Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Fabada Asturiana, le cassoulet espagnol

Espagne Plats complets Porc Voyages

Fabada (c) Joaquinfanjul

Fabada (c) Joaquinfanjul

Je suis depuis hier en Espagne, aux Baléares, à la découverte de Majorque et Minorque pour vous ramener plein de recettes mais en attendant, je vous propose de vous régaler avec une autre recette Espagnole mais pas de la même région. Juste avant l’été, j’étais en effet allée dans les Asturies et j’en avais ramené cette recette que je n’avais pas voulu proposer en plein été. Vous allez comprendre si je vous dis Cassoulet ! 🙂

#Han.

Et si vous aimez le cassoulet il vous faut tester la fabada, le cassoulet local.

Son nom vient du mot faba, fève, et celle dont on parle est en fait un gros haricot blanc, le faba asturiana, cultivé dans la région et bénéficiant d’une appellation d’origine protégée. On le reconnait à sa couleur blanche et crémeuse, à sa forme de rognon long et aplati (dixit l’AOP) et à sa taille (comptez 100 à 110 haricots pour 100 g).

Haricots blancs pour Fabada

Haricots blancs pour Fabada ©JOseRAmon Navarro

Si les fabas sont indispensables il en va de même pour la charcuterie. Elle est espagnole bien sur et comprend des morceaux de boudin, de chorizo, d’épaule de porc, de lard, et éventuellement d’autres morceaux de porc comme l’oreille, le pied ou la queue.

En voici la recette, telle que donnée au magasin La Barata à Cangas de Onis.

Pour 5 personnes :

La veille, lavez les haricots blancs. Mettez-les dans un grand récipient et couvrez d’eau (au moins 5 volumes d’eau pour 1 volume de haricot). Laissez les tremper toute la nuit.

Le lendemain, versez les haricots avec leur eau de trempage dans une grande marmite. Ajoutez, le chorizo, le jambon et les lardons. Le liquide doit bien tout couvrir. Si besoin rajoutez de l’eau.

Faites ensuite cuire doucement et à couvert (laissez juste un petit espace ouvert pour que la vapeur s’échappe) pendant 3 à 4 heures. Rajoutez régulièrement de l’eau pour que le contenu soit bien immergé. A mi cuisson (environ 1h30 à 2 heures après le démarrage), rajoutez le safran et, éventuellement une pincée de sel. Normalement ce n’est pas la peine car la charcuterie est déjà salée. Pensez à remuer régulièrement. Rajoutez le boudin 1 heure avant la fin de la cuisson. Merci Beatriz (dans les commentaires) pour la précision.

Au bout de 3 à 4 heures, les haricots doivent être tendres. Goûtez donc au bout de 3 heures et si cela vous convient, stoppez la cuisson, sinon poursuivez-la.

Avant de servir à table (les haricots d’un côté et la viande de l’autre), il faudra laisser reposer le plat pendant 30 minutes.

Fabada (c) Juan J. Martínez CC BY-SA 2.0

Fabada (c) Juan J. Martínez CC BY-SA 2.0

Variante : Il est possible de substituer le safran par du piment ou tout simplement de ne pas en mettre.

C’est vraiment très bon. Un plat complet, mijoté, comme je les aime.  Vive la cuisine espagnole !

Si vous venez dans les Asturies, vous trouverez partout des kits à fabada vraiment très pratiques à transporter contenant les haricots et la viande nécessaires à la réalisation du plat.

Kit pour Fabada

Kit pour Fabada

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les avis
  • Thorez a écrit le 23 octobre 2017

    J aimerais bien faire cette recette mais où avoir ou commander les ingredients

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      Tu prends des ingrédients locaux. Des haricots tarbais par exemple et de la charcuterie locale

      • Alannie a écrit le 26 octobre 2017

        ben oui, du local pour cuisiner espagnol!, un bon chorizo avec colorant naturel, des haricots blancs qui se tiennent bien, lard et jambon du charcutier et que tombe la neige…on est prêts! Je suis espagnole et je connais cette recette avec de la queue de cochon et un peu de tomates concassées: quel goût ça donne les os!
        et pour le dessert des Dedos de bruja!!olé!

  • Beatriz a écrit le 23 octobre 2017

    Je suis originaire des Asturies et la fabada est LE plat par excellence qu’il faut absolument déguster. Tous les ans je ramène les ingrédients pour la faire, un peu d’Asturies dans notre maison !

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      Super 🙂 Et comment fais tu alors pour le boudin ? Cf questions précédentes ?

      • Beatriz a écrit le 23 octobre 2017

        Je ne mets pas tout de suite les boudins (morcilla) et les chorizos car sinon ils s’ouvrent. Il faut les mettre 1h environ avant la fin de cuisson. Et le secret de la fabada c’est qu’il ne faut surtout pas remuer avec une spatule ou autre cuillère pour ne pas casser les haricots. Les viandes doivent toujours être au dessus. Un autre petit secret c’est de mettre un verre d’eau froide à la première ébullition, dans les Asturies ils disent que c’est pour faire peur aux fabes (les haricots) 😉

  • Cecile a écrit le 29 octobre 2017

    Last de notre soirée d’hier. J’ai utilisé des haricots tardais. Pour la viande,, j’ai tout pris au marché des capucins au stand de charcuterie espagnole.
    Je l’ai cuisiné au tout début avec tous les ingrédients puis j’ai retiré les’ chorizo et le boudin. Tout à mijoté 3h. Repos 2 heures et pour finir 1h 30. Le tout tout doucement.
    C’etau Vraiment délicieux. L’espagne À table.
    Pour tous ceux qui aime’ le cassoulet ET l’espagne.

    • Anne a écrit le 29 octobre 2017

      merci Cécile de ton retour

Les commentaires
  • Myriam a écrit le 23 octobre 2017

    C’est sympa comme idée, en effet j’ai bien envie d’essayer pour changer du cassoulet traditionnel !

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      Oui, ça change 🙂

  • Rodriguez a écrit le 23 octobre 2017

    Merci pour l’article et vos commentaires sur un plat aussi bon de la région ou je suis né.Juste dire,que il vaut mieux la préparer -« la fabada »- et la manger le lendemain.Puxa Asturias!!!!!

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      Avec plaisir 🙂 Et merci pour le conseil de préparer la veille

  • Rodriguez a écrit le 23 octobre 2017

    Merci pour votre commentaire sur le plat typique de la région ou je suis né.Effectivement,c’est un plat délicieux!!!,j’aime bien le cuisiner et le manger le lendemain.
    Puxa Asturias!!!!

  • LESNE-RISPAL a écrit le 23 octobre 2017

    Bonjour Anne,

    Faut-il vraiment laisser le boudin noir mijoter durant 3 à 4 heures, j’ai peur qu’il éclate et qu’il se délite dans le plat?
    Merci de votre réponse et bonne journée

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      C’est ce qui est marqué. Je vais me renseigner plus.

  • myriam a écrit le 23 octobre 2017

    Bonjour Anne:

    Un plat bien revigorant pour les journées froides.
    Bises

  • Barbara a écrit le 23 octobre 2017

    profite bien et à bientôt

  • Marie a écrit le 23 octobre 2017

    Merci pour cette recette, qui me parait bien sympathique, mais comme une autre personne je m’interroge sur la cuisson du boudin comme du chorizo et lardons entre 3 et 4 heures, me parait très long. Quand je fais le coccido, je mets du boudin à la fin et c’est déjà bien délité.
    Merci de bien vouloir nous dire quel est l’aspect de ce plat si vous l’avez dégusté préparé de cette façon.

    • Anne a écrit le 23 octobre 2017

      Je me renseigne plus mais la recette m’a été donnée comme ça

      • Barbara a écrit le 24 octobre 2017

        bon je prends le boudin et le chorizo je vous laisse les haricots :o)

  • Yvan Newton a écrit le 27 octobre 2017

    Bonjour Anne,

    Ci-dessous, le lien pour une vidéo de recette de Fabada, réalisé par un chef asturian qui vaut le détour…

    https://elcomidista.elpais.com/elcomidista/2016/01/22/receta/1453484067_486773.html

  • LadyMilonguera a écrit le 31 octobre 2017

    Je vais mettre la recette de côté pour la refaire très vite.

Sur Facebook
P & P

Répondre à LESNE-RISPAL Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
206 600
followers
Pinterest
432 200
followers
Instagram
40 200
followers
Fermer