P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Comment gaspiller moins ?

Alimentation et nutrition

Qui  jette un oeuf jette un boeuf

Qui jette un oeuf jette un boeuf

On gaspille beaucoup nous dit-on que ce soit dans le documentaire Global Gachis diffusé récemment sur Canal Plus (on doit pouvoir encore le voir), ou dans la dernière campagne d’information du ministère de l’agriculture : Manger c’est bien, jeter ça craint.

Les chiffres tels que cités par Canal plus :

En Europe et Amérique du Nord, les pertes et gaspillages alimentaires − du champs à l’assiette − représentent, selon la FAO, entre 95 et 115 kg par individu et par an, alors qu’en Afrique et en Asie, ils se situent entre 6 et 11 kg.

Selon le rapport d’Urban Food Lab pour le ministère de l’Agriculture, 2 317 057 tonnes par an de nourriture sont gaspillées dans la distribution en France (hyper et supermarchés + discounts + épiceries et commerces de proximité). Toujours selon ce rapport, 1 562 400 tonnes sont gâchées tous les ans dans la restauration (collective et commerciale).

Dans les foyers français, selon l’ADEME, on jette 79 kg par personne et par an de déchets alimentaires. Soit près de 5 300 000 tonnes jetées en France chaque année. Si sur ces 79 kg, 59 kg peuvent difficilement être évités (os, épluchures, etc…), un changement de comportement est nécessaire pour les 20 kg restants (dont 7 kg d’aliments non déballés, non consommés).

Au total, en France, le gaspillage alimentaire dans la distribution, la restauration et dans les foyers s’élève à plus de 9 millions de tonnes par an (soit 137 kg par personne); cela, sans compter les pertes de la production agricole et des industrie agroalimentaires.

A votre avis, qu’est ce que l’on pourrait faire pour gaspiller moins ? Quelles sont vos bonnes idées, vos avis sur la question ? 

Edit :  Une bonne idée venue via facebook et l’association alimentation : la fiche antigaspi à télécharger ici (clic)

 

Allez on en discute ?
Les commentaires
  • catariège a écrit le 15 novembre 2012

    le gaspillage est terrible dans les supermarchés :les denrées périmées du jour sont jetées et les associations caritatives peuvent en récupérer certaines mais pas le droit de distribuer du périmé !!et gros travail de tri et de pesée pour rendre compte aux magasins !!quelle est la solution ?

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      On peut chercher quelques idées 🙂

  • wokinette a écrit le 15 novembre 2012

    Avant j’avoue que je gaspillais beaucoup, et j’en ai trouvé la raison: je faisais mes courses sans avoir prévu ce que j’allais faire à manger. Du coup j’achetais ce qui me plaisait en me disant « on verra ce que je vais bien pouvoir en faire ». Du coup, beaucoup de produits frais non préparés, oubliés, et au final jetés.
    Maintenant je fais mes courses à partir des recettes précises.
    Quand j’ai des restes, j’essaie au plus possible de les réutiliser, quitte à faire un « repas de restes » de temps en temps.

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      Merci pour ton retour 🙂

  • Jenny a écrit le 15 novembre 2012

    J’avoue que chez moi on est pas du genre à jeter la nourriture. On ne m’a pas habituée à jeter étant petite, j’ai toujours vu mes grands-parents et mes parents tout utiliser, et même utiliser les épluchures et autres pour faire du compost, ou donner aux lapins des voisins…
    Donc je congèle beaucoup, j’accommode les restes, on mange les laitages après la DLUO…
    Ce qui me choque le plus, c’est la gaspillage dans la grande distribution. Pourquoi par exemple ne pas autoriser les employés à récupérer les denrées jetées qui sont encore consommables, au lieu de les licencier pour faute grave quand ils font les poubelles pour les récupérer?
    Ou mieux, pourquoi ne pas systématiquement les donner à des associations?

    Bref, il doit y avoir des choses à faire, mais il faut juste trouver les bonnes idées, et surtout, il faudrait que l’Etat s’y intéresse un peu…

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      Jenny,je pense que ca les intéresse. LE ministère de l’agri lance des trucs en ce moment. Mais on n’est pas toujours informés toussa toussa

  • Aurélie .P a écrit le 15 novembre 2012

    J’essaye au maximum de ne pas gaspiller.
    Je fais toujours une liste de courses à laquelle je m’y tiens, j’achète de préférence à la coupe, et pour ce qui est de la viande dès que je rentre je congèle les 3/4, pour éviter d’avoir a en jeter car la date est dépasser après quelques jours.
    Quand j’achète les yaourt de Monsieur (il mange quasi que des crèmes dan****) et fromage je prend la date de péremption la plus éloignée.
    Je fais mes yaourt et pain maison. Et quand il reste trop de pain (ce qui est rare) j’en fais un pudding.
    Je pèse mes aliments secs type lentilles, pâtes pour avoir pil poil la quantité. Et si il y a des restes je les congèlent dans des pot de 125 gr que je ressort les soirs où je suis seule.
    Mais tout ça c’est aussi grâce à mes parents qui m’ont appris ses gestes depuis que je suis toute petite. Je crois ne jamais avoir ma mère jeté quoique se soit ^^

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      c’est vrai que l’éducation ca compte beaucoup

  • Gourmandise SF a écrit le 15 novembre 2012

    Tout à fait d’accord avec les commentaires … Nous sommes dans une société où le consumérisme est roi, où l’accumulation est la manière de fonctionner.
    Au niveau alimentaire :
    – Faire le plus possible les choses soi-même plutôt que d’acheter un plat tout prêt
    – Arrêter d’acheter plus que nécessaire (acheter au vrac plutôt que par lots de 20)
    – Trouver un moyen pour que la grande (et la petite) distribution arrête de balancer les stocks et les donne à des associations ou à des restaurateurs pour ce qui est des matières premières
    – Éduquer les gens (et pas que les enfants) : quand on a qqch dans son assiette, on le finit, si c’est pas le jour même, cela peut être le lendemain …
    – Récupérer les restes à la cuisine: les idées ne manquent pas pour re-cuisiner des restes de pain, de légumes, de viande etc
    ETc etc etc

  • isabelle a écrit le 15 novembre 2012

    En rentrant du marché, je fais une liste des plats que je pourrais faire avec toutes les merveilles que j’ai ramenées. Ensuite, avant chaque repas, je consulte ma liste et je choisis en fonction de mon envie du moment et des délais de conservation. Ca limite les risques d’oublier un truc au fond du frigo ou de céder à la facilité de commander une pizza… Et sinon, de temps en temps, je repousse le moment d’aller faire mes courses, histoire d’entamer un peu plus les réserves de mon placard ou congélateur…

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      Super 🙂 Je ne sais pas si je pourrais être aussi organisée 🙂

  • Ampelopse a écrit le 15 novembre 2012

    Ma pierre à l’édifice:
    Je fais des menus à la semaine, et mes courses en fonction.(au marché pour le frais et le local, au supermarché pour le reste)
    Nous mangeons les restes accommodés ou pas. J’ai été élevée par une nourrice qui ne nous laissait pas sortit de table avant d’avoir fini notre pain…
    Donc, pour les restes de pain, je donne pour les animaux, idem pour les débris de viande, gras de jambon ou reste de viande: au chat.
    Les fruits trop murs font des compotes ou des confitures « tutti frutti ».
    Je n’hésite pas a franchir les barrières des DLUO.

    Pour les produits non consommés des petits déj. de mes chambres d’hôtes, je garde au congel et je fais un pudding diplomate de temps en temps.
    Voilà…mais je ne suis pas infaillible et c’est souvent pénible pour moi de jeter.

    • Anne a écrit le 15 novembre 2012

      Merci de ton retour 🙂

  • catherine a écrit le 15 novembre 2012

    Un exemple à suivre : une commune de la région liégeoise a imposé à une grande surface de donner ses invendus encore consommables à des associations qui aident les plus démunis : http://www.rtbf.be/info/regions/detail_a-herstal-

  • Anne a écrit le 15 novembre 2012

    Je fais aussi la liste de mes menus pour la semaine, et du coup jen’achete que ce qu’il nous faut. Je prevois toujours un repas « fouzytout » où je mélange les restes avec des pates et des lardons. Quand il reste beaucoup d’un plat familial, genre lasagnes, je congèle et je le ressors quelques jours plus tard. La gestion du gaspillage est plus difficile dans le secteur professionnel: dans notre boulangerie, nous avons du pain sur les bras tous les jours et pourtant nous y faisons attention, alors on donne a des personnes qui en ont besoin.
    C’est un vaste programme que de lutter contre le gaspi car effectivement c’est une question d’education, comme la gestion de l’eau de l’electricite.

  • prune a écrit le 16 novembre 2012

    Pour les bordelaise, sachez qu’un distribution par la cub de composteur a lieu ce WE je crois. Et c’est très facile pour s’en procurer un.

    Sinon mes poules finissent les restes de restes et en contre partie j’ai de bons oeufs.

  • Jessica a écrit le 16 novembre 2012

    Bonjour,
    Première fois que je laisse un commentaire sur ce blog que je lis chaque jour un bon moment !
    Ce sujet me touche car je déteste jeter, donc je tente au maximum de ne rien jeter.
    Je prévois tjs mes menus pour la semaine avec tout ce que j’ai dans le frigo/congél/cellier.
    Et depuis cette année, je me suis rendue compte que ce que je perdais le plus facilement était les carottes qui flétrissent dans le bas du frigo. Alors j’ai prévu dans le congélateur une grande poche « FUTURE SOUPE » et quand je vois que les légumes du frigo commencent à déperir, je prends quelques minutes pour les peler et les couper en gros morceaux avant de les glisser dans ma poche dans le congélateur. Et cette poche dépanne bien pour la soupe du dimanche soir !
    Voilà ma nouvelle petite astuce pour jeter encore moins que moins !

  • isa a écrit le 16 novembre 2012

    Moi aussi je fais une liste des repas de la semaine et fais mes courses en conséquence. Je garde un jour dans la semaine où je ne prévois aucun repas car je sais qu’il va y avoir des restes, et du coup on les mange ce jour-là. Alors oui, ça râle un peu à la maison (pas toujours facile d’avoir 2 ados à la maison!) mais c’est comme ça et pas autrement : comme beuacoup l’ont fait remarquer, c’est aussi une question d’éducation, alors il vaut mieux commencer au berceau!
    Quand j’étais étudiante, j’ai travaillé un mois au rayon boulangerie d’une grande surface : on n’avait pas le droit de ramener les restes chez nous, j’ai proposé qu’on les donne au resto du coeur, une employée m’a dit que c’était aussi interdit! En gros, tous les jours et tous rayons confondus, on jetait une grosse benne pleine à ras de produits qui étaient propres à la consommation, mais qu’on ne pouvait pas revendre le lendemain, soit parce que la date limite de conso était trop proche, soit parce que les fruits et légumes n’étaient plus considérés comme suffisamment frais. Et bien sûr pendant ce temps-là des gens crèvent de faim à travers le monde!!!!
    Bon allez, j’arrête parce que je sens que je commence à m’énerver…
    Bises Anne et à la prochaine…

  • vava88 a écrit le 17 novembre 2012

    Pour le pain dur, je fais du pouding avec : un œuf du lait, du sucre et au four. Mes enfants adorent, surtout quand je l’arrose d’un filet de sirop d’érable.

    Ne rien jeter, c’est aussi une question d »éducation. Si les enfants voient les parents gaspiller, ils auront tendance à faire de même. Alors, montrons l’exemple !

  • Anne a écrit le 17 novembre 2012

    Je n’arrive pas à faire mes menus à l’avance et je ne sais pas toujours si mon compagnon pourra ou non manger à la maison du fait de son métier, donc l’organisation est un peu complexe… J’improvise les menus en fonction de ce qui doit être mangé le plus rapidement, on mange les restes bien sûr, accommodés ou non (je mange souvent seule, donc les restes m’arrangent vu que je n’ai souvent pas envie de cuisiner pour moi seule). J’ai toujours des feuilles de brick dans le frigo, elles se gardent longtemps tant qu’elles ne sont pas ouvertes et permettent plein d’idées avec les restes 😉
    Je fais des smoothies frais le matin avec les fruits un peu limites, ou de la confiture. Des soupes avec les légumes.

    Le pain que je fais moi-même se garde longtemps, donc on en gaspille très peu et mes chevaux se régalent des quelques quignons secs. Je composte les épluchures, le chat nous aide un peu et les poules des voisins aussi, en échange de quelques oeufs. Et surtout, le congélateur est mon ami !
    Avec tout ça, on jette très très peu.

  • caramelle a écrit le 18 novembre 2012

    J’achète tous les produits secs en série (pâtes, farine, sucre…) Il me reste juste à acheter les produits frais: lait, fruits légumes une ou deux fois la semaine.

    Les restes de viande deviennent lasagnes, hachis parmentier, fajitas ou sauce bolognaise. Les fruits se transforment en salade de fruits, compote ou confiture. les légumes deviennent potage ou poêlée. Le pain dur me fournit une excellente chapelure maison, les biscuits des fond de tarte. Je refuse de jeter la nourriture. C’est pour moi une idée insupportable. Quand la fatigue me gagne, je pense à toutes les mamans du monde qui n’ont rien à donner à leur enfant. Le gaspillage est moralement impossible.

  • Amélie Torres a écrit le 21 novembre 2012

    oh, ça ça me plait beaucoup comme astuce. Je note. Merci Jessica

  • Amélie Torres a écrit le 21 novembre 2012

    Je me souviens du temps où j’étais encore étudiante. Une association de mon école organisait tous les lundis soirs une collecte du pain non vendu auprès de boulangeries locales, et allaient ensuite le redistribuer à des associations de type resto du coeur…
    N’y a-t-il pas des organisations similaires mais bien entendu de plus grande envergure qui peuvent agir auprès des grandes chaines de supermarchés? Les produits deviennent non vendables dès que la date limite de consommation (ou date recommandée) est dépassée, mais généralement, même pour les produits frais de type laitage, ils restent consommables une bonne 15aine de jours (voire plus) après cette date. Entre jeter ou donner, quelle différence pour les supermarchés d’un point de vue finance? Mais quelle différence pour leur image !!
    Ceci est vraiment une question, je ne connais pas de telles organisations.

  • Philippe a écrit le 23 novembre 2012

    Je me force toujours à tout finir ! On jette moins, mais qu’est ce que je grossis … 😉 Plus sérieusement, je trouve que de faire une liste de courses en partant d’une liste de menus permet de faire des économies et de moins gaspiller. C’est ce que je veux rendre facile avec http://www.mes-courses.fr

  • […] y a quelques semaines, nous parlions de comment gaspiller moins, ceci à l’occasion de la campagne du Ministère de l’agriculture. Chaque Français […]

  • […] au gaspillage alimentaire, nous en parlions dans cet article : comment gaspiller moins (acheter ce qui est nécessaire, être vigilant sur les offres promotionnelles, effectuer les […]

  • Valérie a écrit le 1 avril 2014

    En parlant de gaspillage, d’économie, j’ai acheté un livre l’été dernier (mais vous le connaissez peut être déjà) « Cuisiner mieux en jetant moins » de Lisa Casali aux éditions Larousse. Il est vraiment bien fait, avec les chiffres qui font tourner la tête, mais surtout comment optimiser chaques légumes et temps de cuisson. Bref il m’a apprit beaucoup de choses, et je recommande vivement la Tatin de Fenouil qui se trouve à l’intérieur!

    • Anne a écrit le 1 avril 2014

      Merci Valérie pour cette info

Sur Facebook
Sur Google Plus
  • Martine Le Jossec a écrit le 15 novembre 2012

    Je suis fervente de la « quiche à tout ». Cela permet par exemple d’utiliser un reste de légumes cuits (ratatouille, poireaux, haricots….) ou des talons de jambon. Il suffit de faire un appareil à quiche avec des oeufs, de la crème fraîche (ou du fromage blanc non allégé) et du fromage (émmenthal râpé mais aussi style cream cheese, restes de fromage….) et d’avoir une pâte 😉

  • Chloé Gomez a écrit le 15 novembre 2012

    De même je décline les « quiches à tout » en pizzas avec quelques épices, en gratins aussi 😉

  • marie-josée A a écrit le 17 novembre 2012

    Je suis en accord avec Martine,et,Chloé ,moi aussi j ‘ utilise les restes pour faire de délicieux petits plats !!! Je ne jette jamais la nourriture le gaspillage connais pas !!! la vie est trop chère ,MarieJoe

  • Papilles et Pupilles a écrit le 19 novembre 2012

    merci de vos retours 🙂

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
L'incroyable bûche de Noël d' @arthur_fevre #placedelabourse #bordeaux - Hôtel intercontinental Bordeaux
Sur le vif...
Fermer