P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Le retour du café filtre et des cafés de spécialité

Alimentation et nutrition Boissons Sans alcool

Café filtre (c) Coffee Lover shutterstock

Café filtre (c) Coffee Lover shutterstock

Amis des internets, si vous n’avez pas encore changé votre vieille cafetière pour une machine à expresso flambant neuve, sachez que non, vous n’êtes pas complètement has been mais au contraire à la pointe de la tendance.

Depuis quelques années, au fil de mes balades à l’étranger (Seattle, Londres, Dubai et surtout Melbourne, la capitale du café), je vois le petit noir bien serré remplacé par un café plus clair, moins amer, moins fort et infusé plus lentement. A l’intérieur de ces nouveaux établissements, point de clientèle old fashioned en pleine crise de nostalgie mais des jeunes branchés et des hipsters (plénoasme ?).

Hipster Land (c) Navistock shutterstock

Hipster Land (c) Navistock shutterstock

La mode arrive en France. Après Paris, Bordeaux est concerné aussi avec des établissements comme l’Alchimiste-Torréfacteur (12 rue de la vieille tour), Black List coffee (27, place Pey Berland) ou encore SIP coffee bar (69 Bis Rue des Trois-Conils).

Ces établissements servent ce qu’on appelle des cafés de spécialité : Ces cafés gourmets sont préparés avec des cafés répondant à des exigences qualitatives. C’est le top du grain de café à la fois en terme de culture, de zone géographique, mais aussi de production, de traitement, de torréfaction, de conservation et de préparation.

En discutant la semaine dernière avec un producteur brésilien chez l’Alchimiste Torréfacteur à Bordeaux-Darwin, j’ai appris que la culture du café, c’était comme le reste, ma pauvre Lucette. Tu as de la production artisanale, mais aussi et surtout de la production de masse avec forte utilisation de pesticides, d’herbicides et tout le toutim.

Yerk. Bon sang mais c’est bien sur !

La différence avec votre expresso classique se fait ensuite dans le type de préparation. Ils sont en effet préparés dans les règles de l’art : Choix d’un mélange ou d’un terroir unique (c’est comme pour le vin ou le chocolat, le terroir change le goût), torréfaction récente, mouture fraiche et choix du broyage (fin, moins fin etc.),  dosage précis au gramme près en fonction de la quantité d’eau,  température de l’eau, temps d’infusion, cela ne rigole pas.

Café filtre (c) ucchie79 shutterstock

Café filtre (c) ucchie79 shutterstock

On le sert principalement chaud mais cela existe aussi froid, à la façon d’un thé glacé (cliquez ici si vous voulez en savoir davantage : Cold brew coffee ou café infusé à froid).

Cold Brew Coffee (c) iMoa Kiatbordin Doojai shutterstock

Cold Brew Coffee (c) iMoa Kiatbordin Doojai shutterstock

Et est ce que c’est bon ? 

Parce que ça c’est quand même la question principale.

Eh bien oui. On a des cafés qui sont beaucoup moins amers, moins acides, plus fruités, plus aromatiques et plus doux. Ce n’est pas un café dans lequel vous avez envie de mettre du sucre, il est bon tel quel. Cela n’a pas grand chose à voir en fait avec un café noir dans un bistrot quelconque. Essayez ce qu’on appelle aussi le slow coffee et vous verrez.

Comment ne pas conclure en disant quelques mots sur le latte art ?

Le Latte Art est le nom donné à la technique de réalisation de motifs à la surface d’un cappuccino. On fait des petits dessins avec le lait c’est trop joli :). Et comme les barista des coffee shops sont au taquet sur le café, ils font aussi souvent du latte art.

Latte art (c) Coffee Lover shutterstock

Latte art (c) Coffee Lover shutterstock

Ne le répétez pas mais il m’arrive de prendre un cappuccino juste pour le dessin (ouch).

Bref. Ces cafés sont donc à déguster dans les coffee shops spécialisés et vous pouvez aussi vous équiper pour le faire vous même et acheter tout le matériel et le café sur des sites comme le girondin MaxiCoffee, le leader français. (#TeamGironde 😉 )

Avez-vous déjà vu ? bu ? goûté ? Qu’en pensez-vous ?

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Barbara a écrit le 5 juillet 2016

    et toc
    aah ah merci de me dire que je ne suis pas has been (y a déjà pour plein d’autres choses )
    car en effet café filtre chez me!

    surtout ici dans le Sud est où dans certains cafés c’est vraiment un expresso serré serré l’autre qui te troue le ventre pour plusieurs jours (et pour tant j’aime le café) (en fait y a surtout une marque précise à laquelle je pense ; non non je tairai le nom par respect!)

    donc merci
    je repasserai détailler ton article plus longtemps encore une fois (soupirs 🙁 désolée )

    ps slow coffee ça me plait comme dénomination

    • Anne a écrit le 5 juillet 2016

      Prends soin de toi Barbara. A bientôt

  • jack a écrit le 5 juillet 2016

    bhen oui, c’est comme tout, la culture et le reste. bhen avec un truc a piston, style Bodum, et un càfè de brulerie, tu a déjà un resultat acceptable. ensuite du temps et un peu de moyen.
    je suis assez d’accord, avec ton article de vulgarisation.

  • Sofy a écrit le 5 juillet 2016

    Même à Limoges on a un super barista, à La Fabrique du Café! C est dire si la tendance est déjà bien lancée oui 😉
    En tout cas, je confirme: ça n a rien de comparable avec un quelconque café de brasserie et même pour ceux qui sucrent peu, mais un peu quand même, comme moi, c est parfait sans sucre.

    • Anne a écrit le 5 juillet 2016

      Pareil pour moi alors que dans un expresso, j’aime bien en avoir un petit peu

  • Gisèle a écrit le 5 juillet 2016

    Et on peut s’en offrir un sans devoir vendre un rein?
    Histoire de goûter pour pas mourir idiote…
    Me vient une envie complusatoire (je sais, sic) de brandir un rasoir, d’un coup!

    • Alex a écrit le 6 juillet 2016

      À la Black List (pour moi le meilleur à Bordeaux vu qu’il est fait avec les grains de la brûlerie Belleville), tu t’en tires à 2€50 le machiatto, ou 2€ le café. C’esst certes un peu plus cher qu’au bistrot du coin, mais t’en prends plein le palet. Seul bémol, l’endroit est carrément victime de son succès et on y trouve de moins en moins de place.

      Récemment, j’ai trouvé un café presque aussi bon dans les Chartrons, Rue Notre Dame : La Pelle. Petit plus, le café est brûlé sur place, et le patron est super sympa.

      Sinon, y’a de bonnes adresses partout en France :
      Coutume à Paris, La Fiancée à Toulouse.
      Et si comme moi, vous n’arrivez plus à vous passer de bons cafés, l’application Bean Hunter vous donne les meilleures adresses à travers le monde.

  • Regine a écrit le 6 juillet 2016

    Merci pour ces precieux renseignement surtout « sur bordeaux »

  • Cécile a écrit le 6 juillet 2016

    Merci pour cet article ! On se rend compte enfin que le café c’est autre chose qu’un truc encapsulé et qu’il y a une notion de terroir comme dans le vin, trop chouette.
    Je suis une adepte du « Cold brew café » dès le matin quand les températures bordelaises s’envolent, avec une cafetière à piston, c’est super simple.
    Je connaissais Black List & L’alchimiste, je vais filer tester Sip coffee !merci pour l’adresse.

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...
Fermer