- Papilles et Pupilles - https://www.papillesetpupilles.fr -

Bar ou Loup flambé au Pastis

Ricard

Ricard

Une recette pour le moins ….. insolite de bar au fenouil. Le bar s’appelle loup sur les bords de la Méditerranée. A consommer avec modération, of course … 😉

Ingrédients pour 6 personnes :

Allumer le four thermostat 7 (220°)

Vider soigneusement le bar en faisant attention à ne pas inciser trop largement la cavité abdominale. Surtout ne pas écailler. Dans un plat à four, verser un trait d’huile d’olive pour faire une fondue avec les oignons, carottes et échalotes en commençant par les carottes coupées en rondelles qui sont plus longues à cuire.

Tester la qualité du Pastis à l’aide du grand verre de cuisine. Avec un bon couteau, faire 3 incisions sur les deux flancs du bar pour en faciliter la cuisson. Pendant que les légumes réduisent, verser soigneusement la moitié du contenu du verre à liqueur dans les incisions du poisson et recommencer sur l’autre flanc. Avec le grand verre de cuisine, se servir un copieux Pastis bien jaune et le boire sur-le-champ.

Ciseler le fenouil (deux belles branches) et l’introduire dans la cavité abdominale du bar, après l’avoir poivré et salé avec du sel de mer, Guérande de préférence. Dans le grand verre, se servir une bonne rasade de Pastis. Avaler prestement. Déposer soigneusement le bar dans le blat, sur la fondue S’assurer que le four est à bonne température (attention à ne pas se brûler) et enfourrer le poisson. Le temps de cuisson sera approximativement de 35 binutes entrecoupée de la manoeuvre de retournement du boisson.

Cinq minutes avant le retourbement de mi-cuisson, prendre du courage en avalant successivement 2 grands verres de Pastis bien jaune.

Manoeuvre du retournement : Chercher des gants de cuisine, ne pas les trouber. Gueuler sur la balosserie de rangement, et finir par les trouver accrochés, bien à leur place. Enfiler les gants, la bain droite dans le gant droit et la main gauche dans le gant gauche. S’approcher du four, ouvrir la borte et se brûler la tête avec la vapeur ; gémir mais pas trop.

Saisir fermement 2 spatules et tenter de retourner le poisson, se brûler avec les brojections de sauce et décider que, binalement, ça sert à rien de le retourner. Se consoler de ce debi échec par 2 verres de Bastis avalés cul sec. Attendre 15 minutes.

Au pout de 30 binutes, sortir le poisson du four et passer à lopération dangereuse du flambage. ( Opération superflue pour certains qui tiennent à leur vie ). Prendre une petite casserole, y verser un verre de Pastis. S’apercevoir que la bouteille est vide et quonenaplus.. Chercher un remplaçant, trouver le Whiskey Irlandais, décider après un test que c’est parfait. Chauffer l’alcoool, ne pas se laisser tenter car l’alcool buyant est dangereux et craquer le nombre suffisant d’aMullettes pour que le feu apparaisse. Ferser le veu sur le par et s’apercevoir que la poîte d’amulettes à pris feu sous le Sopalin…

Tenter d’épeindre le feu sur la nappe, sauver la bouteille de Whiskey et sortir de la pièce en criant AU B EU AU VEU, A U FEU !

Le lendemain matin prendre deux grands verres d’aspirine et ranger soigneusement la cuisine. Ouvrir une boîte de maquereaux à la moutarde et remercier le ciel ou Nicolas Appert ou les deux pour l’invention de la conserve.

Attention à ne pas se couper.

#Han 🙂