P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

D’où vient le label rouge

Alimentation et nutrition

Label rouge

Label rouge

Il y a quelques semaines je me suis rendue dans les Landes, sur les terres de St-Sever, ce producteur de poulets fermiers label rouge bien connu dans le Sud Ouest. Peut être ne connaissez-vous pas cette marque si vous habitez par exemple dans le Nord de la France mais sachez que c’est grâce à elle qu’a été créé le premier Label rouge.

J’ai eu envie de vous raconter l’histoire de cette poignée d’irréductibles éleveurs et de leur village gaulois landais, à l’origine de la création de ce label, bien connu de nous tous.

Ce signe de qualité est né dans les Landes en 1965. A l’époque, c’est l’élevage intensif qui est roi. Il faut nourrir la population après guerre et ce mode d’élevage arrivé des USA a pris des proportions importantes. C’est l’apparition du poulet standard, le poulet de batterie, élevé dans des conditions que je trouve indignes. Je vous laisse aller voir sur google, personnellement cela me coupe l’appétit. Il représente aujourd’hui encore 45% des ventes en GMS.

D’ailleurs pour les amateurs de chiffres, sachez qu’en 2016, 8 poulets du 10 sont vendus en Grande Surface et les ventes se répartissent comme suit :

  • 45% de poulets standard (élevés en batterie – moins de 40 jours d’élevage)
  • 25% de poulets certifiés (un peu mieux que le standard)
  • 25% de poulets label rouge
  • 5 % de poulet bio

Bref, revenons à notre label.

C’est dans ce contexte d’après guerre et d’élevage intensif qu’un groupe de landais décide de défendre ses méthodes de production.

On écrit ce que l’on fait et l’on fait ce que l’on écrit !

Ils écrivent donc un cahier des charges qui définit leur façon de faire. Les principaux points :

  • Elevage en totale liberté
  • Peu de poulets au m2 par rapport au poulet en batterie
  • Souche rustique à croissance lente (81 jours aujourd’hui minimum alors que pour les poulets en batterie 35 jours suffisent ; 40 jours à l’époque)
  • Alimentation différente (quantité de céréales définie)
Poulets en liberté St-Sever

Poulets en liberté St-Sever

Ils portent et défendent ce projet au ministère de l’agriculture et c’est ainsi que nait le premier label rouge. D’ailleurs si vous regardez sur l’emballage d’un poulet St-Sever, vous verrez comme sur tout produit label rouge un numéro d’homologation qui reprend l’année et le numéro. Et pour St-Sever c’est 01/65 : Premier label rouge en 1965.

Aujourd’hui, les descendants de ces précurseurs souhaitent toujours une filière pérenne, durable et fiable et continuent le travail des anciens en respectant toujours ce cahier des charges.

Je vous recommande donc vraiment lorsque vous achetez d’opter pour un poulet ayant ce label rouge qui vous garantit une qualité et un respect d’un cahier des charges. C’est d’ailleurs valable pour n’importe quel produit, fraises, jambon etc. Je ne sais pas si vous y faites attention ?

L’info épate belle mère

Glissez comme cela, dans la conversation du déjeuner, que le poulet du dimanche que vous consommez a vécu dans une marensine.

  • Une marensine ?
  • Ben oui ! Tu ne sais pas ce qu’est une marensine ? Tu vis dans une grotte ? #Gnark :p

Les marensines sont des cabanes mobiles et solides. Pour respecter l’appellation volaille fermière des Landes, l’éleveur doit déplacer la marensine après chaque élevage pour permettre à la végétation et aux insectes de se régénérer, ceci afin d’assurer un environnement le plus naturel possible pour le prochain élevage qui ne pourra se faire au même endroit qu’un an plus tard.

Marensines

Marensines

La structure des cabanes a été développée dans les années 1960. Elles sont suffisamment solides pour être déplacées sur des distances importantes avec un tracteur. Je vous montre grâce à cette vidéo que j’ai trouvée sur youtube.

 

Alors ? Merci qui ?

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • 17/12/1952 Manuela a écrit le 26 octobre 2016

    Bonjour très intéressant votre article et continuez à nous donner de bonnes recettes bonne journée a vous

  • Barbara a écrit le 26 octobre 2016

    passionnant
    merci Anne

    • Anne a écrit le 26 octobre 2016

      Avec plaisir Barbara

  • Denise a écrit le 26 octobre 2016

    Merci Anne j’aurais appris quelque chose, et une envie furieuse d’aller faire un tour dans les Landes et de déguster un bon poulet élevé en marensine. hummm …! j’en ai l’eau à la bouche.

  • @nnie a écrit le 26 octobre 2016

    lors de vacances dans les Landes j’ai vu ces élevages ; mais je ne connaissais pas le terme de « marensine ».
    Merci pour ces infos

  • Marie-Françoise a écrit le 26 octobre 2016

    Bonjour Anne,
    Merci pour cet article très intéressant qui fait du bien après tous ces reportages atroces sur les élevages et les abattoirs indignes qui persistent en France. Un coup d’air frais (océanique pour le coup) qui se respire à pleins poumons.

    • Anne a écrit le 26 octobre 2016

      avec plaisir Marie Françoise

  • Jeannine a écrit le 26 octobre 2016

    Bon merci qui ? Merci Anne bien sûr
    J’ai pas de St Sever moi, alors je vais me renseigner sur les poulets de Champagne voir s’ils ont aussi
    des marensines
    Bonne soirée

    • Anne a écrit le 26 octobre 2016

      🙂 Surtout acheter du label pour les poulets 😉

      • Jeannine a écrit le 27 octobre 2016

        ils ont le label c’est pourquoi j’en parle

        • Anne a écrit le 27 octobre 2016

          Tu fais bien, c’est top

  • jungers nicole a écrit le 26 octobre 2016

    Belle explication,et surtout d’apprendre un nouveau mot,comme « Marensine » vous nous permettez
    de pouvoir le transmettre et surtout de rester attentifs lors de nos achats concernant les poulets.
    Merci,bonne soirée
    Nicole

  • Jacqueline Richard a écrit le 27 octobre 2016

    C ‘est vrai que dans le Nord de la France les gens sont des béotiens !

    • du sud a écrit le 27 octobre 2016

      pfffff rien à voir

      d’abord Anne a écrit « par exemple  »
      en plus c’est une question de région c’est tout y a des marques plus ou moins connues (distribuées) dans certaines régions et pas dans d’autres

    • Anne a écrit le 27 octobre 2016

      Le marché du poulet étant éclaté entre de très nombreuses marques, si vous connaissez celles à l’ADN Sud Ouest j’en suis ravie. Moi je serai incapable de citer une marque de poulet du Nord

  • michtf a écrit le 27 octobre 2016

    Votre message
    bonjour Anne

    sa a le mérite d eclaicir nos horizons culinaires

    merci. Anne.

    je connaissais ce poulet de St Sever,etson label

    mais pas le principe de ces cabanes vivantes!!!!

  • nonette a écrit le 27 octobre 2016

    Passionnant ! merci pour ce reportage très intéressant. Végétarienne je ne suis donc pas cliente, mais toujours attentive aux modes d’élevage .le respect de l’animal est important pour ces éleveurs et c’est bien.

  • Claire a écrit le 27 octobre 2016

    Merci Anne! Je travaille sur les signes de qualités (les AOC en particuliers, mais bon, restons ouverts aux autres signes en général…), et il y a encore beaucoup de malentendus, de méconnaissance et de doutes sur le sens des différents labels. Une info claire, précise et sympathique, c’est super. Et j’ai aussi appris un nouveau mot, quelle belle journée vraiment!

  • Sam a écrit le 27 octobre 2016

    Article vraiment très intéressant et enrichissant! Merci pour ce partage,
    Sam

  • Nathalie a écrit le 6 novembre 2016

    Fille d agriculteurs landais qui se sont battus pour que ce label soit reconnu, je vous remercie pour cet article qui rend hommage à leur travail et à leur pugnacité

  • .. a écrit le 3 décembre 2016

    je ne cuisine pas ou si peu, alors comment suis-je arrivée ici?
    je suis une grande lectrice.

    j’apprécie ce blog que je viens de découvrir grâce à mes poireaux.

    St Sever, on connait à Paris, c’est même répandu.
    Quant au label rouge je l’achète chaque fois que je le peux, mais je suis de plus en plus septique,
    Label rouge ou Bio ????? que choisir…
    A bientôt, si je réussis mon gratin de poireaux.

    • Anne a écrit le 3 décembre 2016

      Label rouge pour moi. Sans hésitation. Jusqu’à présent j’ai toujours été déçue par le goût et la consistance des poulets bio.

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer