P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

La distillation du Cognac Guillon-Painturaud avec Line Sauvant

Bonnes adresses France Reportages Voyages

Line Sauvant

Line Sauvant

Line Sauvant est viticultrice et maître de chai. Elle produit, distille, assemble et fait vieillir ses Cognac et Pineau au coeur du vignoble de la Grande Champagne à Ségonzac, dans la propriété familiale, Guillon-Painturaud.

Pour ceux qui l’ignorent, la Grande Champagne est l’une des 6 différents secteurs géographiques de la zone d’appellation contrôlée des eaux-de-vie de cognac avec la Petite Champagne, les Borderies, les Fins Bois, les Bons Bois et les Bois ordinaires. On dit qu’elle produit les eaux-de-vie les plus fines. C’est en Charente bien sur, dans le sud ouest de la France.

Distillerie Guillon-Painturaud

©Distillerie Guillon-Painturaud

L’hiver, la distillation bat son plein dans le vignoble. J’ai eu la chance de visiter quelques fois des exploitations produisant de Cognac, mais c’est la première fois que j’assistais à cette chauffe. C’est magique de voir la lente transformation du vin en eau-de-vie.

La chauffe ?

Oui. Quand la fermentation alcoolique est terminée, le jus de raisin récolté dans la zone d’appellation d’origine est devenu vin blanc. Pour qu’il devienne Cognac il doit être distillé. On commence par faire bouillir le vin dans dans une partie de l’alambic (une cuve qu’on appelle chaudière). Les vapeurs d’alcool se dégagent, passent ensuite dans un serpentin où elles sont refroidies.

Dans la distillerie

Dans la distillerie ©Guillon-Painturaud

On obtient par condensation un liquide qu’on appelle brouillis. Côté alcool, il tire dans les 30°C.

Mais ce n’est pas assez. Non, non, non. On veut plus !

Alors, on renouvelle l’opération :  cette deuxième chauffe s’appelle la bonne chauffe, et cette fois, vous l’aurez compris, au lieu de chauffer le vin blanc, on va chauffer le brouillis. Après cette deuxième distillation, on obtient les eaux de vies (80°C d’alcool environ) dont une partie, le coeur de chauffe, une fois passée en barriques de chênes et vieillie donnera du Cognac.

La distillation continue (c) Guillon Painturaud

La distillation continue ©Guillon Painturaud

Cette distillation dure tous les mois d’hiver, 24 heures sur 24. C’est une période où les Charentais vivent au rythme des chauffes dans une atmosphère où le feu, le bouillonnement discret de l’alcool, les arômes de vanille, de pruneaux, l’eau, le cuivre et les briques se marient merveilleusement. J’ai trouvé cela magique.

Dans la Distillerie - Guillon Painturaud

Dans la Distillerie ©Guillon Painturaud

Dans le passé, pour pouvoir suivre toutes les étapes le distillateur dormait à côté de son alambic. Si vous visitez une distillerie, regardez autour de vous, il devrait y avoir l’emplacement du lit.

Je vous conseille si vous êtes amateur de gastronomie, de vins & spiritueux, de savoir faire artisanaux de venir ici, dans la région de Cognac à la découverte de ces producteurs. Vous y découvrirez des trésors. Ici, chez Guillon Painturaud, vous pouvez visiter les chais et la distillerie toute l’année. Sans oublier la dégustation …. Avec modération.

Cognacs (c) Guillon Painturaud

Cognacs (c) Guillon Painturaud

Une visite passionnante. Merci à Line et à Frédérique de La Charente.

Guillon- Painturaud : Biard – 7 rue du Coteau, 16130 Segonzac – Tél : 05 45 83 41 95 – Email : info@guillon-painturaud.com

Pour ceux qui voudraient connaitre la région, une très chouette page Facebook : Agathe de Charente

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Jeannine a écrit le 22 janvier 2016

    Merci Anne pour ce cours sur le cognac je savais un peu comment se passe la distillation mais pas de cette façon en Champagne le bouilleur passe dans les villages avec son matériel il est vrai que chez nous on fait le nectar pour l’apéro et vous le nectar pour la fin de repas

    • Paillard Sophie a écrit le 25 janvier 2016

      Le Cognac ne se boit pas forcément en fin de repas, cela fait un certain temps qu’il se déguste en apéritif !

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade

auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats complets
Sauces
Desserts
A l'heure du thé
Pique nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Archives

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 300
followers
Pinterest
411 800
followers
Instagram
24 300
followers
La douceur de vivre #brive
Aujourd'hui sur le Blog, trucs et astuces pour décompresser en cuisine #PrendreSonTemps #enPhase #activia - Lien dans ma bio
Vivement le goûter
Château d'Agassac - Ludon Médoc
Sur le vif...
Fermer