- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Umeshu, l’alcool de prunes japonais

Umeshu

Umeshu

A la découverte de l’umeshu

Connaissez-vous cette boisson japonaise qu’est l’umeshu ?

Il s’agit une liqueur d’ume que l’on appelle souvent « prune japonaise » mais qui est plutôt un fruit proche de la mirabelle, à mi-chemin entre la prune et l’abricot. La liqueur umeshu contient environ 15% d’alcool. L’équilibre parfait entre l’alcool (alcool blanc, saké,…) et la prune est obtenu en faisant macérer le fruit entier, avec le noyau encore à l’intérieur. Le bouquet de cette boisson est très fruité, avec des notes d’amandes et de massepain.

Cette boisson se consomme très fraîche, plutôt à l’apéro mais avec un fromage cela doit être excellent aussi.

Si vous en trouvez, testez, c’est excellent ! Il en existe différentes marques :

Umeshu Shiraume Ginjo – Akashi-Tai :

Umeshu

Umeshu

Il provient de la brasserie familiale Akashi Sake Brewery, installée dans la ville portuaire d’Akashi au Sud-Ouest du Japon, spécialisée dans la production de saké artisanaux. En France, on peut découvrir Akashi-Tai chez les cavistes et sur le site Midorinoshima.

Pour les connaisseurs, les informations techniques : Riz : Yamada Nishiki (grand cru, région de Hyogo) / Catégorie : Umeshu / Ingrédients: Prunes, base de saké (Ginjo), alcool, sucre / Polissage du riz : 58% */ Degré alcoolique : 14%

Après un bouquet voluptueux de cerises confites et de prunes, la bouche de cet umeshu est sucrée, avec de généreuses notes de prune et d’amande. L’umeshu offre une finale fraîche, avec une belle longueur en bouche.

Contenance : 500 ml / Prix indicatif : 27,00 €

Voici les conseils de dégustation donnée par cette jolie marque japonaise. Vous pouvez consommer cette liqueur :

Umeshu Choya

Cet umeshu Choya est l’une des versions les plus pures et plus riches d’Umeshu, avec une macération très prolongée des fruits pouvant aller jusqu’à 2 ou 3 ans. L’acidité et l’intensité sont superbes.

Pour les bordelais, je l’ai trouvée au Comptoir de Magellan.

J’aime beaucoup (avec modération bien sûr).