- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Interview : Denny Imbrosi, Restaurant Ida

Je suis partie il y a quelques jours en Italie avec Denny Imbroisi,  ex Top chef et surtout aux commandes du restaurant Ida à Paris. Nous étions dans la région des lacs italiens à la rencontre des producteurs locaux (fromages, des vins etc.), de chefs et pour profiter de cette si belle région. De très très chouettes moments en excellente compagnie.

J’ai profité de ces quelques jours en sa compagnie pour essayer de mieux le connaître, notamment par l’intermédiaire de ce questionnaire 7 péchés Capitaux.

L’orgueil :  Bonjour Denny, peux-tu me dire de quoi es-tu le plus fier ?

Bonjour Anne. Alors, je suis fier d’être italien, de mes origines. Quand tu as participé à une émission de télévision, c’est important d’avoir des valeurs pour garder la tête froide. Je sais d’où je viens et connais le chemin parcouru. C’est très important pour moi

L’avarice : Est ce que la télé rapporte de l’argent ?

Oui, cela rapporte mais surtout, cela fait gagner du temps. J’estime que cela m’a fait gagner 10 ans. Par contre, il faut ensuite choisir. Si l’on a besoin d’argent, on peut être tenté de tout accepter mais il faut être bien entouré et savoir refuser. J’ai cette chance.

L’envie : Quel autre chef aurais-tu aimé être ?

Emmanuel Renaut à Megève. J’adore ce chef, sa cuisine, l’endroit, la montagne. Je m’y rends au moins une fois par an. C’est dépaysant pour moi qui ai habité près de la mer.  Je découvre les herbes, les fleurs, les fromages que sont le Comté, le Beaufort, la Tomme de Savoie. C’est fantastique.

La colère : Qu’est ce qui t’énerve ? 

L’hypocrisie !  Je peux fermer les yeux sur beaucoup de choses mais pas sur cela.

La luxure : Est ce qu’être chef emmène le petit truc en plus avec les femmes ? 

Aujourd’hui oui. Nous sommes à la mode un peu comme des rockstars. C’est grâce notamment aux émissions de télévision avec Cyril Lignac ou Top Chef.

Mais avant, il y a une quinzaine d’années,  ce n’était pas le cas du tout. Je me souviens quand j’ai dit à ma mère que je voulais être cuisinier, elle m’a dit : « Tu vas rentrer à la maison, tu vas puer comme ton père ». Les temps changent !

Et puis, j’ajouterai qu’aujourd’hui, les femmes cuisinent moins à la maison. Alors avoir un homme qui cuisine, c’est séduisant.

La paresse : Est-ce que cela t’arrive de ne pas travailler ?

Jamais. Même les jours de congés. Je travaille tout le temps. En vacances mon rythme physique baisse mais mon rythme mental lui, est toujours identique.

La gourmandise : Qu’est-ce qu’il faut avoir goûté au moins une fois dans sa vie ?

La vraie cuisine authentique, celle de nos mères, que l’on ne peut manger que chez elles et qui nous rappelle des souvenirs d’enfance. Pour moi par exemple ce sont les polpette di melanzane de ma mère ou de ma tante.

Et maintenant un petit questionnaire spécial Italie :

Merci Denny !

Je remercie infiniment Jet Tours le voyagiste bien connu qui a sorti depuis peu à son catalogue un nouveau programme food’voyage, à savoir un voyage gourmand à l’étranger avec un Topchef. Au programme, ce que j’ai fait avec Denny à savoir découverte de la région, de sa gastronomie, dîner à 4 mains, restaurants,.. etc.

Vraiment top, top top !