- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Poireaux, le b.a-ba

Poireaux

Poireaux

En France, la production de poireaux se répartit essentiellement entre les régions Basse-Normandie (25 %), Pays de la Loire (17 %) et Rhône-Alpes (13 %), pour un volume annuel de 163 000 tonnes(1). La France occupe le deuxième rang parmi les producteurs européens, derrière la Belgique et devant l’Allemagne. L’Europe totalise en moyenne une production de 829 200 tonnes. Les français consomment 3 kilos de poireau par an et par ménage(3), ce légume étant le neuvième légume le plus consommé dans l’Hexagone.

Le poireau est riche en eau, en fibres, peu énergétique et bien pourvu en vitamines (notamment C et E). Son taux de potassium lui confère des vertus diurétiques et ses fibres stimulent le fonctionnement intestinal. Source de composés soufrés, il est bénéfique pour le système cardio-vasculaire.

Les différentes variétés :

Poireaux ©Anna Hoychuk shutterstock

Poireaux ©Anna Hoychuk shutterstock

Comment choisir les poireaux

À l’achat : Qu’il soit vendu en sac de plusieurs kilos, en vrac ou en botte, c’est d’abord à l’œil que l’on reconnaît un bon poireau. Privilégiez les légumes dont les feuilles, bien dressées et fermes, possèdent une couleur franche. La racine doit être légèrement bombée. Sachez que la taille ne présage en rien la texture. Gros ou fins, tous les poireaux sont tendres à déguster.

Comment conserver les poireaux :

De retour à la maison. Après avoir coupé le haut des feuilles, vous pouvez conserver vos poireaux jusqu’à cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Petite astuce antigaspillage : le vert du poireau peut être utilisé dans une soupe ou comme garniture aromatique d’un plat cuisiné.

Comment préparer les poireaux

Préparer un poireau ne prend que quelques secondes. Avec un couteau d’office, commencez par couper les extrémités : racines et haut des feuilles. Coupez le poireau en quatre dans le sens de la longueur, en partant du milieu de la partie blanche jusqu’au bout des feuilles vertes . Cette étape facilite le nettoyage à l’eau courante. Frottez les feuilles les unes sur les autres sous l’eau afin d’éliminer terre ou sable. Enfin, détaillez le légume en tronçons ou lanières en fonction de la recette choisie. Vous pouvez également tailler le fût en tronçons et les rincer sous l’eau, contenus dans une passoire.

L’info épate belle mère :

Déjà prisé durant l’Antiquité, le poireau constituait la base de nombreux plats au Moyen-Âge. La célèbre “porée”, la soupe de légumes médiévale, lui doit son nom. Il en va de même pour le célèbre porridge anglais qui, avant de devenir une bouillie d’avoine, n’était autre qu’un potage aux légumes à base de… poireau !

Comment cuisiner les poireaux

Poireaux ciselés

Poireaux ciselés

Au delà de ses vertus nutritionnelles, il se révèle être également un allié en cuisine. Gouteux, simple à préparer et source de plaisir, le poireau, avec un goût à mi-chemin entre l’asperge et l’oignon, se cuisine d’une multitude de manières. Le blanc finement émincé se substitue parfaitement à un oignon blanc. La partie verte, particulièrement concentrée en micronutriments dont le bétacarotène, est, quant à elle, idéale comme base de potage tout au long de l’hiver. En été, il est à déguster froid avec une vinaigrette.

Il fait partie de la famille des alliacées, comme l’ail, l’oignon, l’échalote, la ciboule et la ciboulette et s’accommode de multiples manières. Pour certains botanistes il serait une forme cultivée du sauvage et petit «poireau des vignes» que l’on cueille encore dans le sud de la France. A Bordeaux on appelle ce petit poireaux la baragane (clic pour découvrir).

Astuce : Pour gagner du temps, préparez les poireaux à l’avance. Placez-les – ciselés ou émincés – dans une boite hermétique, au frais (ils se conservent ainsi 5 à 7 jours). Au cours de la semaine, ils seront délicieux en fondue et pourront également agrémenter une omelette, un œuf cocotte, un potage, une tarte salée…

Des recettes avec du poireau :

enjoy !