P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Fromage : Beaufort

Photothèque Fromages Photothèque Spécialités Régionales

Beaufort

Beaufort

11 à 16 cm de hauteur, 35 à 75 cm de diamètre, 20 à 70 kg, talon concave, pâte lisse de couleur ivoire à jaune pâle, je suis un fromage de la famille des pâtes pressées cuites. Qui suis-je ?

– La meule de Beaufort, bien sûr !

Le Beaufort est un fromage au lait cru de vache de races Tarine ou Abondance, à pâte pressée cuite. Il est produit exclusivement en Savoie et plus particulièrement dans la vallée du Beaufortain, qui a inspiré son nom.

Sa petite histoire : Au Moyen-Âge, ce sont les moines et les communautés villageoises qui ont entrepris de défricher des surfaces d’alpage pour accueillir les troupeaux laitiers. Ils fabriquaient alors un fromage appelé ”vachelin”. Ce système agricole et sa production assureront une relative aisance à la population jusqu’aux années 1960. Mais, basée sur une main-d’œuvre importante et dans une époque d’exode rural massif, la production périclite moins d’un siècle après l’apparition du Beaufort.

C’est alors que quelques agriculteurs réfléchissent à une nouvelle organisation. La coopération, en créant des ateliers qui assurent la fabrication, l’affinage et la commercialisation, s’avère être la structure clé de cette renaissance. Elle a permis à l’agriculture de subsister et à la production de Beaufort d’atteindre près de 4 900 tonnes en 2013.

Reconnu Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1968, le Beaufort est issu d’un grand bassin de production qui couvre les vallées du Beaufortain, de la Tarentaise, de la Maurienne et d’une partie du Val d’Arly, soit 450 000 hectares sur les 630 000 de la Savoie. Cette zone se caractérise par de vastes surfaces d’alpage, comparables à celles de l’Isère et de la Haute-Savoie réunies.

Très apprécié pour son parfum fruité et son onctuosité, le Beaufort est un fromage au goût typé, sans pour autant être fort.

Comme pour les autres fromages de sa famille, les principales étapes de la fabrication du Beaufort visent à assurer une longue conservation, obtenue grâce à une teneur en eau faible et un chauffage du caillé. Mais son goût subtil n’est pas exclusivement le fruit des soins qui sont apportés au moment de la fabrication, il dépend aussi des conditions de production du lait. Altitude élevée, climat rude, pentes abruptes… les vaches qui donnent le lait nécessaire à la fabrication des meules sont élevéesselon le système agro-pastoral. Il rythme la vie agricole de la région et reste le meilleur moyen d’exploiter l’herbe de grande qualité et abondante. Dans les vallées, les prés de fauche ont remplacé les champs de céréales.

Il est facile de reconnaître cette spécialité laitière grâce à son talon concave. Le fromage doit sa forme si particulière à son mode de production : après avoir été moulé dans une toile de lin, le fromage est maintenu par un cercle de hêtre qui lui donne cette fameuse forme. Son affinage peut aller de 5 mois à 1 an.

Beaufort ©Foodpictures - Shutterstock

Beaufort ©Foodpictures – Shutterstock

Bon à savoir : le Beaufort fait aujourd’hui partie intégrante du patrimoine gastronomique de la Savoie. On le retrouve dans de nombreuses recettes traditionnelles comme la fondue savoyarde, le gratin de crozets ou encore la tartiflette.

Le conseil de la fromagère : on distingue le Beaufort dit « d’été » produit entre juin et octobre, lorsque les vaches sont à la pâture, du Beaufort « chalet d’alpage », produit après chaque traite, au dessus de 1 500 mètres d’altitude à partir du lait d’un seul troupeau et selon les techniques traditionnelles. Ce dernier a une pâte plus claire et des arômes plus doux.

Astuces :

  • Pour le choisir : On reconnaît le Beaufort à son talon concave et à sa plaque de caséine bleue.
  • Pour le conserver : Dans son papier d’origine, dans la partie basse du réfrigérateur. Evitez le contact avec du papier aluminium,
  • préférez un film plastique.
  • Pour le servir : Les variations répétées de température portent préjudice à la qualité de la pâte. Sortez du réfrigérateur 30 mn avant le repas la quantité de fromage qui va être consommée.Le Beaufort ne se râpe pas, il faut plutôt le couper en fines lamelles.

Accords parfaits au petit déjeuner : Le Beaufort valorise tout ce qu’il accompagne. Le Beaufort joue l’originalité. Son goût haut en saveurs réveillera vos papilles pour bien démarrer la journée.

Conseil nutritionnel : Le Beaufort est très riche en calcium assimilable, puisque 60 g de Beaufort couvre 2/3 des besoins journaliers en calcium.

Le chiffre : Il faut 10 kilos de lait pour fabriquer 1 kilo de Beaufort (Source : Syndicat du Beaufort)

Enjoy !

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...
Fermer