P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Malbouffe, diabète, cancer, obésité, … choisissez plutôt l’option nutrition santé

Alimentation et nutrition

Jean Pierre Pasquet, vice président de Bleu Blanc Coeur

Jean Pierre Pasquet, vice président de Bleu Blanc Coeur

Les gens de l’internet mondial, si je vous dis que malbouffe cancer diabète et obésité sont liés, vous en pensez quoi ?

– Oué, tu nous enquiquines, on n’a pas envie de se prendre la tête avec tout ça.
– Oui d’accord, mais moi j’ai moyennement envie de me prendre la tête avec un diabète, des maladies inflammatoires ou je ne sais quoi.

Je vais vous raconter une petite anecdote qui résume bien qu’on marche sur la tête. L’année dernière, j’étais en famille aux vacances aux USA. Deux choses nous ont beaucoup surpris : Le peu de fruits et légumes dans les supermarchés (dans certains il n’y en avait même pas), et la taille inversement proportionnelle du rayon pharmacie, particulièrement le linéaire des produits anti constipation (minute glamour). Plutôt que de manger des fruits et légumes et donc des fibres, on préfère apporter une réponse pharmaceutique.

Ben voyons Léon ! Tout cela est normal ^-^.

Pour l’agriculture et l’élevage, c’est la même chose. Je vous recommande chaudement  à ce sujet la lecture du livre de Pierre Weill paru aux éditions Plon en 2010 et qui s’intitule Mon assiette, Ma Santé, Ma planète. Pierre Weill n’est pas un allumé du bocal, gourou d’une quelconque secte alimentaire. Il est ingénieur agronome et a signé de nombreux articles dans la presse scientifique qui décrivent les effets de l’alimentation sur la santé humaine. Le livre est passionnant.

Pierre Weill - Mon assiette, ma santé,  ma planète

Pierre Weill – Mon assiette, ma santé, ma planète

Vous pourrez y découvrir l’histoire de l’industrie agroalimentaire, comment on a perdu la biodiversité, comment les industries chimiques ont été les moteurs de la révolution verte mais aussi et surtout les grands bénéficiaires. Si je vous raconte qu’il y a un siècle à peine, les petits enfants de Victor l’omnivore ont pour la première fois pu s’affranchir des caprices de la nature avec un bidon de pétrole dans la main droite et un sac d’engrais azotés dans la main gauche, cela vous interpelle ou bien ? Il est vrai qu’à l’époque, l’impératif, c’était nourrir les gens.

Très vite ces firmes chimiques spécialisées dans la fabrication d’engrais ont proposé des pesticides, se sont lancées dans la sélection de variétés de maïs, de soja, de blés …. , youpi tralala.  Qui mange tout cela, vous, moi, les animaux, tout le monde quoi.

Vaches laitières

Vaches laitières 

Les implications de cette nouvelle alimentation (industrialisation, pesticides, utilisation d’huiles de palme, …. ) sont diverses et variées que ce soit sur l’écologie, l’environnement ou encore sur le très mauvais rapport Omega 3 / Omegas 6 de Monsieur ou Madame Toutlemonde.  

Omega 3 ? Omega 6 ? Koikesse ?

Pour faire simple, ce sont des acides gras essentiels que nous ne fabriquons pas et qui viennent de notre alimentation. Nous en avons besoin pour bien fonctionner. Les omega 3 ont des effets anti inflammatoires et les omega 6 des effets pro inflammatoires. Pour que tout aille bien il faut que ce rapport soit en gros de  1 Oméga3 pour 5 Omega6  maxi.

Aujourd’hui dans les pays occidentaux, de par notre alimentation, nous sommes à 1 pour 20 quand ce n’est pas 1 pour 25.  Et si les omega 3  aux effets anti inflammatoires ne sont pas dans notre alimentation, nous les retrouvons dans notre pharmacie (que ce soit l’aspirine, l’Ibuprofène, l’Advil, les statines, les anti dépresseurs etc.). C’est comme qui dirait inversement proportionnel. Encore une fois, la pharmacie a compensé les excès de l’agrochimie, avec les effets que l’on découvre aujourd’hui.

Oui, mais que faire ?

Eh bien il faut mieux manger. Nous sommes tous des consommateurs et donc nous avons le choix du contenu de notre panier. On peut éviter au maximum les produits industriels type plats préparés et faire très attention à la composition des produits (attention les bio contiennent souvent de l’huile de palme, beurk).

Mais même là vous pouvez vous améliorer.

Comment ?

En consommant des huiles riches en Omega 3 comme l’huile de lin (attention elle s’oxyde vite, choisissez la en bouteille en fer), l’huile de cameline,  et des produits de la filière Bleu Blanc Coeur.

Bleu Blanc Coeur ? Quezaco ?

Bleu Blanc Coeur, je vous en ai déjà parlé mais sans soulever beaucoup d’enthousiasme dans cet article : Connaissez vous Bleu Blanc Coeur, filière nutrition pour les Omega 3 naturels. Ce n’est pas grave, je vais répéter jusqu’à ce que cela rentre 😉

C’est simple, au lieu d’acheter votre huile normale, achetez une huile Bleu BLanc Coeur (Lesieur, fleur de Colza), au lieu d’acheter votre jambon blanc x, privilégiez le Fleury Michon Bleu Blanc Coeur, à la place de vos oeufs truc, optez pour les oeufs Bleu Blanc Coeur (dans tous les super U), pareil pour le lait, certains fromages etc…

Leur principe de base est le suivant :  Pour bien nourrir les hommes, il faut commencer par prendre soin de nos cultures et de la santé de nos animaux. Mais regardez plutôt la vidéo, vous comprendrez tout :

Vous pouvez acheter des marques nationales, des marques régionales et même des marques distributeurs qui ont fait le pari de cette filière nutrition / santé et qui ont sur leurs emballages le label Bleu Blanc Coeur. Il n’est pas toujours très voyant les marques privilégiant leurs infos à ce logo mais bon, on ne peut pas tout avoir ma bonne dame.

Bleu Blanc Coeur

Bleu Blanc Coeur

Vous trouverez la liste des produits et marques disponibles sur le site éponyme. Consommer Bleu Blanc Coeur, c’est penser à sa santé et  contribuer à améliorer l’environnement :  Les cultures de lin, de féverole ou de luzerne apportent en effet de la biodiversité dans les champs (face aux monocultures actuelles : maïs – blé – soja), permettent un allongement de la durée des cycles de rotations des cultures, ce qui est essentiel dans les nouvelles pratiques de conservation des sols, et est propice au stockage du carbone (qui contribue à la qualité de ces sols), et enfin économisent l’utilisation d’intrants (fongicides, fertilisants azotés…) et d’eau.

Bref, c’est win win.

Pourquoi on n’en parle pas si c’est si bien  ?

Parce que d’un côté vous avez une association loi 1901 et de l’autre côté tous les lobbys possibles : Pharmacie, industrie chimique,  j’en passe et des meilleurs. A ce niveau là, plus rien n’étonne Jean Pierre Pasquet, vice président de l’association, chez qui j’ai passé une journée récemment   Bref, vous voyez le topo ?

Alors, faites passer, relayez, faites du bruit !

Info plus : pendant tout le mois de juin, une vingtaine de fermes Bleu-Blanc-Cœur ouvrent leurs portes pour permettre à tous de découvrir les coulisses de notre alimentation, comprendre les engagements des agriculteurs Bleu-Blanc-Cœur et passer un bon moment à la ferme.

Toutes les infos sont disponibles sur le site www.bleu-blanc-coeur.com/agriculture-en-fete

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • Mnêmosun&ecirc a écrit le 4 juin 2013

    Si mes souvenirs sont bons, feu David Servan-Shreiber en avait pas mal parlé de cette filière bleu blanc coeur…

    C’est pas facile tous les jours de penser à tout, de toujours être bien avec les recommandations.

    De mon côté, mon principe de base c’est : pas de trucs tout prêts chez moi. J’ai beaucoup de fruits et de légumes, j’essaie de varier les préparations.

    Bien sûr parfois j’ai des gâteaux à la maison ou de la pâte brisée toute prête parce qu’en rentrant à 19h30 j’ai pas envie de me lancer là dedans, mais je crois que c’est important que nous fassions tous un pas en avant, pour nous, fut-il minime…

    • Anne a écrit le 4 juin 2013

      Mnêmosunê oui dans le lien vers mon autre article où je parle de Servan Schreiber.

      En fait là, il y a vraiment des choses simples. Tu achètes du lait bleu blanc coeur (chez monop par exemple), des oeufs bleu blanc coeur (tous les oeufs de Super U sont bleu blanc coeur), de l’huile bleu blanc coeur (huile de colza Lesieur), du jambon bleu blanc coeur (FleuryMichon) de la viande bleu blanc coeur (liste des fournisseurs sur le site). Tu trouves ca dans les supermarchés. Pas besoin de révolutionner son quotidien.

      • Mnêmosun&ecirc a écrit le 4 juin 2013

        Tu vas rire, mais ça fait 4 ans que j’ai pas mis les pieds dans un supermarché, donc j’ai un peu du mal à connaître ces choses là.
        Mais oui il y a des choses très simples à faire au quotidien, je suis d’accord avec toi.
        C’est juste que parfois « on part de loin » et il faut se laisser le temps de faire les choses petits à petits : un petit pas vers du mieux, c’est mieux que rien du tout.

  • Gwen a écrit le 4 juin 2013

    Hop je partage. Parce qu’une personne avertie en vaut deux! 🙂
    Une amie m’avait déjà parlé de cette filière et de l’effet bénéfique mais j’avoue que je n’y avais pas vraiment prêté attention. Pour le moment j’essaie surtout de ne plus acheter de plats préparés et d’aller vers un régime moins « carne » et le bio pour un meilleur respect de la planète. Ça se fait doucement, révolutionner ses habitudes alimentaires, c’est vraiment pas facile!
    Je vais regarder cette filière de plus près maintenant!

  • […] En changeant peu de choses dans son alimentation et en choisissant les produits de la filière bleu blanc coeur, on diminue le risque de maladies inflammatoires (cancer, diabète, dépression, obésité …)…  […]

  • michelle a écrit le 4 juin 2013

    une astuce pour consommer les graines de lin : en rajouter une grosse poignée dans la pâte à pain, c’est excellent, apparemment bon pour le coeur, et aussi pour le transit

    • Anne a écrit le 4 juin 2013

      @disqus_CIwYMyJrVb:disqus je crois que pour être vraiment efficace il faut que la graine soit broyée ;/

  • Anne a écrit le 4 juin 2013

    Je travaille dans la nutrition santé et je suis tout à fait d’accord avec toi! Aujourd’hui on assiste à une explosion de maladies, et ce sur des gens de plus en plus jeunes. On mange trop mais on ne donne pas ce qu’il faut à notre corps en terme de nutriments et vitamines.
    Pourtant notre corps a une capacité extraordinaire à s’autoréguler, il suffit de lui donner ce dont il a besoin.
    La filière bleu blanc coeur est déjà une bonne alternative, mais est ce suffisant? Depuis bientôt 2 ans, l’association médicale européenne recommande de se supplémenter tous les jours pour rester en bonne santé!!

    • Anne a écrit le 4 juin 2013

      Avec de l’huile de lin ou de cameline ? Ou avec autre chose ? @disqus_NRWLe6W0uf:disqus et merci de ton retour 😉

      • Anne a écrit le 5 juin 2013

        Tout dépend de l’approche de chacun, soit tu complètes par ci par là avec des suppléments « monotaches », soit tu optes pour une solution plus globale qui a l’avantage d’être plus simple et de répondre à l’ensemble de tes besoins.

  • Anne a écrit le 4 juin 2013

    merci @4537c33671baed7311ec15d6b1bcab30:disqus

  • Zahaa a écrit le 5 juin 2013

    Je connais ce label, un copain nutritionniste nous en a longuement vanté l’intérêt, mais c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de choix ! Pour le jambon par exemple, dans mon supermarché je ne trouve le Fleury Michon Bleu blanc coeur qu’en lot de 2 tranches, donc bien plus cher au kilos (et polluant en emballage !)
    Sinon, quand ça correspond, j’essaye en effet de privilégier ce label, mais c’est vrai qu’il n’est pas toujours très visible, ça aussi c’est dommage !
    Merci en tout cas d’en parler et d’en reparler, c’est important la qualité nutritive de ce qu’on mange !!

    • Anne a écrit le 5 juin 2013

      @6975fbb3fa520418f559799dd4ea2221:disqus c’est tout simplement qu’il n’y a pas d’industriels ou de distributeurs intéressés a expliqué le co président de bleu blanc coeur. Il dit qu’à chaque nouveau scandale alimentaire, son téléphone sonne avec au bout du fil certaines grandes marques nationales et après rien. Tant qu’il n’y aura pas un bon gros scandale de santé, pas dit que ca puisse augmenter autant qu’on voudrait.
      moi aussi j’aimerais plus de choix

  • Fanny BT a écrit le 9 juin 2013

    Je connaissais déjà cette filière par le biais de David Servan-Schreiber qui en son temps l’avait fortement promue.Quand on regarde la carte des producteurs sur le site Bleu-Blanc-Coeur => dans la région bordelaise, c’est très limité, à part un producteur à Nerac. Ils sont tous en Bretagne !

    Honnêtement, tu ne trouves pas que c’est de + en + compliqué de s’y retrouver ? il faut consommer bleu-blanc-coeur (chasse aux omega6), il faut privilégier la filière bio, éviter l’huile de palme (y en a dans le bio et dans la margarine Omega3!) , repérer les sels d’aluminium (attention à votre sel de table!), sans glutamate (attention à vos bouillons cube!), et je ne parle pas du sans gluten, sans lactose etc pour les allergiques …
    il faut être locavore et consommer équitable, il faut manger 5 fruits et légumes par jour, il faut être vigilant sur le rapport proteines/glucides/lipides, en sachant reconnaître les graisses mono/polyin/saturées, il faut s’assurer de ne pas dépasser le nb de calories homme/femme par jour et 30 mn d’activité physique par jour si nous ne voulons pas devenir obèses ….

    Même avec toute notre bonne volonté, comment ne pas tourner en bourrique … On peut aussi se poser la question suivante : qui a intérêt à ce qu’on ne s’y retrouve pas? …

    Qui y arrive ? comment y êtes-vous arrivés ? Que faut-il prioriser dans tous ces messages santé ? En combien de temps avez-vous réussi à changer vos habitudes ?

    • Anne a écrit le 9 juin 2013

      Fanny BT Oui pour David Servan Schreiber. Il y a dans l’article un lien vers un article que j’avais écrit à l’époque sur BBC.

      Pour la Gironde j’ai 2 adresses qui livrent à Bordeaux communiquées par Bleu Blanc Coeur.

      Ferme du Vigneau (producteur de viande bovine)
      M. Tonelli
      Chemin de la Gare
      47230 FEUGAROLLES
      Tel : 05.53.65.12.34
      Fax : 05.53.65.98.26

      contact@ferme-vigneau.fr http://www.ferme-vigneau.fr

      et

      EARL Landefrière (producteur de porc)
      Jean-Claude BRIZARD
      Landefrière
      49420 POUANCE
      06.70.46.50.25

      contact@fermelandefriere.com http://www.fermelandefriere.com

      Il y a aussi de belles dynamiques qui se créent dans le sud-ouest (Lait de la Vallée du Lot par exemple) mais je ne suis pas sûre qu’on le trouve jusqu’à Bordeaux.

      Après oui on reçoit des dizaines de messages différents. Il faut faire ce que l’on peut. Manger c’est aussi un plaisir. Je pense que le bon sens doit primer. Je résumerai cela à
      – Eviter les plats préparés,
      – éviter la pâtisserie industrielle, les pâtes à tartiner.
      – choisir les produits bleu blanc coeur quand on en trouve
      – Consommer des fruits et légumes locaux et de saison (agriculture raisonnée ou bio ).
      – Eviter les farines blanches et les sucres trop raffinés et leur préférer la version avec des nutriments (type farine bise et sucre complet)

      Mais voilà, on fait comme on peut 😉

  • balnéothérapie a écrit le 12 juin 2013

    Bonjour,
    Et oui, l’alimentation est vraiment importante pour prévenir de nombreuses maladies mais cela doit aussi être accompagnée d’une bonne hygiène de vie comme la pratique d’une activité physique et les détentes. la balnéothérapie est indiquée pour les personnes souffrant de diabète ou de cancer.Le processus implique des types particuliers de bain de l’eau et des fluides, riches en sels, minéraux et autres composés organiques, qui sont soupçonnés d’avoir des propriétés curatives.

Sur Facebook
Sur Hellocoton
  • Les Gourmandes Astucieuses a écrit le 5 juin 2013

    Bonjour, Bleu-Blanc-Coeur, c’est bien, mais bio et 100 % naturel, c’est peut-être encore mieux, à condition de privilégier le fait-maison, bien entendu… Petit rappel : 1 personne sur 2 a ou aura un cancer ! Ca fait réfléchir. Et, depuis quelques années, des études scientifiques ont prouvé que l’alimentation joue un rôle dans l’apparition des cancers (et autres maladies). Donc, un changement d’habitude alimentaire semble s’imposer… enfin, c’est mon avis. Katy

Sur Google Plus
P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Lindemans Faro - un goût entre bière et cidre - étonnant  
En fait j'adore
Grand place - Lille
Vitrine Repetto - Lille
Welsh - Lille
Sur le vif...
Fermer