- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Kelly Mc Auliffe, sommelier et oenologue

J’ai rencontré Kelly Mc Auliffe il y a quelques jours à Marseille lors du très bel évènement La Table du Comté où il officiait comme spécialiste es vins. J’ai adoré sa façon de présenter les différents crus qu’il avait choisi. Cet homme s’y connait, c’est rien de le dire. Mais comment en est-il arrivé là, that is the question !

« C’est une histoire assez marrante ». Voilà en substance comment Kelly Mc Auliffe, sommelier américain installé en Avignon résume son parcours. Il serait pourtant aisé d’en faire un roman, car rien ne prédestinait ce jeune homme à embrasser le métier de sommelier :

« Je suis né au Nevada, dans un coin plus porté sur la bière, la téquila et le whisky ! ».

Lorsqu’il pose pour la première fois le pied en France, il a 21 ans. C’est là qu’il se découvre une passion pour le vin, avec modération, car ce grand gaillard à la plastique avantageuse est mannequin. Pendant 10 ans, entre Paris, Londres et Milan, Kelly Mc Auliffe va mettre à profit ses voyages pour approfondir ses connaissances.

« Je ne voulais pas être vu comme l’américain un peu con éleva au Coca et au Mc Do. Pas question de me faire écraser par les français lors d’une dégustation de vins, même amicale.

Alors le jeune modèle potasse et lorsqu’il rentre aux Etats-Unis, il s’inscrit aux cours d’oenologie dispensés par l’Université de Berkeley en Californie. Diplôme en poche, il revient en France pour intégrer la fameuse Université du Vin de Suze-La-Rousse, non loin d’Avignon. Il en sort avec les honneurs et est aussitôt embauché par Alain Ducasse comme sommelier d’abord à Monaco puis à Paris chez Spoon. Il passe ensuite six belles années aux côtés du chef étoilé d’Avignon Christian Etienne, qui lui laisse carte blanche pour repenser sa carte des vins.

Alain Ducasse revient le chercher en lui proposant le poste de chef sommelier à Las Vegas. L’expérience assez folle durera trois ans. aujourd’hui cet infatigable ambassadeur des Côtes-du-Rhône exerce en indépendant et organise des tours et des dégustations dans différents régions viticoles françaises. Les accords mets-vins qu’il a réalisé pour la Table du Comté à Marseille sont à son image : enthousiasmants, sans a priori et riches en anecdotes.

Sa vision du Comté :

Le Comté, d’adore. C’est un caméléon. Blancs, rouges, beaucoup de vins lui vont. Un vieux Comté s’accommodera mieux avec des vins jeunes. Tandis qu’un Compté fruité appelle davantage des rouges solides : Côte-rôtie, Châteauneuf-du-Pape… Son côté polyvalent est sans doute une des nombreuses raisons de son succès.