- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Absinthe

Verre et cuillère à absinthe

Verre et cuillère à absinthe

L’absinthe est surtout connue pour avoir été l’ingrédient de base d’une boisson populaire au XIXè siècle, accusée de rendre fous ceux qui la consommaient. Parmi eux de nombreux écrivains tels Van Gogh, Toulouse-Lautrec. Interdite dans de nombreux pays depuis le début du XXè siècle (1915 en France), elle est de nouveau autorisée dans certains pays depuis quelques années (2001 en France et 2005 en Suisse), à condition que son taux de thuyone soit limité.

Il y avait tout un rituel de préparation. Voici ce qu’on peut lire sur Wikipedia :

Fontaine à absinthe

Fontaine à absinthe

L’absinthe pure est tout d’abord versée dans un verre spécifique sur lequel on place une cuillère (appelée pelle) à absinthe. On place ensuite un demi-sucre ou un sucre sur la cuillère sur lequel on verse de l’eau glacée au goutte à goutte à l’aide d’une fontaine à absinthe.

Comme le pastis, l’absinthe se dilue dans trois à cinq fois son volume d’eau. Au moment où le tout premier volume d’eau vient « troubler » la liqueur, une discrète émanation de couleur bleue peut être visible et a été à l’origine de la dénomination La Bleue, l’autre nom vernaculaire donné à l’absinthe.

La manière de préparer l’absinthe joue un rôle capital dans son goût final en permettant aux arômes de plantes de se libérer et de prendre de l’ampleur face aux autres arômes.

Durant ce processus, les ingrédients non solubles dans l’eau (principalement ceux de l’anis vert ou étoilé, ainsi que le fenouil) forment des émulsions ; ce qui trouble l’absinthe. Je n’en ai jamais acheté, je ne sais pas trop si vous trouvez cela en grande surfaces mais au cas où, j’en ai vu chez Amazon.

Mais l’absinthe n’est pas qu’un spiritueux, c’est aussi la plante dont elle tire son nom. Elle se présente sous la forme d’un petit arbrisseau mesurant 1 mètre de haut aux feuillage argenté.

Absinthe

Absinthe

Au Maroc et en Algérie, elle est utilisée en remplacement de la menthe dans le thé. La menthe étant rafraîchissante, on lui préfère le chiba quand le temps se refroidit. Une amie me disait : Il faut laisse infuser (une branche ) dans la théière avec un peu de thé vert et ensuite l’ôter, sinon cela devient amer.

J’ai photographié celle-ci à Paris sur le marché d’Alligre. On en trouve en général dans les marchés orientaux.