, c’est là qu’il développe tout son caractère. En accord avec une bière IPA, par exemple, cela fonctionne très bien. Pour la Table du Comté, j’ai pensé à une soupe d’artichauts, un poisson avec jus de volaille rôtie et du vin jaune. Mais le défi, ce sera de le travailler au dessert. Peut-être dans l’esprit d’un gâteau au yaourt.

Steven Ramon - La Table du Comté Lille

Steven Ramon – La Table du Comté Lille

Merci Steven.

Steven Ramon –  Restaurant Rouge Barre – 50 Rue de la Halle, 59800 Lille

Rouge Barre

Rouge Barre

Quelques photos de Lille en bonus :

La Table du Comté - Lille 2018

La Table du Comté – Lille 2018

Pour suivre l’actualité du Comté, un site : www.comte.com et une page Facebook : I love Comté.

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Babeth De Lille a écrit le 20 octobre 2018

    Je n’ai pas eu la chance d’être sélectionnée pour un de ces événements, mais j’ai la chance d’avoir déjà déjeuné au Rouge Barre et c’est effectivement un lieu agréable et gourmand!

  • radis rose a écrit le 20 octobre 2018

    Je n’ai pas pu aller à son restau lors de mon dernier week-end à Lille mais j’essaierai la prochaine fois 🙂

  • Barbara a écrit le 21 octobre 2018

    je sais pas je regarde pas top chef ! 😉
    mais j’aime le comté alors ça me parle !
    merci pour cette interview toujours intéressante et les photos de Lille

  • Jeannine a écrit le 22 octobre 2018

    Je ne connais pas ce chef je ne regarde pas top chef, mais j’ai noté l’adresse nous allons à Lille 2 ou 3 fois dans l’année qui au passage est une ville très vivante merci pour le reportage et entre autre la vitrine de
    Meert leurs gaufres HUM!!!!

    • Anne a écrit le 22 octobre 2018

      Ahhh mais elles sont tellement bonnes. J’adore celles aux agrumes. Ce sont mes préférées

  • estel a écrit le 22 octobre 2018

    Quel plaisir qu’une bordelaise vienne dans « le grand Nord » 🙂 , manger de bonnes choses dans de bons restaurants et publier de belles photos sur son blog!!
    Lilloise, je ne suis pas encore allée au Rouge Barre mais je crois que cette erreur va vite être réparée!
    Merci!

    • Anne a écrit le 23 octobre 2018

      Avec plaisir Estel 🙂

  • VASSEUR Emma a écrit le 23 octobre 2018

    Rho !
    Steven !
    Nous avons la chance de vivre à Lille et d’aller se régaler au Rouge Barre à chaque grande occasion
    (et même les petites…)

    😀

    Nous avons des supers restos à Lille et alentours,
    et les Nordistes savent bien vivre, ils sont très chaleureux.

    • Anne a écrit le 23 octobre 2018

      oh oui 🙂 Ma fille y a été étudiante 2 ans, c’était chouette 🙂

  • Céline M a écrit le 11 novembre 2018

    J’aime bien sa façon de voir les choses, un jeune chef qui n’a pas le melon ! La cuisine c’est surtout du travail

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
429 900
followers
Instagram
39 900
followers
Fermer