P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Coq au vin

Poulet

Coq au vin

Coq au vin

En Auvergne, il se raconte que le chef d’une tribu locale offrit comme présent à Jules César qui tentait de l’assiéger un très beau coq, symbole du courage gaulois. En retour, celui-ci lui rendit la politesse en l’invitant à une cena (dîner romain), où il lui fit servir son coq …. cuit au vin.

Voilà voilà… Comme dirait l’autre, ça, c’est fait ! Je crois que le message est passé.

Sinon, je suis sûre que vous allez me demander :

Bon sang mais où est ce que puis-je acheter un coq ?

C’est vrai que c’est moins facile à trouver qu’un ticket de tac au tac dans un caniveau mais tentez le volailler. Sinon, plan B, utilisez un VRAI poulet fermier, un gros, qui a vu le jour, qui a couru sur ses petites pattes et qui est âgé d’au moins 4 ou 5 mois. Et enfin, plan C, utilisez un poulet fermier label mais dans ce cas là, réduisez le temps de cuisson (40 minutes seront bien suffisantes).

Pour 8 personnes

  • 1 coq de 3 kg (ou un très gros poulet fermier)
  • 1 oignon
  • 250 g de lardons fumés
  • 750 ml (1 bouteille) de vin rouge de bonne qualité (ne mettez pas un vin premier prix, ce ne sera pas bon ; ne mettez pas non plus un Petrus, je décline toute responsabilité)
  • 2 brins de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 5 brins de persil
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 3 cuillères à soupe de farine

Pelez et ciselez l’oignon. Préparez le bouquet garni : lavez le thym, le laurier et les branches de persil. Séchez et attachez le tout. Coupez le coq en morceaux. (cf video ici pour vous aider : comment découper un poulet facilement)

Faites revenir les lardons dans une cocotte en fonte avec l’oignon ciselé. Quand le tout est doré, enlevez les lardons et les oignons. Ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile, et les morceaux de poulet. Faites revenir à feu vif une dizaine de minutes le temps qu’ils soient bien dorés. Ôtez-les ensuite de la cocotte et réservez-les.

Versez la farine dans votre cocotte en fonte et grattez bien le fond pour décoller les sucs. Mouillez progressivement avec le vin rouge en remuant constamment pour ne pas que cela fasse de grumeaux. Quand la sauce est bien lisse, ajoutez le bouquet garni, salez, poivrez, et remettez les oignons, les lardons et les morceaux de poulet réservés. Mélangez et faites cuire à couvert, à toute petite ébullition pendant 2 heures pour 1 coq, 1 heure pour un vrai gros poulet fermer ou 35/40 minutes si c’est un poulet fermier de grande surface (choisissez un poulet label rouge au moins).

Servez avec des pâtes, des frites, des spätzle etc.

Coq au vin

Coq au vin

Variantes :

  • Vous pouvez ajouter quelques carottes et des champignons de Paris (les carottes en même temps que le poulet ; pour les champignons, coupez-les en lamelles et faites-les revenir dans du beurre pendant une dizaine de minutes dans une poêle bien chaude avant de les incorporer dans le coq au vin 3 minutes avant de servir).
  • Vous pouvez aussi flamber le poulet avec un Cognac ou un Armagnac après l’avoir fait dorer. Versez dans ce cas 50 ml d’alcool dans la cocotte, flambez et continuez la recette comme indiquée.

Succulent !

Allez on en discute ?
Les avis

Aucun avis sur cette recette : soyez le premier à donnez le vôtre !

Les commentaires
  • Barbara a écrit le 9 janvier 2016

    humm c’est bon ça !

  • Barbara a écrit le 9 janvier 2016

    ps ben moi ça me pose pas de problème
    même dans « mon « supermarché y a une partie rayon libre service mais aussi un endroit avec un vollailler yen a des coqs si si

    alors qu’y a pas de caniveau dans mon village et donc pas de tac au tac!! qui traine !!! 😉

    • Anne a écrit le 9 janvier 2016

      Cool 🙂
      Tu as de la chance. Je suis effarée par le bureau de tabac/librairie à côté de chez moi. Les gens grattent leurs tickets et pour certains jettent tout par terre quand c’est perdant.

      • Barbara a écrit le 9 janvier 2016

        :o(

        • Barbara a écrit le 10 janvier 2016

          j’ai aussi un coquelet acheté la semaine dernière (congelé hein il est pas resté dans le sac!!! 🙂

          … à suivre …

  • LadyMilonguera a écrit le 9 janvier 2016

    Il me donne faim ton coq au vin…

  • CHOCOLATINE a écrit le 9 janvier 2016

    Je fais la même recette. Je mets du vin d’Algérie, le Sidi Brahim. Il n’est pas acide et cela va très bien. Encore mieux si on peut le faire la veille ou même l’avant veille. Réchauffé, c’est le must !

  • richard a écrit le 9 janvier 2016

    Bonjour et tous mes vœux les plus gourmands,

    Vous ne recommandez pas le Petrus pour cette recette, mais pourriez vous néanmoins me communiquer les millésimes à éviter impérativement pour ne pas la rater ?

    Ma question a dû m’être inspirée par vos bêtisiers qui m’ont bien amusé

    Bonne continuation et dénichez nous encore des recettes qui mettront nos tables en émoi sans nous faire tomber de nos chaises pour autant.

    Richard

  • Olivia_Mohune a écrit le 9 janvier 2016

    Ça tombe bien, je viens de voir dans Saveurs plusieurs recettes pour les restes de coq au vin… En particulier des rillettes (si, si) et des nems

    • Anne a écrit le 10 janvier 2016

      Ah ben chouette 🙂 Chez nous il n’y a pas eu de restes 😉

  • Michel a écrit le 10 janvier 2016

    Bonjours a tous meilleur vœux 2016

    J’adore le coq au vin avec des pommes de terres bouillies humm j’en et le gout a la bouche,moi je mes des rondelles de carottes des champignons de Paris et par contre une chose qui est super c’est de faire tremper le coq avec le vin toute la nuit et une fois cuit on le laisse pour le lendemain et réchauffé un délice.
    Michel

  • Boel Sjöberg a écrit le 10 janvier 2016

    Bonjour et Bonne Année ! Je suis suédois et ne parle beaucoup français mais j’essaye poser une question : quel vin vous utiliser? Je trouve le vin rouge coloré le coq. Du vin blanc ou pineau de charmante? Merci!

    • Anne a écrit le 10 janvier 2016

      Bonjour Boel. Il faut absolument du vin rouge pour le cop au vin. You need absolutely red wine for coq au vin. White wine is not good for this recipe. Un vin un peu puissant et aromatique. (powerful and aromatic).

      • Cervantès a écrit le 11 janvier 2016

        Et le coq au Riesling ??? Une grande spécialité alsacienne, avec du blanc 😉

  • omothermix.com a écrit le 10 janvier 2016

    Une très bonne recette de week end. Cela demande énormément de cuisson. Mais le coq au vin est tellement bon. Avez vous un bon petit bordeaux à recommander?

    • Anne a écrit le 11 janvier 2016

      Un Médoc peut être ? Pauillac ?

  • Cervantès a écrit le 11 janvier 2016

    Et le coq au Riesling, spécialité alsacienne, là, le vin est bien blanc 😉

    • Anne a écrit le 11 janvier 2016

      🙂 C’est une autre recette alors

  • Mlle Moutarde a écrit le 27 janvier 2016

    En Bourgogne à Alésia, Vercingétorix a offert un boeuf à Jules César qui l’a ensuite invité à venir manger … un boeuf au vin aka un boeuf bourguignon ! 😀

    (oui j’ai parfaitement conscience que ce commentaire ne sert à rien mais avant de partir dans le nord je revendique encore un peu mes racines bourguignonnes ^^)

    Bisous Anne et à bientôt j’espère !

    • Anne a écrit le 27 janvier 2016

      mdr 🙂 Des bises Camille et à bientôt. Et « merde » pour le nouveau job

  • Vio a écrit le 16 avril 2016

    J’avais la notion qu’on pouvait rajouter à la sauce le sang du coq (quand c’est le copain fermier qui vous tue son meilleur coq !). Dans ce cas quel est le bon moment pour l’incorporer à la sauce ?

    • Anne a écrit le 16 avril 2016

      Je ne sais pas trop. Peut être au début. Regardez si vous voulez la recette de la lamproie à la bordelaise sur le blog. Il y a une sauce au vin et au sang 🙂

Sur Facebook
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade

auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats complets
Sauces
Desserts
A l'heure du thé
Pique nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Archives

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 300
followers
Pinterest
411 800
followers
Instagram
24 300
followers
La douceur de vivre #brive
Aujourd'hui sur le Blog, trucs et astuces pour décompresser en cuisine #PrendreSonTemps #enPhase #activia - Lien dans ma bio
Vivement le goûter
Château d'Agassac - Ludon Médoc
Sur le vif...
Fermer