- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Les produits de saison : juin

Cerises (c) fotoknips shutterstock

Cerises (c) fotoknips shutterstock

Pour le gastronome Juin est un mois splendide. Les veaux et les moutons nourris au vert sont charnus à souhait. Leur goût, bien sur, n’a plus la délicatesse de la chair de l’animal nourri sous la mère, mais il a gagné en succulence, et les vertes prairies de printemps lui donnent une plénitude de saveurs que ne connaissait pas le trop jeune animal.

Les volailles sont moins jeunettes qu’en mai : les pigeonneaux sont devenus de dodus pigeons et les canetons des canards. Le poulet devient charnu et sa fricassée y gagne une saveur supplémentaire. Les cailles (d’élevage, la chasse est fermée) sont dans leur plénitude.

La belle saison fournit également un grand assortiment de plantes potagères. C’est la fin des asperges.  Pois, fèves, haricots, artichauts, oignons (alors doux et sans âcreté), navets, courgettes sont au rendez-vous. Les salades vertes sont de plein champ et dans toute leur splendeur, encore sublimées par les fines herbes présentes en abondance. Les épinards montent un peu, ils sont moins bons. Mais l’oseille est encore exquise et susceptible d’accompagner bien des oeufs et des poissons.

salade verte (c) Africa Studio shutterstock

salade verte (c) Africa Studio shutterstock

La marée reflète l’arrivée du soleil : Les espèces ne sont plus les mêmes. Thons et sardines, poissons qui viennent le long des côtes avec les beaux jours, sont là en abondance. Les crustacés aussi : Homards, langoustes, tourteaux, langoustines et même écrevisses du côté des produits d’eau douce.  Leur prix, toujours élevé compte tenu de leur succulence, baisse un peu cependant. Les moules reviennent, notamment les petites bouchots, les préférées du gastronome averti.

Au verger, c’est la saison des groseilles, des cerises, des fraises des bois et de nouvelles variétés plus sucrées et plus parfumées que celles de mai. La rhubarbe est à maturité. Les framboises sont arrivées, ainsi que les premiers abricots.

On commence à penser aux confitures, futurs souvenirs de la belle saison. Dans les jardins, on cueille, comme au temps de Proust, fleurs de tilleul et de camomille, et ainsi se savoure le temps perdu, ce temps qui s’écoule avec une inhabituelle lenteur.

Bref, voici un récapitulatif des produits de saison. Pour le faire je me suis beaucoup servi du certes pas tout récent mais excellent Almanach du Gastronome.

Comme d’habitude en cliquant sur les mots en rose, vous arrivez sur la liste des recettes utilisant cet ingrédient.

Les produits de pleine saison :

Au potager :

Courgettes rondes (c) ORLIO shutterstock

Courgettes rondes (c) ORLIO shutterstock

Les produits qui partent : 

Au verger :

Amandes fraîches ©Quanthem shutterstock

Amandes fraîches ©Quanthem shutterstock

Les produits qui arrivent : 

Les produits qui partent : 

Chez le poissonnier

Sardines (c) lyulka shutterstock

Sardines (c) lyulka shutterstock

Les produits qui arrivent :

Les produits qui partent :

Chez le boucher ou le volailler

Chez le crémier :

Fromage blanc (c) GooDween123 shutterstock

Fromage blanc (c) GooDween123 shutterstock

Les produits qui arrivent :

Les produits qui partent :

Dans les bois :

Les produits qui arrivent : 

Cèpes (c) Dmitry Lityagin shutterstock

Cèpes (c) Dmitry Lityagin shutterstock

Les produits qui partent : 

Cliquez ici pour découvrir toutes mes recettes de saison.

Pour d’autres informations sur les produits, je vous conseille le livre dont sont tirées ces informations : L’almanach du gastronome.