- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Vins d’Alsace, quels cépages, quelles appellations

Vendanges Alsace ©Vins d'Alsace

Vendanges Alsace ©Vins d’Alsace

En Alsace, les vins doivent principalement leur nom aux cépages. Ils offrent aux amateurs une gamme unique qui se déploie des vins les plus secs et légers aux plus opulents et corsés. Grâce à cette diversité, les vins d’Alsace s’adaptent à un grand nombre d’occasion.

Quels sont les cépages alsaciens ?

Ils sont au nombre de 7 :

Muscat (c) Vins d'Alsace

Muscat (c) Vins d’Alsace

Quelles sont les appellations des vins d’Alsace ?

1 – AOC Alsace : Cette appellation est garante de l’authenticité du terroir Alsace et du savoir-faire de ses vignerons. Elle distingue soit des vins portant le nom d’un des sept cépages, soit un vin d’assemblage. Depuis 2011, l’AOC Alsace peut être complétée par une dénomination communale ou par un nom de lieu-dit :

Les dénominations communales désignent des vins dont la personnalité est marquée par une origine locale particulière. Ces vins répondent à des règles de production plus exigeantes en complément de l’AOC Alsace : Bergheim, Blienschwiller, Côtes de Barr, Côte de Rouffach, Cöteaux du Haut-Koenigsbourg, Klevener de Heiligenstein, Rodern, Saint-Hippolyte, Scherwiller, Ottrott, Vallée Noble, Val Saint-Grégoire, Wolsheim.

Les lieux-dits identifient des terroirs où les vins développent des caractères spécifiques. Des règles de production plus strictes encore que pour les communales y sont en vigueur.

Bouchons - Alsace (c) Vins d'Alsace

Bouchons – Alsace (c) Vins d’Alsace

2 – AOC Alsace Grand Cru : Ces appellations sont attribuées à de grands vins répondant à des critères de qualité très exigeants. Elles consacrent 51 terroirs d’exception. Les caractéristiques géologiques et climatiques ainsi que des contraintes strictes de production en font des vins uniques, fins et complexes, le plus souvent aptes au vieillissement.  Ces vins racés et authentiques expriment alors pleinement dans leurs arômes et leur structure l’empreinte de leurs terroirs. Les cépages admis dans les Grands Crus sont, sauf exception, le Riesling, le Muscat, le Pinot Gris et le Gewurtztraminer.

3 – AOC Crémant d’Alsace : Ces vins d’Alsace effervescents, vifs et délicats, sont élaborés selon la méthode traditionnelle, principalement à partir de Pinot Blanc, mais aussi du Pinot Gris, du Riesling, du Chardonnay ou du Pinot Noir (Crémant Rosé). Ces vins sont aujourd’hui leaders des Crémants de France. A l’apéritif ou avec un repas, ils sont à l’aise en toute circonstance.

 

Les mentions complémentaires :

1 – Mention Vendanges Tardives : Cette mention couronne des vins exceptionnels élaborés à partir de raisins récoltés en surmaturité. Le développement du Botrytis cinerea (pourriture noble) favorise la concentration des arômes, du sucre et de l’acidité et apporte à ces vins moelleux une puissance et une complexité incomparable.

2 – Mention Sélection de Grains Nobles : Les vins portant cette mention sont obtenus par la vendange manuelle des grains atteints de pourriture noble, seules les baies les plus desséchées étant conservés. Ce surcroît de concentration rend l’intensité du cépage plus discrète au bénéfice d’une complexité et d’une longueur en bouche remarquable.

Comment servir et conserver les vins d’Alsace ?

Les vins d’Alsace doivent être servis frais et non glacés. Leur température idéale se situe entre 8 et 10°C pour les Alsace et Alsace Grand Cru, et entre 5 et 7°C pour le Crémant d’Alsace. Leur saveur, leur élégance et leur bouquet s’épanouissent dans des verres tulipe à long pied et, pour le Crémant d’Alsace, dans une flûte en cristal longue et fine.

Leurs arômes s’exprimeront d’autant mieux que les verres ne seront pas totalement remplis. La valeur des Vins d’Alsace n’attend pas le nombre des années pour se révéler dans toute sa richesse, de six mois à 5 ans leur suffisent. Les grands millésimes, les Grands Crus, les Vendanges Tardives et les Grains Nobles gagnent cependant à vieillir beaucoup plus longtemps, en cave ni trop sèche, ni trop humide. Certains cépages présentent parfois un léger pétillement dû à un tirage précoce permettant de conserver toutes leurs qualités.

Dans tous les cas, les Alsace se conservent couchés, entre 10 et 15°C. LA présence éventuelle d’un léger dépôt de tartre au fond de la bouteille est un phénomène naturel souvent signe de grande finesse.

Pour plus d’informations, un site : www.vinsalsace.com