- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Tomates Kumato, tomates de bobos

Tomates Kumato ©matka_Wariatka shutterstock

Tomates Kumato ©matka_Wariatka shutterstock

Hier en faisant mes courses mon œil a été irrésistiblement attiré par cette nouvelle variété de tomates couleur chocolat. Et bingo, en faisant des recherches, je vois que Kumato est la première tomate de marque, débarquée en France l’année dernière.

Tomates Kumato

Elle est presque noire, plus sucrée et vendue, plus cher, sous son propre nom dans un emballage spécifique. La ‘Kumato‘ veut se démarquer des tomates ‘ordinaires’.

C’est une «tomate de luxe», mise au point par le semencier suisse Syngenta qui veut la vendre en suivant les même «recettes que L’Oréal ou Danone», explique Le Point.

Une «tomate pour bobos», résume le Nouvel Observateur, qui semble un peu dubitatif sur la «saveur supposée sucrée et juteuse» de cette «curiosité» et insiste surtout sur son prix, «20% supérieur à celui de ses cousines rouges».

Dans Le Monde, Florence Amalou souligne que «transformer un fruit (considéré à tort comme un légume) en produit de marque n’est pas une idée nouvelle, mais c’est la première fois que cette stratégie empruntée aux industriels de la grande consommation s’applique à un produit agricole de cette importance».

71 millions de tonnes de tomates ont été produites dans le monde en 2004, rappelle la journaliste, qui indique également que la tomate représente 40 % des sommes dépensées par les Français en fruits et légumes.

J’en ai fait une petite salade toute simple :
Résultat des courses : nous ne les avons pas trouvées exceptionnelles du tout. Limite farineuses, assez fades. Bref, très décevantes pour nous. Rien à voir avec une vraie tomate (ahah) et même pas au niveau des tomates grappes de chez  Saveol (que je trouve correctes quand on n’a rien d’autres à se mettre sous la main). Il faut dire pour sa défense que nous sommes hors saison mais humph quoi.

Quant à celles qui me restaient je les ai faites confire au four doucement avec huile d’olive : Résultat correct. Bref, en ce qui me concerne, mes expériences avec cette tomate s’arrêteront là.

D’ailleurs Lilizen était déjà passée par là et en pensait sensiblement la même chose !