- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Le sel de Salies de Béarn

Salies de Béarn ©Jordi's - CC BY-NC 2.0

Salies de Béarn ©Jordi’s – CC BY-NC 2.0

Salies de Béarn est une petite ville située entre Peyrehorade et Orthez (je ne sais pas si cela vous aide), dans les Pyrénées Atlantiques, mais côté Béarn, pas côté Pays Basque. On va dire qu’en gros c’est à une cinquantaine de kilomètres de Bayonne, dans les terres.

Et là, on trouve du sel.

Yes my dear.

Exploité depuis l’âge de Bronze, ce sel « gemme » est naturellement présent en profondeur dans des sources salées protégées par la montagne : les Pyrénées. La source « Reine Jeanne d’Oraàs » d’une pureté incomparable produit une eau dix fois plus salée que l’eau de mer.

Fleur de sel de Salies de Béarn

Fleur de sel de Salies de Béarn

Il est 100% naturel et exceptionnellement riche en oligo-éléments.

Il est obtenu par simple évaporation des eaux souterraines selon une méthode ancienne : dans une poêle à sel. Sous l’effet de la chaleur, l’eau s’évapore et le sel cristallise. A la surface de l’eau, apparaît alors la Fleur de Sel. Rare et très fine, elle est formée par la première cristallisation que produit le refroidissement en surface. Elle est cueillie à la main dans des épuisettes et aussitôt mise à égoutter.

Lorsque les cristaux de fleur de sel deviennent trop lourds pour flotter à la surface, ils se déposent sur le fond de la poêle et forment ainsi le Sel Gros de Salies-de-Béarn.

Le sel est « pêché » chaque jour puis égoutté et séché naturellement à l’air libre. Cette phase de « repos » dure environ 3 mois.

Lorsque le sel et la fleur de sel sont suffisamment secs, ils sont conditionnés sur le lieu même de fabrication.

IL est utilisé depuis des siècles sur les tables du sud ouest et c’est le sel préconisé dans le cadre de l’IGP Jambon de Bayonne.

Un site pour aller plus loin : www.sel-salies-de-bearn.com

Edit 4 août 2016 : Le sel blanc de Salies-de-Béarn vient d’obtenir son Indication Géographique Protégée. Présent dans les sous-sols de la ville qui porte son nom, il est naturellement blanc.

Ce sel 100 % naturel est obtenu par évaporation, une technique connue depuis l’âge de Bronze ! L’eau de source salée est chauffée à ciel ouvert, ce qui permet à l’eau de s’évaporer et au sel d’être isolé. Cette méthode est la même depuis 3 000 ans.