P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Abricots

Photothèque Fruits et Légumes Produits et Ingrédients

Abricots ©TontonJaja CC BY-SA 2.0

Abricots ©TontonJaja CC BY-SA 2.0

Histoire …

Né en Chine, où il poussait à l’état sauvage il y a 4 ou 5 000 ans, l’abricotier a lentement migré vers l’ouest pour arriver en France au XVe siècle seulement ! Après avoir travers. l’Inde, il a emprunté la route de la Soie pour finalement parvenir aux Grecs et aux Romains. Les Arabes ont largement contribué à sa propagation dans le bassin méditerranéen, principalement dans le sud de l’Espagne. Trouvant autour de la Méditerranée occidentale une terre d’accueil particulièrement favorable, il s’y est implanté durablement.

Il faudra attendre le XVIIe siècle, et les nombreuses plantations effectuées à Versailles par le jardinier de Louis XIV, Jean-Baptiste La Quintinie dans le Potager du Roi pour que l’abricotier séduise les Français. Mais c’est véritablement le XVIIIe siècle qui marque le développement à grande échelle de la culture des abricots dans l’hexagone.

Nous produisons en France 180 000 tonnes d’abricots, que ce soit dans la Vallée du Rhône, en Provence ou dans le Languedoc Roussillon. La pleine saison est de mi juin à août selon les variétés et chaque ménage français en consomme 2 kg par an.

Abricots sur l'arbre ©couleurlavande CC BY-ND 2.0

Abricots sur l’arbre ©couleurlavande CC BY-ND 2.0

Comment acheter les abricots ?

L’abricot s’achète mur. Une fois cueilli, il n’évolue pratiquement plus.

Parmi les nombreuses variétés existantes, on peut citer les plus couramment produites en France, par ordre d’arrivée sur les étals :

  • Early Blush, Tomcot, Orangered, Jumbocot, Kioto, Bergarouge, Polonais ou Orangé pour le bassin Languedoc-Provence et la drôme provençale.

    L’Abricot Bergarouge® est une variété adaptée à toutes les régions de production. Ses fruits, de gros calibre, sont de couleur orangé rouge vif. Très sucrés et juteux, leur saveur équilibrée et aromatique, en fait un régal à croquer ! Leur récolte s’effectue à partir de fin juin début juillet.

    Bergarouge® arrive quelques jours après la variété Bergeval®. Cultivée surtout en Vallée du Rhône, de plus petit calibre, mais aux qualités organoleptiques comparables.

    Originaire des États-Unis, l’abricot Orangered présente une forme légèrement allongée et un calibre généralement élevé. Sa robe est orangée, avec des nuances cuivrées sur la moitié de sa surface. Apprécié pour sa saveur douce et équilibrée et ses arômes intenses, il arrive sur les étals à la mi-juin

    L’Abricot Orangé de Provence est une variété traditionnelle de la région des Baronnies, entre sud Drôme et nord Vaucluse. De couleur orange clair tacheté de rouge, cet abricot de taille moyenne, fondant et parfumé, est présent sur les étals durant une grande partie du mois de juillet.

  • Principalement Bergeron en Rhône-Alpes : L’Abricot de nos Régions Bergeron est une variété traditionnelle spécifique au terroir de la Vallée du Rhône. C’est la variété la plus cultivée avec plus du quart du verger français. Ses fruits de taille moyenne, de couleur orangée ponctuée de rouge, à la saveur équilibrée à acidulée sont présents sur les étals de mi-juillet à mi-août
  • Rouge, Hélèna et Royal du Roussillon
Abricots ©Photographdreamer - licence CC BY-NC-SA 2.0

Abricots ©Photographdreamer – licence CC BY-NC-SA 2.0

Comment conserver les abricots ?

L’abricot se conserve à l’air ambiant et se consomme rapidement après l’achat. Cependant, en cas de grande chaleur, il peut être placé au réfrigérateur pour allonger son temps de conservation de 2 à 3 jours. Avant de le déguster, il faut alors penser à le replacer à température ambiante pendant une vingtaine de minutes afin qu’il reprenne toutes ses saveurs.

Pour une conservation au-delà d’une semaine, il est souhaitable d’envisager la congélation, à laquelle l’abricot se prête parfaitement. Dans ce cas, il suffit de couper les fruits en deux le long du sillon, d’enlever les noyaux, de déposer les moitiés sur une plaque pour les congeler, de les placer ensuite dans des sacs en plastique et de les remettre au congélateur. Ainsi, les saveurs de l’été  pourront être retrouvées en plein hiver.

Comment préparer les abricots ?

Un abricot ne s’épluche pas. Il se rince et se sèche dans du papier absorbant. Pour en retirer le noyau, il suffit de l’ouvrir à la main ou avec un couteau. S’il est très mûr, il se dénoyaute d’une simple pression entre le pouce et l’index. L’abricot se déguste cru ou cuit : en lamelles pour s’offrir une belle touche de couleur et une saveur acidulée à une salade composée, en petits morceaux avec des céréales dans un yaourt nature, sauté à la poêle avec un peu de beurre, cuisiné au four en tartes, ou encore en flans.

Quelques recettes rapides :  Rincez-les sous l’eau, séchez-les à l’aide de papier absorbant, ouvrez-les au couteau (ou à la main s’ils sont bien mûrs) et retirez le noyau. Utilisés cuits dans des mets sucrés ou salés, les abricots peuvent être au choix : poêlés 7 à 8 minutes au beurre, compotés 15 minutes à feu doux dans une casserole avec un fond d’eau, cuits 15 à 20 minutes au four en papillotes, cuits à la vapeur quelques instants pour les garder légèrement fermes, ou encore pochés 15 minutes dans un sirop léger parfumé (mélisse, badiane, vanille…)

Trucs et astuces

Pour contrebalancer la pointe d’acidité de l’abricot, mariez-le avec la douceur de l’amande (en poudre, effilée ou entière émondée). La verveine lui prête volontiers son parfum subtil, tout en fraîcheur. Pour confectionner une salade de fruits ou toute autre préparation à cru, réalisez une infusion de verveine et faites-y mariner des abricots dénoyautés.

Côté salé, on le sert traditionnellement avec des volailles (le canard en particulier), du porc (échine rôtie par exemple)… Mais, travaillé en coulis non sucré, il peut aussi parfumer un poisson bleu (sardine, maquereau, saumon, anchois, thon).

Lors de la cuisson d’une tarte, pour éviter que le jus des fruits ne détrempe la pâte, saupoudrez le fond d’un peu d’amande en poudre ou de biscuits émiettés (pour absorber le surplus de jus). Placez les oreillons côté peau sur la pâte. Pour parfumer une compote, une confiture ou un coulis, cassez quelques noyaux d’abricot pour en prélever les amandes. Attention cependant à ne pas en abuser car elles peuvent apporter un brin d’amertume. Comptez une amande pour dix abricots.

Les  bienfaits santé : 

L’Abricot de nos Régions représente une source remarquable de vitamine A, nécessaire à la croissance, au bon état de la peau et des muqueuses, ainsi qu’à la vision crépusculaire. A titre indicatif, deux petits abricots fournissent 50 % des apports journaliers conseillés pour l’adulte ! Avec une teneur globale de plus de 600 mg/100 g, l’abricot fait partie des fruits riches en minéraux (juste après la banane, mais avant le raisin ou l’orange, pourtant réputés pour leur bon apport minéral).

Il est riche en potassium, fer, cuivre et magnésium. Autant de minéraux recherchés par les sportifs et, d’une manière générale, par toutes les personnes ayant une activité musculaire élevée. Lorsqu’il est consommé “mûr à point”, l’abricot est un fruit particulièrement digeste. Ses fibres, très bien tolérées, sont bénéfiques pour le fonctionnement intestinal. Il fait d’ailleurs partie des premiers fruits que l’on peut servir aux bébés.

L’abricot est utilisé également en cosmétique, sa pulpe ayant des qualités astringentes. En masque, on dit qu’elle resserre les pores de la peau et la revitalise.

L’apport énergétique de l’abricot ne dépasse pas 47 kcalories aux 100 g (soit 196 kJoules). Ainsi, un abricot de taille moyenne (environ 65 g pour un poids net comestible de 60 g) fournit moins de 30 kcalories !

Cliquez ici pour des recettes avec des abricots.

 

Allez on en discute ?
Les commentaires

Aucun commentaire sur cette recette : soyez le premier à laissez le vôtre !

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer