- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Voyage au coeur du Pineau des Charentes

Elle s’appelle Sophie Brard Blanchard et dirige la petite propriété familiale de 21 hectares sise à Boutiers-Saint-Trojan, tout à côté de Cognac. Grâce à elle j’ai compris comment étaient fabriqués le Cognac et le Pineau des Charentes et je peux vous dire que ce n’était pas gagné d’avance. Je ne sais pas si pour vous c’est pareil mais quand un viticulteur (ou un informaticien, c’est le même combat), m’explique son métier, je suis perdue par les détails et ne saisis pas l’essentiel.

Avec Sophie, tout m’a semblé limpide.

Le Pineau des Charentes, c’est quoi ? 

C’est un mélange de moûts (le jus des raisins préalablement pressés) et de Cognac. Comptez environ 3/4 de moût pour 1/4 de Cognac. Pour avoir droit à l’appellation, le tout doit avoir été produit sur la propriété.

Mais le Cognac, le Pineau, comment est-ce fabriqué ?

Les principales étapes de la production du Cognac : Le raisin est vendangé, pressé. Il fermente. Ensuite il va être distillé une première fois (on obtient le brouillis) puis ce brouillis est distillé à nouveau. C’est la double distillation charentaise. Le coeur de la seconde distillation, une fois passée en fûts de chêne et vieillie donnera le Cognac.

Les principales étapes de la fabrication du Pineau : Le raisin est vendangé, pressé. On ajoute ensuite le Cognac au vin. Cet apport d’alcool va stopper la fermentation (on dit que le vin est muté). Le liquide obtenu est ensuite vieilli en fûts de chêne. C’est le Pineau !

Mais c’est le même raisin qu’on utilise ou pas ? 

Pas tout à fait. Pour réaliser un Cognac, il faut des vins qui aient entre 8 et 10°C d’alcool et beaucoup d’acidité. On utilise pour obtenir ce résultat surtout le cépage Ugni blanc qui donne de grandes vignes, hautes et larges, une grosse production de raisins peu concentrés en sucre.

Pour réaliser les jus qui serviront au Pineau, on cherche à avoir plus de sucre. Il faut des vignes plus vieilles, avec moins de rendement.

Pineau rouge ? Pineau Blanc ?  Koikesse ? 

Ils sont tout simplement produits à partir de raisins différents. Pour les blancs les cépages vont être l’ Ugni blanc, le Colombard, le Montils et pour le Pineau rouge, le Merlot par exemple. Ils vont avoir des goûts très différents suivant les producteurs car toutes les étapes de sa réalisation font l’objet de choix : choix de cépages, méthodes de culture, distillation (quand faire la fameuse coupe pour ne récupérer que le coeur de la distillation, la partie noble), assemblage etc.

Pineau, vieux Pineau, très vieux Pineau, quelle est la différence ?

L’âge !

Bon sang mais c’est bien sur 😀 !

Le Pineau blanc vieillit 18 mois au moins, dont 12 mois sous bois. Le Pineau rosé ou rouge vieillit 12 mois, dont 8 sous bois. Les vertus de la patience portent leurs fruits lorsque le Pineau des Charentes parvient à une harmonie gustative alliant puissance et complexité aromatique, rondeur et fraîcheur en bouche.

Pour embellir encore un peu plus son bouquet, un vieillissement prolongé de 5 ans (minimum) ou 10 ans (minimum aussi) en fûts de chêne feront naître le Vieux et très Vieux Pineau des Charentes.

Quand est-ce qu’on le boit ? 

Il se boit surtout à l’apéritif mais j’avoue que je l’ai adoré sur des fromages. Testez sur un vieux Comté, un vieux Gouda, un vieille Mimolette et c’est absolument succulent. Les copains l’ont beaucoup aimé aussi avec du Gorgonzola, mais je ne peux pas vous dire, le Gorgonzola et moi ne sommes pas très copains?

Comment le conserver une fois ouvert ? 

La bouteille debout et plutôt dans le réfrigérateur !

Voilà, vous en savez autant que moi. J’ai grâce à cette visite redécouvert le Pineau des Charentes avec beaucoup de plaisir. C’était pour moi un apéritif un peu désuet et pourtant il a beaucoup de noblesse et d‘élégance.

Concernant le Domaine Brard Blanchard

Il compte 21 hectares de vigne et a 3 particularités :

N’hésitez pas à vous arrêter à la propriété et à aller déguster, c’est passionnant.

Brard – Blanchard – 1 Chemin de Routreau, 16100 Boutiers-Saint-Trojan

Horaires d’Ouverture : Du Lundi au Vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h et le Samedi de 10h00 à 12h00.
Téléphone : 05 45 32 19 5