P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Comment éveiner le foie gras

Recettes de fêtes Techniques culinaires en vidéos

Jean Luc Danjou

Jean Luc Danjou

Hello les gens derrière l’écran,

Le foie gras, pour certains c’est épidermique. C’est un peu la corrida ou le mariage pour tous du blog culinaire, c’est clivant. Il y a les pour, les contre, et certains essaient d’hurler plus fort que les autres pour se faire entendre (inutile d’ailleurs d’essayer cela dans les commentaires, je vous préviens je supprimerai).

Comme c’est mon blog (HAHA), je donne mon avis. Le foie gras, j’en mange, peu, mais du bon. C’est comme le reste, on choisit de la qualité et pas des produits provenant d’élevages indignes.

T’es marrante mais je n’ai pas beaucoup de sous !

Alors, je pense qu’il vaut mieux acheter un très bon pâté plutôt qu’un mauvais foie gras ou alors faire comme moi, moins mais mieux.

Pour le choisir, privilégiez un foie gras entier avec au moins une IGP (indication géographique protégée). Dans ma région nous avons une IGP foie gras du Sud Ouest qui garantit l’origine du foie gras. Cela existe aussi dans d’autres régions. Si vous trouvez un label rouge type foie gras des Landes c’est bien (plus restrictif). Et puis il y a aussi l’appellation fermier qui garantit que la bestiole a été élevée de manière traditionnelle, dans nos campagnes, avec plein d’espace, et un cahier des charges encore plus strict. Bref, comme toujours, lisez les étiquettes c’est primordial

Bref, revenons à notre foie gras, cru en l’occurrence ici. Le préparer soi même représente d’ailleurs un bon moyen de faire des économies. Il se présente alors souvent sous vide (GMS, magasins spécialisés) ou sans conditionnement spécifique, dans les marchés au Gras, typiques du Sud-Ouest. On le trouve également congelé. Il peut être conservé 7 jours à une température de 0°C à + 4°C. On choisit là aussi de la top qualité.

Voici les conseils d’achat de Que Choisir :

Selon leur qualité, les foies crus sont classés en « tout-venant » (ou TV), « premier choix » et « extra » pour le haut de gamme. Hélas, ces catégories ­n’apparaissent pas ou peu sur les ­étiquettes. Ne choisissez pas un foie trop gros, il rendrait trop de graisse à la cuisson. Un « petit » foie n’est pas conseillé non plus, car son goût ressemble à celui du foie maigre. Le poids idéal se ­situe entre 500 et 600 g pour le canard, et entre 700 et 800 g pour l’oie. Au toucher, le foie doit être à la fois ferme et souple, surtout pas granuleux, et d’une belle couleur beige/ivoire, sans tache ni hématome.

Le foie gras cru est en général conditionné sous vide, ce qui limite l’oxydation. La date limite de consommation (DLC) est alors de 15 jours. Mais on trouve aussi des foies gras crus conditionnés « sous papier », avec une DLC de 5 jours maximum. C’est le haut de gamme, car ils sont ultra-frais. Une condition sine qua non pour fabriquer un bon foie gras.

Une fois le foie acheté, il va falloir l’éveiner. Pas facile de savoir comment s’y prendre quand on ne l’a jamais fait. Alors j’ai pu filmer Jean Luc Danjou, Meilleur Ouvrier de France et Directeur Technique de l’Ecole du Foie Gras Rougié lors d’un atelier organisé par Monfort foie gras.

Voilà, en espérant que cela vous aidera dans vos préparatifs !

Petite précision demandée dans les commentaires : Pour le moment où Jean Luc laisse le foie gras dans l’eau + glaçons + sel pour ôter la tâche de sang : Il l’a laissé environ 5 minutes dans l’eau froide. Je dirai 10 minutes maxi.

Un bonus : le livre des Afamés consacré au foie gras : 36 recettes de chefs du Sud Ouest.

Le résumé  : Quel produit plus emblématique de notre Sud-Ouest pouvait à ce point fédérer les enthousiasmes de nos chefs ?

Pour cette escouade gourmande nommée AFAMÉS, le foie gras représente l’étendard le plus naturel. Et la joyeuse bande a rivalisé d’imagination, voire d’audace, pour créer les recettes de ce livre : cru, cuit, salé, sucré, associé à des produits traditionnels ou exotiques, le foie gras s’est volontiers prêté à toutes leurs fantaisies. « Sincérité, transparence, fraîcheur des produits, cuisine de marché ne sont pas chez les AFAMÉS des formules vides. Le trait commun aux membres de ce cercle, c’est cette approche de la cuisine authentique, entièrement réalisée par le chef. » José Ruiz, président des AFAMÉS

Enjoy !

Allez on en discute ?
Les avis

Aucun avis sur cette recette : soyez le premier à donnez le vôtre !

Les commentaires
  • Cécilia Autour de Cia a écrit le 4 décembre 2014

    Chaque année, c’est atelier foie gras à la maison, et carnage de l’eveinage. Je fais mon stock de foie sud ouest en allant chaque année aux journées loupiac-foie gras. Pendant que l’homme achète du vin, j’achète du foie gras et on est paré pour les fêtes.

    • Anne a écrit le 4 décembre 2014

      Une bonne façon de procéder 🙂

  • argone a écrit le 4 décembre 2014

    perso j’adore, mais je n’en mange qu’au moment des fêtes, c’est un peu dommage … merci pour les conseils !

    • Anne a écrit le 4 décembre 2014

      merci à toi Argone

  • chouchie a écrit le 4 décembre 2014

    C’est une super idée d’avoir mis la vidéo car on a toujours un peu peur comme tu dis de l’abimer en ôtant les veines .
    En plus j’avais raté une partie de l’explication à cause de ce satané portable qui a sonné ( la honte ;-))
    Bisous Anne

    • Anne a écrit le 4 décembre 2014

      mdr 🙂 Merci et à bientôt 🙂

  • ampelopse a écrit le 4 décembre 2014

    Tres bonne idee ce petit film…
    Moi je suis comme toi, j en mange pas souvent, mais du bon…
    Et chaque annee, je fais ma terrine de mi cuit au micro ondes(j en entends crisser des dents…!) Avec seance de deveinage facon bouchere et un rouleau de sopalin entier y passe pour essuyer mes petits doigts bien gras…
    Ce qu il ne dit pas, c est qu avant de commencer, il vaut mieux laisser le foie a temperature ambiante…c est plus facile apres de deveiner…
    Ici, a la frontiere du gers, on a de petit producteurs et des fokes de bonne qualite…
    Tu iras a Samatan un jour, a la foire au gras?…

    • Anne a écrit le 5 décembre 2014

      T’as raison pour la température ambiante. Merci de l’avoir précisé

  • Denis a écrit le 5 décembre 2014

    Merci pour les conseils, je prends mon foie gras chez
    Foie Gras de Luxe au 26 rue Montmartre (tu vireras le nom si tu trouves que ça fait pub).
    Je n’ai jamais vu les indications dont tu parles. Généralement il est sous vide avec une petite étiquette. Je prends 600 g en moyenne. Pour le gras ça dépend vraiment, de temps en temps il y en a beaucoup d’autre moins. Le vendeur m’avait expliqué que c’était surtout en fonction des saisons et qu’il était meilleur en février mars…
    J’irais vérifier s’il a une IGP car c’est bientôt la saison !!! Et j’adore faire le foie gras !!!

    • Anne a écrit le 5 décembre 2014

      Pour la saison je ne l’avais jamais entendu dire pour le foie gras; Ca dépend de ce qu’il mange en fait et de comment il est élevé. Mais je chercherai 🙂

  • magali a écrit le 5 décembre 2014

    Coucou anne il ne nous dit pas combien de temps on le laisse dans de l’eau glace et gros sel pour enlever les traces de sang.. si tu sais super de nous l’écrire svp.
    bonne journée
    magali

    • Anne a écrit le 5 décembre 2014

      Bonjour Magali. Jean Luc l’a laissé environ 5 minutes. Je le rajoute dans le texte

Sur Facebook
Sur Google Plus
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer