- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

L’instant caviar ou la création d’un souvenir gourmand

Beaucoup de gens n’ont jamais eu l’occasion de goûter du caviar. J’avoue qu’avant d’avoir un blog culinaire je n’en avais testé qu’une fois, ramené de l’ex URSS par un oncle alors en voyage professionnel. Je n’étais qu’adolescente mais je garde vivace le souvenir de ces oeufs d’esturgeons, même si côté goût, je n’avais pas trouvé cela transcendant à l’époque. C’était tellement exceptionnel (vu le prix) que l’instant était devenu extraordinaire. La preuve, 30 ans après je m’en souviens encore.

Alors finalement pourquoi ne pas proposer vous aussi une première rencontre avec le caviar à des amis (pas une douzaine of course à moins que vous n’ayez gagné au loto) et créer ainsi un souvenir gustatif et amical rare ? Vous pouvez faire plaisir à 4 personnes pour 60 € par exemple (pour un Caviar Sturia Classic). Je trouve que c’est un très très beau cadeau. On met quelques fois ce prix là dans une bouteille de vin, dans quelques livres, dans un parfum. Pourquoi ne pas essayer une petite boite de caviar ?

Oui mais comment choisir le caviar ? Entre les marques je ne m’y retrouve pas. Je n’y connais rien et vu le prix je ne voudrais pas me rater.

Comme je vous comprends !

Sachez que sa qualité se définit en fonction de sa taille, sa couleur, son aspect en bouche, son goût et son affinage. Pour avoir ces dernières années visité 3 producteurs en Aquitaine, j’irai vers un caviar français ou de grande marque et éviterai tout caviar low-cost.

Ensuite, c’est à vous de voir. Ce que j’ai aimé dans la gamme de produits  Sturia que j’ai eu la chance de visiter au début cet été, c’est que plusieurs « goûts » sont proposés en fonction de sélections très précises (cf mon article Sturia, le caviar Haute Couture). Tous contiennent 4% de sel mais en fonction de l’affinage (du vieillissement) du produit, vous avez de grosses différences.

Mais qu’est ce que cela change le vieillissement vous demandez-vous ? 

Le vieillissement, l’affinage donc, c’est l’évolution du goût grâce au sel. Ce dernier, au fil des semaines va passer de l’extérieur de l’oeuf (sel juste en surface) à l’intérieur de l’oeuf.  Et je peux vous dire que cela change complètement le goût, cela n’a rien à voir :

Pour quelqu’un qui débute avec le caviar, je trouve que l’âge intermédiaire est intéressant. Le plus jeune, je trouve qu’il manque un peu de caractère, mais c’est très personnel.

Et la taille ? Qu’est ce que cela change ?

Un oeuf plus gros (3 mm par exemple) va donner en bouche quelque chose de plus gourmand, qui tapisse davantage. C’est un peu difficile à expliquer. C’est plus une sensation.

Une fois que vous avez choisi, peut être vous posez vous les questions suivantes :

Comment conserver le caviar

Au réfrigérateur, dans la partie la plus froide.

Comment servir le caviar 

Sur un lit de glace pilée, c’est l’idéal.

Ne le laissez surtout pas sur une table à l’heure de la dégustation à température ambiante. Il prendrai un goût de poisson tout à fait désagréable.

Comment manger le caviar

Nature à la petite cuillère (en plastique cela le fait très bien ou en nacre, on évite les couverts en inox ou en alu), ou alors dans tout ce qui est crémeux. Pour débuter, je vous conseillerai donc vraiment des choses simples, qui ne cachent pas le goût mais qui le mettent en valeur. Déposez-en en un petit peu sur de la crème fraiche, avec de la burrata, avec quelques oeufs brouillés ou sur une tranche de pommes de terre vapeur. En cliquant ici vous découvrirez toutes mes recettes avec du caviar.

Pour aller plus loin  :

Un bonus : J’adore cette série américaine kids vs food. Des enfants découvrent et goûtent des aliments et avec toute leur spontanéité livrent leur avis.

Enjoy !