Logo - Papilles et Pupilles

Chargement en cours...
Veuillez patienter...
P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Concombres amers

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Concombre amer (margose) ©Miwok Domaine public

Concombre amer (margose) ©Miwok Domaine public

Des légumes un peu bizarres d’aspect et qui m’ont intrigué. J’ai demandé au commerçant qui les vendait ce que c’était (pas d’étiquette) et j’ai appris que c’était des concombres amers. Comme j’étais à Paris, je n’en ai pas ramené 2 ou 3 dans mon sac à main, et si j’en crois ce que j’ai lu chez Sophie.

Edit : Le blog n’était plus accessible : je vous mets ce qu’elle en disait à l’époque :

A propos des concombres amers

Ni plante grasse, ni réaction épidermique, il s’agit bien en revanche d’un légume, originaire d’Okinawa. La traduction littérale parle de melon amer, d’autres mentionneront concombre amer. Il est vrai que c’est assez proche du melon et du concombre de part la texture, mais la ressemblance s’arrête là. Car pour le reste, comme l’indique le nom c’est AMER.

On le trouve sous les noms de nigauri, (margose en français) mais goya convient également puisqu’il s’agit du nom donné à Okinawa pour ce légume qui en est originaire.

Riche en minéraux et vitamine C (résistante à la chaleur même après cuisson), il est souvent utilisé en itamemono (plat sauté), sunomono (salade vinaigrée) et aemono (salade composée). Vous l’aurez compris, ce qui fait la particularité de ce légume c’est son amertume due à la présence de cucurbitacine (un type de flavonoïde). C’est excellent pour l’immunité, la prévention du diabète ou de certains cancers. En dépit de toutes ses qualités (il contient aussi des vitamines B1 et B2, du béta-carotène, des fibres diététiques et du potassium), je ne pense pas le cuisiner souvent car pour ma part, j’ai trouvé cela immangeable.

J’avais pourtant bien ôté la partie centrale responsable d’une bonne partie de l’amertume avant de faire revenir à la poêle dans un peu d’huile. Mais je dois avouer que c’est allé à la poubelle dès la première bouchée avalée recrachée. Si quelqu’un à des astuces à me donner pour le cuisiner, je veux bien refaire un essai.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Emmanuelle a écrit le 1 mai 2011

    Voici un site de cuisine réunionnaise où on peut trouver des recettes avec des margozes (en salade, en plat).

    http://www.goutanou-cuisine-reunionnaise.org/inde

  • Anne a écrit le 1 mai 2011

    merci

  • Papaya a écrit le 3 mai 2011

    Wahou! Et moi qui ai du mal à en trouver sur Paris!

    Ma grand-mère en cuisinait souvent et me disait que c’était très bon pour la santé. En revanche, c’est très amer et pour les non-initiés c’est très difficile la première fois.

    Petite astuce pour retirer l’amertume : après l’avoir rincé, coupé en lamelles, il faut le saler (comme pour les aubergines) et attendre quelques minutes. Ensuite, les rincer. Pour une première recette, je te conseille de faire revenir à la poele les lamelles (env.5min si tu les veux tendres) avec des oignons, et d’ajouter des oeufs battus avec un peu de sauce soja. Ca te donne une omelette aux concombres amers, qui devrait « passer ».

  • Anne a écrit le 3 mai 2011

    Merci Papaya pour toutes ces informations.

    J’ai photographié ceux ci Passage Brady à Paris justement 🙂

  • Pascale (Snapulk) a écrit le 4 mai 2011

    Je m’étais laissée tenter aussi par curiosité lors d’une virée dans le quartier indien, mais j’ai trouvé ça terrible, c’est vraiment amer!!! Et ça tue tout ce que tu cuisines avec… Ou alors il y a un savoir-faire que je n’ai pas, tu nous tiens au courant?

  • Emma a écrit le 27 mai 2011

    super cette découverte, je ne connaissais absolument pas!

    Je vais me coucher moins bête ce soir! merci 🙂

P & P

Répondre à Emmanuelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photo - Anne Lataillade
Anne Lataillade
Auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Mon livre de recettes

Mon guide sur Bordeaux
Nouvelle édition (Juin 2020)

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes sucrées
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Saint Patrick
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
S'inscrire à la
newsletter
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Photo - Anne Lataillade

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur moi.

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
FACEBOOK
212 100
followers
Pinterest
544 000
followers
Instagram
62 700
followers
Close