- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

The Scotch Whisky experience – Edimbourg

Si vous passez par Edimbourg, faites un détour par la Scotch whisky expérience. Vous y apprendrez les bases de la fabrication du whisky, découvrirez l’incroyable collection de bouteilles de whisky de Claive Vidiz (plus de 3 500 bouteilles) et pourrez faire une dégustation. Moi qui ne connaissais pas du tout ce produit, j’ai apprécié cette première approche.

Ici tout se passe dans un petit wagonnet. Vous embarquez et hop, à vous un savoir tout neuf sur cette boisson ambrée.

Si je vous demande à partir de quelle céréale est fabriqué le whisky, le saurez-vous ?

– Oui ?
– Non ?

Moi je ne savais pas du tout. Le whisky est produit avec de l’orge.

Comme pour le processus de la bière, le grain va devoir être mouillé et chauffé pour démarrer le processus de germination. Ce processus va durer quelques jours avant d’être arrêté par séchage des graines au dessus d’un four.  Le combustible utilisé est parfois la tourbe et c’est elle qui va contribuer à donner au whisky son goût unique.

Savez-vous d’ailleurs ce qu’est la tourbe ? (petite parenthèse). Voilà à quoi cela ressemble :

C’est une matière organique fossile.  Séchée, elle donne un combustible brun à noirâtre qui est utilisé notamment pour la fabrication de notre whisky.

Le malt est ensuite réduit en une farine grossière (grist) puis mélangé à l’eau pure d’Ecosse. Lors du mélange, le sucre se dissout et produit un liquide sucré appelé moût.  A celui-ci on ajoutera la levure. Grâce à elle, le moût malté et sucré se transforme en alcool. C’est la fermentation.

A la sortie de la cuve de fermentation, le liquide a une teneur en alcool encore trop faible. Il va falloir le distiller : Il est chauffé dans un alambic et comme l’alcool bout à une température inférieure à celle de l’eau, il s’évapore et se sépare de celle-ci. La vapeur monte vers le col de l’alambic puis l’alcool est refroidi et se retransforme en liquide (condensation) grace à une spirale de cuivre immergée dans l’eau froide (serpentin)

Le liquide obtenu à la fin de cette étape est appelé low wine. Il va être distillé une seconde fois dans un alambic (spirit still) pour renforcer sa teneur en alcool.

Chaque distillerie a un alambic de cuivre de forme unique de sorte que chaque distillerie fabrique son scotch whisky qui possède un gout et un arôme spécifique.

Reste la mise en fût. Il faut ensuite attendre au moins 36 mois pour avoir droit à l’appellation whisky. Pendant ce temps de vieillissement, la saveur unique du whisky est encore renforcée par le bois des fûts dans lequel il est contenu et sa couleur claire se change en une nuance dorée. Ce qui n’était que de l’eau et de l’orge est maintenant devenu du whisky.

Magique non ?

Slàinte mhath !  (tchin en gaélique)

The Scotch Whisky Experience
354 Castlehill, Edimbourg