P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Les 10 commandements du plateau repas aérien

Alimentation et nutrition Voyages

Air France

Air France

Quand vous prenez un long courrier, le moment du repas est un moment important dans la mesure où c’est l’une des rares distractions avec la vidéo. Seulement saviez vous que ce repas, que vous dégusterez à plus de 10 000 mètres d’altitude suit des règles de préparation extrêmement strictes ?

Ah bon ?

Yes my dear, parce que quand vous êtes là haut, il n’est pas franchement possible de se garer pour voir comment vous allez ou d’emmener votre passager à l’hôpital en cas de souci. La règle, c’est zéro risque.

Régis Marcon et Eric Augustine

Régis Marcon et Eric Augustine

Lors de mon voyage à Tokyo avec Régis Marcon (Chef 3 étoiles) et Eric Augustine (Servair) pour Air France, j’ai pu ainsi prendre connaissance de quelques contraintes. On y va ?

  1. Les produits crus tu oublieras (tartares, huîtres,.. par exemple), car risque bactériologique trop important il y aura.
  2. Dans un espace confiné aucun flageolet ou chou tu ne serviras. Je ne te fais pas de dessin, tout seul tu comprendras
  3. Le lapin tu écarteras car pour certains passagers, malheur il portera.
  4. Des produits rassurants tu cuisineras. Point de crickets ou de vers tu ne prépareras.
  5. Le porc, les recettes avec des os et / ou à base d’alcool tu éviteras, consensuel tu seras.
  6. Les qualités organoleptiques d’un plat tu privilégieras. Goût, texture et visuel, toujours à l’esprit tu auras.
  7. L’association féculents légumineuses tu favoriseras, à la satiété des passagers tu penseras.
  8. De condiments tu abuseras car avec eux le passager jouera.
  9. La sauce tu soigneras car au plat complexité elle apportera.
  10. La qualité des produits tu favoriseras, et la saisonnalité des produits tu promouvras.

Qui c’est qui va pouvoir épater belle maman ?  Merci qui ?

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • catariège a écrit le 5 mai 2014

    super renseignements mais en classe éco cela dépend vraiment des compagnies …..

    • Anne a écrit le 5 mai 2014

      @catariège pour tout ce qui est des risques sanitaires ou d’accidents, c’est partout pareil. Après savoir si c’est bon ou pas, comme tu dis, ca dépend.. J’ai eu un vol il y a quelques mois avec une compagnie dont je ne citerai pas le nom (ce n’est pas air france), c’était juste immonde. Et pourtant je ne suis pas difficile 😉

    • Isa a écrit le 6 mai 2014

      La première règle, c’est que les plateaux des pilote et co-pilote doivent être totalement différents, par sécurité.

  • Ampelopse a écrit le 5 mai 2014

    Tres beaux ces 10 commandements…et tu restes vraiment sur l elaboration des cocottes…apres…il y a tout le reste…chaine du froid, rechauffage en cabine..gouts culturels des passagers….repas speciaux pour raison religieuse ou phisiologique…
    C est un vaste sujet que tu nous fais partager, si les personnes qui se plaignent (souvent) de la nourriture a bord des avions savaient le soin et les contraintes apportees…il y a de quoi ecrire…
    Bon, l a c est pas du jeu…tu avais Regis Marcon aux commandes…

    • Anne a écrit le 5 mai 2014

      @Ampelopse ; rien qu’avec les contraintes de réchauffage je pourrai écrire un article. C’est hyper technique. Un jour il faudrait que j’aille chez Servair (ils me l’ont proposée d’ailleurs, c’est juste que c’est à Roissy donc compliqué pour moi), mais c’est passionnant 🙂

      • Ampelopse a écrit le 5 mai 2014

        Tu crois pas qu a BOD il y a une unite de fabrication de repas a l aeroport? Ce sera moins complet que Roissy, mais les contraintes sont les memes…

        • Anne a écrit le 5 mai 2014

          Je ne suis pas sûre. On mange vraiment que sur les longs courriers. JE poserais la question 🙂

          • La Grande Blonde a écrit le 5 mai 2014

            Je veux un article sur Servair, je veux un article sur Servair !
            Comment ca, ca se fait pas de reclamer ?

            C’est super interessant d’apprendre tout ca, merci beaucoup m’dame Papilles ! D’ailleurs, je ne sais pas si les regles ont evolue mais ces dix dernieres annees, j’ai l’impression qu’il y a eu un sacre progres niveau qualite des plateaux repas.

            Et (de nouveau), oui, oui, oui a l’article sur le rechauffage et le reste, ca me permettra de craner debut juin dans l’avion pour chez les US 😀

            Des bises, m’dame Papilles !

          • Anne a écrit le 5 mai 2014

            héhé 🙂 Des bises m’dame Grande blonde

          • Valent a écrit le 5 mai 2014

            Je confirme que l’on ne déjeune ou l’on dîne que sur les longs courriers. Vieil habitué de l’avion, j’en ai soupé de ces crackers et de sandwiches arrosés de vins chiliens et de jus de fruits concentrés! Tout dépend du prix du vol!!

  • 40 and so what a écrit le 5 mai 2014

    Ah c’est vrai je n’y avais jamais pensé à toutes ces contraintes. En tout cas, je trouve qu’en classe éco, la plupart des compagnies aériennes ont fait de beaux progrès dans cette dernière décennie, question goût et présentation.

    • Anne a écrit le 5 mai 2014

      Oui, ca c’est bien arrangé 🙂

  • Denis a écrit le 5 mai 2014

    C’est donc pour cette raison qu’il y a toujours invariablement du poulet ou du poisson avec sa jardinière de légumes ?

  • christophe d'aubagne a écrit le 5 mai 2014

    il y a aussi une regle d’or pour ces repas que tu as oublie
    mais tu es pardonnée car toutes les compagnies l’oublient systematiquement

    c’est
    bon gout! ton repas devra avoir …

    • Anne a écrit le 5 mai 2014

      Sur Air France c’est tout à fait correct (voir très bon si tu es dans les classes +++). Sur d’autres, youhou quoi. J’en ai même pris une, quand tu es en classe éco, tu as le droit à « en première ils mangent xxxx » et toi tu as droit à un paquet de chips si tu le paies #ouch 🙂

  • Dr. CaSo a écrit le 5 mai 2014

    Je me souviens d’un épisode de Masterchef Australia où les chefs devaient cuisiner des repas pour Quantas, et ils devaient (en plus de toutes ces règles) penser à la cuisson des aliments, parce que ça cuit une première fois, et ensuite les plateaux sont réchauffés dans l’avion, ce qui peut alterer le goût et la texture des aliments. C’était très intéressant 🙂

    • Anne a écrit le 5 mai 2014

      Oui. Pour Air france Régis Marcon a beaucoup travaillé là dessus avec les équipes de servair. Très Intéressant. Sur par exemple à quelle température cuire le poulet puisqu’il va être réchauffé. Comment garder tout le moelleux.

  • Cécile a écrit le 5 mai 2014

    Que de réflexion et de travail en amont… pour un résultat le plus souvent insipide!

  • Manon-sixthematique a écrit le 5 mai 2014

    En effet, je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir autant de réflexion à propos d’un simple plateau repas!

  • Jlm diffusion a écrit le 7 mai 2014

    Bonjour,
    J’ai un ami qui travail à la préparation des plats pour Air Mauritius; il m’a toujours soutenu que c’était de la « bonne bouffe ». Je comprend avec votre article les raisons et les problématiques inhérentes.
    Merci pour ce retour

    • Jacques a écrit le 15 août 2015

      Air Mauritius prend soin des musulmans (tout est halal), les autres ont le droit de se taire.

Sur Facebook
Sur Google Plus
  • Virginie Lalere a écrit le 5 mai 2014

    arrrrrghhh nonnnn pas de flageolets !!! 😀

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer