- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Giraumon, le potiron turban

C’est à Géraldine, une lectrice de Papilles et Pupilles que vous devez cet article sur le giraumon aussi appelée courge ou potiron Turban. Si vous la regardez sous toutes ses coutures vous comprendrez vite le pourquoi de son nom.

Géraldine me disait donc que cette courge était vraiment délicieuse et gagnait à être connue. Elle me disait l’avoir juste cuite au babycook, à la vapeur avec une bonne cuillère de crème fraîche, du sel et du poivre. Elle l’a accompagnée de marrons grillés et d’un rôti de bœuf et son jus. Vraiment un délice.

Alors j’ai cherché des infos sur ce fameux giraumon et vous livre tout ceci donc une info épate belle mère de top catégorie !

Sorte de courge, cultivée aux Antilles et dans certains pays tropicaux, acclimatée en France, le giraumon turban présente une chair jaune orangée ou jaune doré, sèche, épaisse mais douce, très sucrée avec une légère saveur de noisettes. La cavité qui abrite les graines est petite. L’écorce, bosselée, mince et dure, est de couleur verte, rayée de diverses couleurs ou parsemée de tâches.

Il en existe plusieurs variétés, à gros fruits (plus de 3 kg), à fruits moins gros (1kg environ) mais on peut dire qu’en moyenne la courge turban mesure à maturité 15 à 20 cm de diamètre et pèse environ 1,5kg.

Il est préférable de ne pas prendre un format trop gros car le giraumon ne se conserve pas une fois entamé.

L’info épate belle mère du jour : On le trouve aussi sous le nom de bonnet turc et de citrouille iroquoise

Le giraumon est riche en eau et peu énergétique (31kcal ou 130kj pour 100g).

Il se mange cru, comme le concombre et se décline en salade. Mais c’est surtout cuit que vous le trouverez  notamment préparé en purée (chatinis) et en compote (migan) dans les potages pour les rendre plus consistants.La chair une fois cuite est très onctueuse mais quelque peu farineuse.  Dans la cuisine antillaise, on le trouve dans les giraumonades (sorte de ratatouilles) et dans les ragoûts.

En Haïti, on l’utilise pour faire la fameuse soupe de l’indépendance, soit le 1er janvier, date d’anniversaire de l’indépendance d’Haïti. Son écorce évidée est utilisée comme récipient.

Vert, il sert à faire une confiture semblable à la confiture de tomates vertes. Les feuilles, elles, sont parfois accommodées comme l’oseille.

L’autre info épate belle mère du jour : Une légende tenace dans certains milieux populaires veut, aux Antilles, que l’application de purée de giraumon sur le sexe masculin lui donnerait des dimensions plus importantes. Aussi des jeunes adolescents continuent de s’en appliquer localement. Je n’ai pas trouvé de photo ^-^.

Enjoy !