- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Et si on parlait de la cuisine asiatique

Salade de papaye thaï

Salade de papaye thaï

Le 28 janvier 2017 a débuté en Chine l’année du Coq de Feu Rouge.

Eh oui ! Vous allez pouvoir briller chez le coiffeur avec cette information rigoureusement indispensable.

Plutôt que de vous proposer une recette de coq – il y a déjà le coq au vin sur P&P et je me suis dit, Anne, ma soeur Anne,  trouver un coq en magasin n’est pas chose aisée (#euphémisme). Cela va être LA question dans les commentaires, les gens vont me demander :

« Et si je prends une poule (taper 1), un poulet (taper 2), un dindon (taper 3), un lapin (taper 4), une chèvre …..

– Hein ? Une chèvre ? « 

Pardon, je m’égare..

Donc disais-je, à la place d’une recette de coq, je vais plutôt vous parler de cuisine asiatique.

Vaste région gastronomique comprenant la Chine, la Corée, le Japon, la Thaïlande, le Vietnam, l’Inde ou encore la Malaisie, l’Asie constitue un vivier de traditions et de saveurs. Un point commun rassemble ces cultures : l’usage de produits très frais, où les fruits et légumes côtoient viandes, poissons, crustacés et épices.

Petit tour d’horizon de cette gastronomie, adaptée à nos cuisines françaises.

Liste de course : Les basiques

Légumes. Chou pak choi, germes de soja, tomate, poivron, concombre, courgette
Fruits. Avocat, banane, citron, orange, kiwi, litchi
Herbes aromatiques. Basilic, ciboulette, coriandre, menthepersil
Condiments. Ail, oignon, ciboule, huile de sésame, wasabi, mirin (alcool de riz japonais), sauce de poisson (appelée aussi nuoc mam au Vietnam), sauce soja salée et sucrée, sauce d’huître, lait de coco, gingembre frais, citronnelle
Épices. Cardamome, curry, curcuma, gingembre, piment, cumin

Sans oublier. Du riz : basmati, gluant, à sushi…

5 plats ou ingrédients parmi tant d’autres :

1 – Sauce aigre-douce – Origine. Chine, province du Sichuan.

A base de purée de tomate, de sucre et de vinaigre, elle offre une touche qui déroute et enchante à la fois les papilles.

Variante. Servie froide, cette sauce accompagnera des bâtonnets de légumes à l’apéritif (concombre, carotte, chou- eur, radis…), aux côtés de sauces au fromage blanc au curry ou aux herbes. En entrée, elle peut relever un carpaccio d’ananas au basilic.

2 – Bo bun – Origine. Vietnam.

Cette salade froide est composée d’une base de vermicelles de riz, de germes de soja et de crudités (carotte, concombre…). L’ensemble est arrosé de nuoc mam et saupoudré de cacahuètes grillées. On y ajoute du bœuf aux oignons, des crevettes, voire des nems. Laitue, coriandre et menthe apportent une touche de fraîcheur supplémentaire.

Bo Bun

Bo Bun

Variante. Optez pour un bo bun 100 % végétarien, en ajoutant à vos vermicelles une généreuse portion de tagliatelles de courgette, de spaghettis de carotte et de dés ou de rondelles de radis

3 – Masala de poulet – Origine. Inde.

Comme le curry, le masala désigne un mélange d’épices. Curcuma, cumin, graines de fenouil, coriandre en poudre, piment et purée de gingembre mêlent ici leurs parfums pour mettre en valeur toutes les viandes et le tofu, et les tomates qui l’accompagnent.

Variante. Pour accompagner le traditionnel riz basmati, servez le poulet avec une ratatouille maison assaisonnée pour moitié d’huile d’olive et moitié d’huile de sésame.

4 – Makis saumon, avocat, concombre – Origine. Japon.

Ces fameux petits rouleaux d’algue nori garnis de riz vinaigré et, au choix, de poisson, de légumes, voire d’omelette, sont de plus en plus populaires, y compris dans nos foyers.

Variante. Découpez des pommes de terre à l’emporte-pièce et fourrez-les d’œufs de lump, entourez le tout de saumon fumé et fermez avec un brin de ciboulette.

5 – Pad thaï – Origine. Thaïlande.

Plat national thaïlandais, le pad thaï associe des nouilles de riz sautées avec des œufs, des légumes, des cacahuètes et éventuellement de la viande, du tofu ou des crevettes. Le tout relevé par un let de jus de citron vert. C’est un plat populaire dont chaque foyer est convaincu de posséder… la meilleure recette !

Pad thaï

Pad thaï

Variante. Cette préparation anti-gaspi par excellence a l’avantage de pouvoir se cuisiner avec ce que l’on a sous la main. Ajoutez-y par exemple dés de poivron, pois gourmands et feuilles de coriandre.

Des modes de cuisson variés

Recettes sautées. Le wok s’avère un allié indispensable pour une cuisson rapide et saine, avec juste ce qu’il faut de matière grasse.

Recettes frites. Une friteuse classique ou, à défaut, un fond d’huile neutre (arachide) dans une poêle fait l’affaire. Le wok se montre également judicieux : sa forme courbe permet d’utiliser moins d’huile et sa grille facilite l’égouttage.

Recettes vapeur. Le cuit-vapeur s’impose. On peut aussi déposer les aliments dans un panier en bambou au-dessus d’une casserole d’eau ou de bouillon à ébullition.

Le tour de main : réaliser de savoureux tempuras :

Croustillants dehors et fondants dedans, ces beignets se prêtent aussi bien à la cuisson des légumes que des fruits.

Le secret ? Une pâte légère réalisée en mélangeant 125 g de farine de blé, 50 g de farine de maïs, 1 œuf, 1⁄2 sachet de levure, 1 pincée de sel et 30 cl d’eau glacée.

Cette pâte peut accueillir des herbes aromatiques hachées : ciboulette, basilic, coriandre, menthe… Côté légumes : carotte, courgette, aubergine, oignon, poivron, brocoli… Côté fruits : banane, ananas, fraise, kiwi ou encore mangue. Une découpe en dés ou en bâtonnets suf t avant de rouler chaque morceau dans un peu de farine, puis dans la pâte, avant d’être frit 2 à 3 minutes dans de l’huile végétale.

Enjoy !

D’après un dossier de www.lesfruitsetlegumesfrais.com