- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Huile vierge de noix de coco

On obtient l’huile de noix de coco en pressant la pulpe de la noix et en ne gardant que la partie la plus grasse.  Elle est solide à moins de 25 degrés (là il fait plus chaud que cela à la maison donc elle est liquide), et son point de chauffe élevé (entre 175° et 230°C) en fait une huile parfaitement adaptée à la cuisson, au four comme à la poêle.

Elle est aussi une bonne alliée pour les intolérants aux produits laitiers. En effet, elle se substitue parfaitement au beurre dans les pâtisseries. Avec seulement 75 à 80% de la quantité initiale nécessaire en huile de noix de coco. Pour les non matheux, remplacez 100 g de beurre par 75 à 80 g d’huile de coco.

Elle s’utilise également pour créer des vinaigrettes inédites qui accompagneront astucieusement salades et crudités.

Son authentique et délicat parfum de noix de coco apporte une touche exotique légère qui valorise sans les dénaturer, les ingrédients avec lesquels elle est associée.

Attention elle est composée d’acides gras saturés, ceux qui ne sont pas recommandés pour la santé. Mais parmi les acides gras saturés, elle est parmi les « moins pires » (triglycérides à chaîne moyenne). A noter que quand elle entre dans la composition des biscuits par exemple, elle est en générale hydrogénée, c’est à dire transformée en acides gras trans. Ces derniers sont à bannir de l’alimentation car il est reconnu qu’ils augmentent le risque de maladies cardio vasculaires.

L’avez-vous déjà essayée en cuisine ?