P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Pâte de coings maison

Bonbons et autres douceurs Confitures

Pâte de coings

Pâte de coings

J’adore la pâte de coings. C’est un plaisir automnal toujours renouvelé. Les coings sont un peu casse pieds à couper, mais cela en vaut la peine. Merci Jean Yves pour la recette ^_^

Préparation : 10 mn – Cuisson : 50 mn – Temps total : 60 mn

Lavez les fruits, brossez-les pour et ôter les poils. Retirez le cœur et les pépins et mettez-les dans une mousseline ou un sachet à thé. Coupez les fruits en quartiers sans les peler.

Mettez 1,5 litre l’eau à bouillir. Quand l’eau est à ébullition mettez y les morceaux de coings, la mousseline (avec pépins + trognons) et laissez blobloter 20-25 minutes jusqu’à ce que la préparation compote et que le fruit soit tendre.

Égouttez, enlevez le sachet et mixez finement le coing. Pesez, et rajoutez l’équivalent du poids de purée en sucre  (environ 2 kg). Mettez ce mélange purée de coings sucre dans une sauteuse, ajoutez une gousse fendue en deux et faites cuire à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que les bords de la préparation se décollent, se détachent facilement (attention ne trempez pas les doigts, c’est bouillant). La cuisson dure environ 15 à 20 minutes.

Étalez la pâte sur une feuille de papier sulfurisé dans un ou plusieurs plateaux. Ne pas dépasser environ 2 centimètres d’épaisseur pour permettre un bon séchage.

Pâte de coings

Laissez sécher plusieurs jours puis, retourner les plaques de pâte de coing pour faciliter le séchage. Dés que c’est suffisamment sec, vous pouvez couper la pâte en bâtons, carrés, ou petits losanges. Vous pouvez les rouler dans du sucre cristallisé, mais ce n’est pas impératif. Je ne l’ai pas fait.

Délicieux tel quel et succulent avec du fromage.

Allez on en discute ?
Les avis
  • Aurélie a écrit le 6 novembre 2010
    5

    Elle bien réussie cette pâte de coing. Ne pas hésiter à la marier avec du fromage de brebis, c’est succulent!!!

    • georges a écrit le 16 octobre 2013
      5

      je viens de faire de la gelée avec les coings abimés qui sont tombés.J’en ai 2 pots et le petit reste j’ai essayé la pate de fruit qui refroidi mais quelle bonne odeur.

      • Anne a écrit le 16 octobre 2013

        c’est sur que cela sent super bon 🙂

    • Christian a écrit le 21 octobre 2015

      En espagnol coing se dit membrillo
      Dans les restaurants et notamment les cidreries du Pays Basque, le fromage est généralement du fromage de brebis accompagné de pate de coings.
       » Queso de overa con membrillo  »

    • céline O a écrit le 6 novembre 2015

      Je viens de réaliser cette recette, c’est en train de sécher avec du papier sulfurisé (et oui beaucoup de mouches en ce moment). Hâte d’en manger, car ça à l’air réussi. N’ayant pas de vanille j’ai ajouté à la place un mélange de 4 épices, on verra mais ça sent déjà très très bon…

      • Anne a écrit le 6 novembre 2015

        Je pense que ca va être super bon avec le 4 épices aussi 😉

  • iZa a écrit le 7 novembre 2010
    5

    Bonjour, je suis en plein dans la pâte de coings. On peut y rajouter 5 minutes avant la fin de la cuisson des amandes, des pignons et des raisins secs, un peu comme des mendiants : c’est délicieux !

    • Anne a écrit le 7 novembre 2010

      Quelle bonne idée , merci 🙂

    • ghislaine a écrit le 14 octobre 2013

      ok j’essaie toutes les recettes merci les filles

  • Marie Charrier a écrit le 5 décembre 2010
  • louis a écrit le 10 novembre 2013
    5

    excellente recette et facile à réaliser ,hormis couper les coings et extraire les galeries et résidus des habitants des fruits (petits vers )c’est un des problèmes quand les coings ne sont pas traités ,rien de dramatique pour autant . pour la cuisson de la purée pour la même quantité ,perso je compte une bonne heure et demi .
    bon appétit .

    • Anne a écrit le 10 novembre 2013

      Merci de ton retour d’expérience Louis 🙂

  • Lou a écrit le 18 mars 2014
    5

    Ah la pate de coing….. Bref je viens de faire votre recette ; juste un DELICE : merci

  • Alkinoos a écrit le 6 octobre 2014
    5

    Bonsoir, Je viens juste de terminer la préparation et je n’ai plus qu’à attendre… C’est un premier essai. Aussi, je n’ai pu m’empêcher de prendre une cuillère pour gratter et goûter la pâte restant au fond du poêlon. Ce goût m’a replongé dans l’ambiance de quelques mémorables gouters d’enfance. Que du bonheur en perspective! Merci pour cette excellente recette.

    • Anne a écrit le 6 octobre 2014

      Merci Alkinoos de ton retour d’expérience

  • lionel a écrit le 10 octobre 2015
    4

    Ne jetez surtout pas le jus de cuisson, il sert à faire de la gelée de coing !!!

    • Anne a écrit le 10 octobre 2015

      🙂

    • Campion a écrit le 13 octobre 2015

      Bonjour, le jus de cuisson suffit a faire de la gelée ?
      Pourrais je avoir votre recette sur ma boîte mail svp?
      Merci beaucoup

      • marie-françoise a écrit le 14 octobre 2015

        oui le jus de cuisson sert a faire la gelée 1kg de jus pour 500g de sucre et une gousse de vanille ( facultatif ), voilà bonne continuation .

    • Sophie a écrit le 28 octobre 2015

      Le jus de cuisson peut aussi etre reduit avec un peu de sucre, cela fait une excellente boisson !

  • Coco 05 a écrit le 13 octobre 2015
    5

    Je viens de la faire.. cuisson 45 minutes..superbe et réussie. Avec le jus faire la gelée de coing.

  • Bina a écrit le 17 octobre 2015
    5

    Bonsoir,
    Je viens de faire la recette, c’est une réussite. Mon unique expérience il y a qq années avait été un fiasco.Aujourd’hui, cuisson plus longue qu’annoncé, mais j’ai bien attendu que la pâte se décolle.j’ai récupéré le jus de cuisson, sucré avec la proportion indiquée dans un message précédent et demain je fais la cuisson.merci!

    • Anne a écrit le 17 octobre 2015

      Avec plaisir Bina 🙂

  • sabrina a écrit le 25 octobre 2015
    5

    Bonsoir Anne.
    Il y a 15 jours, c’est la première fois que je cuisinais des coings.
    Cette recette est une vraie réussite! J’ai quand même fait cuire la pâte une heure et après l’avoir étalé sur une plaque, séchage au four 30 mn à 80°.
    Ce soir, deuxième tournée… Merci pour cette recette.

  • Jaudon jacqueliine a écrit le 27 octobre 2015
    5

    J ai fait aussi la recette sans peler les coings et en mettant les pépins et le trognon dans une gaze, cela facilite bien les choses… C est super , j attaque demain la gelée. J aimerai bien aussi avoir sur ma messagerie la recette avec le balsamique. Merci JJ

  • Jeanne a écrit le 1 novembre 2015
    4

    Bonjour,
    J’ai essayé de suivre la recette mais je ne sais pas encore ce que ça va donner, c’est en train se sécher.
    Il y a des incertitudes dans la recette (j’aime quand tout est bien expliqué dans le détail car je ne peux pas tout deviner).
    Quand vous dites « la pate se détache des bords » : est-ce que ça veut dire qu’en touillant le long du bord, la pâte se décolle facilement, ou bien qu’elle se détache toute seule, sans intervention, qu’il suffit juste de laisser cuire ? Parce que même au bout de 30 minutes, ça ne se détachait pas tout seul … Au bout de 40 minutes, ça avait épaissit, j’ai estimé que c’était suffisant, mais je ne savais pas bien.
    Pour le compotable, au bout de 25 minutes, je ne sais pas si le coing était suffisamment cuit. Il faut tâter, enfoncer un couteau ?
    Pour le séchage, faut-il laisser la pâte à l’air libre ? A tous les coups les bêtes vont s’y mettre (moucherons). Il faut la mettre dans le frigo ? Plusieurs jours c’est quoi ? 2, 3, 8 ?

    Merci pour vos réponses.

    • Anne a écrit le 1 novembre 2015

      => que la pâte se détache toute seule
      Je ne peux pas deviner toute seule non plus la force de votre feu, le diamètre et le matériau de la casserole. C’est pour cela que je ne mets pas de temps mais une consistance. C’est beaucoup plus juste.
      Pour le séchage, oui c’est à l’air libre. C’est la raison pour laquelle je ne parle pas de réfrigérateur. Faire sécher au réfrigérateur ce n’est pas possible vu que c’est un milieu humide.

      Vous couvrez d’un papier sulfurisé si vous avez peur des bestioles mais à cette époque de l’année (saison des coings), il n’y en a normalement pas. Pour le temps, c’est variable, c’est la raison pour laquelle ce n’est pas indiqué plus précisément. Je ne peux pas deviner si le temps va être sec ou humide (ca change beaucoup le temps de séchage), s’il fait chaud ou froid chez vous etc. Cela se voit à l’oeil nu même pour un néophyte

    • josiane a écrit le 9 novembre 2015

      Pour ne pas trop avoir à tourner la pâte mais assez pour que cela se détache et que cela cuise vite 15/20 mn je mets mes coings dans un grand linge et dans un sac de pataes fin dans une grande serviette, entre deux planches et je mets le roue de ma voiture dessus pour enlever le max d’ eau, car j’ en ai assez récupéré pour faire la gelée et après je pèse.
      C’ est une recette de l’ Ardèche car ils font comme ça pour enlever le max d’ eau des herbes pour faire les caillettes.

      • Anne a écrit le 10 novembre 2015

        Merci Josiane de ton partage d’expérience

  • Alain heu'd la PommeHappy a écrit le 25 novembre 2015
    5

    Ah c’est trop bon allez je suis religieusement ta recette et je te dis quoi

    Parce que la pâte de coings faut pas plaisanter avec hein 😉

    Tu peux la garder des mois, elle devient dure et bien ambrée un délice.

    Pire encore, tu colles ça sur un brebis basque et une lichette de pain qui se respecte, Mamma mia quel bonheur !

    Merci !!!!!

    • Anne a écrit le 26 novembre 2015

      Ah avec le fromage c’est trop trop bon 🙂

  • papillon a écrit le 10 octobre 2016
    1

    Bonjour.
    Je suis déçue car ça n’a pas fonctionné chez moi.
    J’ai plutot de la compote très sucrée, ce n’est aps du tout translucide.
    J’ai quand meme mis en plaque pr secher mais je n’ai aps bon espoir…
    Je réessayerais une prochaine fois…
    Bonne journee

Les commentaires
  • electromenagere a écrit le 6 novembre 2010

    C’est vrai que le coing est saoulant à couper !

    • mas janine a écrit le 22 octobre 2013

      Pour couper les coings, je me sers d’un robot ménager – la coupe en rondelles la plus grosse, celle qui me sert à faire les pommes de terre en gratin dauphinois – et le tour est joué !
      Bonne chance

    • Misam a écrit le 13 septembre 2014

      C’est très facile si vous employez une hache ménagère. (laissez faire votre homme, il a plus de force et il aura « fait la pâte de coings lui même !)

  • Roseline a écrit le 6 novembre 2010

    elle très belle nne, ta pâte de coings ! Nous aussi, nous sommes amateurs !

    cette année, j’ai fait la fainéante et je l’ai faite au thermomix : http://atablecpret.blogspot.com/2010/10/pate-de-c
    et je remets ça la semaine prochaine !!!

    bisous et bon week-end 🙂

    • Amouroux a écrit le 10 octobre 2014

      a bon au thermomix????
      je ne connais pas mais je vais la faire merci

      • Jacqueline a écrit le 23 septembre 2015

        Attention avec le thermomix ,je n’ai pas le dernier sorti et justement , j’ai voulu essayer de faire ma pate de coing avec car je viens de me faire opèrer et je n’ai plus la force de touiller .. et bien il s’est mis en surchauffe et j’ai eu peur de l’avoir grillé ..Mais peut-ètre qu’avec le dernier modèle c’est possible .. Bonne chance

      • Martine LEOTY a écrit le 23 octobre 2016

        Bonjour,

        Je fais pour la première fois de la gelée et j’ai trouvé votre recette. Je fais ça et je vous donne le résultat en suivant. A bientôt, je salive déjà les parfums de mon enfance.
        Martine du 31

        • Anne a écrit le 23 octobre 2016

          Avec plaisir 🙂

          • Martine LEOTY a écrit le 23 octobre 2016

            Bon, maintenant ça refroidit dans un plateau sur le papier sulfurisé et recouvert de papier sulfurisé, la suite n’est plus qu’une question de patience…à bientôt la suite…

            Martine du 31

          • Anne a écrit le 24 octobre 2016

            A bientôt

  • applemini a écrit le 6 novembre 2010

    Je suis dans les coings en ce moment aussi; je viens de faire une confiture de coings au vinaigre balsamique; du pur bonheur avec un toast au foie gras.

    • mercedes a écrit le 28 octobre 2013

      je voudrais recevoir votre recette de confiture de coings au balsamique, sur mon adresse mail svp,et merci.

      • chau a écrit le 17 septembre 2014

        Bjr, j aimerais vraiment avoir la recette confiture au vinaigre balsamique sur ma boîte mail merci d avance… Suis ds les coings également…

    • schipani parie pierre a écrit le 21 septembre 2014

      je viens de faire ma pate de coing et en surfant j ai vus votre petit commentaire j aimerai bien moi aussi avoir votre recette s il vous plais merci

    • Marie-Hélène a écrit le 1 octobre 2014

      Moi aussi je la veux bien votre recette de confiture de coing au vinaigre balsamique (sur mon adresse mail), merci d’avance 🙂
      Marie-Hélène

    • chantaam a écrit le 2 octobre 2014

      bonjour, pouvez vous m’envoyer votre recette de la confiture au vinaigre balsamique

    • lasportes Viviane a écrit le 3 octobre 2015

      bonjour
      votre recette de pâte de coing au vinaigre balsamique a l’air alléchante et originale comme accompagnement duu foie §
      pourriez me l’envoyer sur mon adresse mail ?
      merci de partager ainsi
      Viviane

      • BEAUME a écrit le 10 octobre 2015

        J’aimerais aussi avoir la recette de la confiture de coing au vinaigre balsamique.
        Un grand merci par avance.
        Florence

    • Vercelly a écrit le 7 octobre 2015

      Moi aussi moi aussi svp merci d’avance

    • BERNARD a écrit le 8 octobre 2015

      Bonjour,
      Je veux bien que vous me dévoiliez la recette au vinaigre balsamique par mail SVP
      Merci

    • Lardeau a écrit le 12 octobre 2015

      j’aimerais bien avoir la recette de coings a la confiture de balsamique en vous remerciant !!!!!

      • sylvain a écrit le 14 octobre 2015

        moi aussi je pourrais avoir la recette au balsamique merci
        cordialement

    • chailloux a écrit le 27 octobre 2015

      Bonjour,
      Votre recette de confiture de coings au vinaigre balsamique à l’air excellente. Pourriez vous me l’a communiquer. Je vous remercie par avance.

    • billebault a écrit le 7 novembre 2015

      bonjour,je suis entrain de chercher une recette de pâte de coing, et je tombe sur une confiture de coings au vinaigre balsamique.Pourriez vous s v plait me la communiquer.Merci d’avance Maite

  • la pintade aixoise a écrit le 6 novembre 2010

    Miam… C’est tellement bon, ça marque tellement l’entrée dans la saison froide, le début de la route vers Noël. J’aime les produits qui ont vraiment une forte saisonnalité 🙂 Merci pour cette belle photo… Il faudrait que je m’y mette aussi mais j’ai la flemme de l’épluchage là…

    • DRAY a écrit le 26 octobre 2015

      Très facile l’épluchage des coings avec un couteau spécial zeste
      Un jeu d’enfant

      • Anne a écrit le 26 octobre 2015

        Ouch, moi je trouve que c’est dur quand même. Tu dois avoir un super couteau 😉

  • Teki a écrit le 6 novembre 2010

    Les pâtes de coing c’est délicieux, mais quel dommage de ne pas en profiter pour faire de la gelée.

    Quand j’ai des coings c’est gelée + pâtes, avec les mêmes coings. Il faut profiter au maximum du fruit.

    La gelée
    http://www.cetici.com/teksite/?p=900

    et les pâtes, dans la foulée 😉
    http://www.cetici.com/teksite/?p=899

    • vector equilibrium a écrit le 19 novembre 2014

      La pectine (L.A)j’ai un pot sous les yeux !ça ma tout l’air d’être du chimiques… Il y a marqué sur l’emballage respecter les données techniques. Ont est bien loin des bons pépins naturel. Cordialement

      • Anne a écrit le 19 novembre 2014

        Je ne suis pas du tout d’accord. Il faut comme pour tout respecter les quantités faute de quoi la consistance ne serait pas mangeable. C’est comme le sel, si vous mettez 2 cuillères à soupe dans votre assiette, ce n’est pas consommable.

  • Sylvaine a écrit le 6 novembre 2010

    J’ai une solution (enfin « ma » solution) pour contourner le fastidieux découpage des fruits frais :

    – je les lave bien, je les enveloppe tels quels dans du papier-aluminium et je les mets au four (180°) pendant une petite heure.

    – Ne me reste plus qu’à laisser refroidir et éplucher (la peau devenue très fine, se détache facilement). Dès lors, retirer trognons et pépins devient un jeu d’enfant !!!

    – Après, eh bien je fais comme indiqué : je dessèche dans une cocotte à fond épais.

    Si ça peut vous inspirer …

    • Anne a écrit le 6 novembre 2010

      Merci Sylvaine pour l’astuce 🙂
      Merci à tous

    • Isa a écrit le 19 octobre 2014

      Sylvaine, est ce que le fait de ne pas mettre les fruits dans l’eau permet un temps de séchage plus court…?

  • Mlle Pigut a écrit le 6 novembre 2010

    Super, elles sont l’air super réussies, ça me fait très envie, merci pour la recette!

  • Papillote a écrit le 6 novembre 2010

    j’adore ça ! ma mère en fait chaque année

  • oisive a écrit le 6 novembre 2010

    aah la pâte de coings ! tellement de bons souvenirs, ça me donne l’eau à la bouche tout ça

  • nadegeferrus a écrit le 6 novembre 2010

    Salut !! il y a un forum sur OB pour réagir face a ce mélange de catégories ! je t’invite a venir donner ton avis !! Ensemble on fera plus de bruits !! Gros bisous http://forum.over-blog.com/thread-2698785-0.html

  • julia a écrit le 6 novembre 2010

    avec un peu de manchego…mmmh!

  • audrey a écrit le 6 novembre 2010

    Ici en argentine on sert la pâte de coing en dessert avec un fromage du style ceux à pâte cuite! Moi je coupe de fines tranches de fromage et de fines tranches de pâte de coing que j’intercale puis je les découpe joliment, je parsème le tout de raisins secs et de noix grossièrement hachées et enfin je dépose sur tout ça de fin filets de miel!!! Merci pour la recette anne!

  • Miss Epicuria a écrit le 7 novembre 2010

    C’est trop bôôô, on oserait à peine le manger… en fait si, on oserait, d’ailleurs, j’arrive !

  • Romarin a écrit le 7 novembre 2010

    Qu’est-ce que ça a l’air bon , je vais essayer d’en faire tiens, ça me donne vraiment envie et je n’ai jamais testé. mais dis-moi donc, Anne, est-ce que je peux conserver ces pâtes de fruits et si oui, comment et combien de temps ? Merci et en plus on en apprend davantage ds les commentaires précieux.

  • Anne a écrit le 7 novembre 2010

    Coucou Emmanuelle

    Cela se conserve genre des semaines au frais dans une boite en fer blanc.

    bises

  • caro a écrit le 9 novembre 2010

    Mmmmh que tes photos sont jolies !

    A voté sur Elle 😉

  • Claire a écrit le 10 novembre 2010

    Rien de plus régressif pour moi que la pâte de coings, celle-ci est lumineuse !

    • Anne a écrit le 10 novembre 2010

      Merci Claire. C’est si bon 🙂

  • Anne a écrit le 5 décembre 2010

    Super 🙂

  • caroline 74 a écrit le 23 novembre 2012

    premier essai en cours, on attend que ça sèche. mais on a eu un petit soucis, la pâte ne s’est pas décollée des bords de la gamelle, lorsqu’on a fait cuire avec le sucre, et pourtant on a fait cuire pendant 30 – 45 min. alors on a arrêté mais j’espère que ça va prendre !!!

  • Christian a écrit le 19 décembre 2012

    Bonjour,mais pourquoi vous fatiguer à enlever la peau. Moi je la laisse aussi bien pour la gelée que pour la pâte et il n’y a aucun problème et il n’y a pas de différence de goût.

    • momo a écrit le 3 novembre 2013

      Je n’épluche pas non plus ce n’est pas indispensable et plus facile

  • cathy 17 a écrit le 30 janvier 2013

    avec les coings ont peut faire de la gelee et de la pate de coings. il ne faut pas enlever la peau cela ne sert a rien .moi je la prepare six a huit mois avant .je met un papier cuisson sur un plateau ou plusieurs j’etale ma pate et je laisse secher dans mon cellier au frais. dans quelques temps je met un papier dessus pour proteger de la poussieres .je d’ecoupe en morceaux pour noel elle est delicieuses et tout le monde se regale .escusez pour les fautes.

  • sadde a écrit le 29 août 2013

    je sais pas vous mais cette année je suis dans une année à fruits et j’ai des « tonnes » de coings. Ma première question peut-on congeler la pâte à coing 2ème question je sais que le coing se marie bien avec d’autres fruits en confiture des idées ??? merci

    • monique a écrit le 19 octobre 2013

      vous pouvez bien sur congeler les coings .
      je fais depuis deux ans la tajine aux coings tout l’hiver .j’épuche mes coings et je les coupe en deux .aprés les avoir vider je les mets bien à plat dans un sac et je les congèle en m’en servant au fur et a mesure mais je m’en sers aussi pour des petites purées qui accompagnent le foie gras. bon courage

  • Anne a écrit le 29 août 2013

    Bonjour Sadde

    Je ne sais pas du tout si cela se congèle mais en tout cas cela se garde très longtemps dans une boite en fer.
    Le coing se marie bien avec la pomme et avec certains épices, la vanille par exemple

    • hervieu a écrit le 2 décembre 2016

      cuire des quartiers de coings avec un rôti de porc …original et absolument délicieux , vous surprendrez vos invités!

      • Anne a écrit le 2 décembre 2016

        Oui, j’imagine que cela fonctionne très bien 🙂

  • Françoise a écrit le 15 septembre 2013

    Moi, je ne me complique pas la vie, je lave et j’essuie les coings, je les coupe en quartiers et je les fais cuire. Ensuite, je les écrase avec la grille la plus fine du presse-purée et ma pâte est jolie. C4est beaucoup de boulot en moins.

    • Anne a écrit le 15 septembre 2013

      Merci Françoise de ton retour d’expérience 🙂

  • Mimy a écrit le 20 septembre 2013

    Merci tout le monde je me suis inspirée de vos commentaires pour retrouver les astuces de ma Grand Mère que de souvenirs MERCI

  • Colette Aimé a écrit le 6 octobre 2013

    J’ai fait plusieurs essais , bon résultat cette année. Cuire les coings sans les éplucher, recouvrir d’eau et mettre le cœur et les pépins dans une mousseline. Cuisson 1h au moins .Quand les fruits sont bien tendres passer au presse purée .peser , mettre l’équivalent en sucre cristallisé , cuire pendant une 1hsans cesser de remuer .Etaler en couche suffisamment épaisse sur une plaque ou lèche frite , laisser sécher , soit j’en congèle soit je mets dans une boîte en fer avec papier sulfurisé . Récupérer le jus pour faire la gelée.

    • Anne a écrit le 6 octobre 2013

      Merci de ton retour et d’avoir partagé ton expérience 🙂

    • Jeanne a écrit le 6 novembre 2013

      Je vais essayer cette recette sans éplucher les coings ,elle a l’air succulente.Cétait tellement une corvée d’eplucher les coings que depuis des années je n’en ai plus fait. Je vous remercie pour cette bonne recette

  • mercedes a écrit le 28 octobre 2013

    je voudrais recevoir la recette APPLEMINI, de la confiture de coings au balsamique, je remercie cette personne de me l’envoyer sur mon adresse mail.

  • Sylvia a écrit le 28 octobre 2013

    Tous les automne je fais les pâtes de coings avec les coings du jardin la même recette je l’étale quelques jours sur des plateaux que je graisse légèrement et je la retourne quelques jours aprés. Je la découpe en carré de 20 cm environ, je la mets dans de petits sacs de congélation .
    Lorsque j’ai des invité ou un repas de famille je sors une plaque du congel je la découpe en petits cubes que je roulent dans le sucre et je la présente avec le café sur une coupe à fruits ancienne avec une petite branche de cognassier que j’ai congelé aussi
    je mets aussi une coupe sur la table de réjouissance avec les 13 desserts pour Noël.
    J’ai acheté de petits sacs tranparents à bonbons et lorsque je suis invitées j’offre en plus ce petits sachets avec un ruban de récup et une petite branche de coing , superbe!!.
    je fais également la gelée et j’en retire une partie que je fais cuire plus longtemps et cela fait du gellow , un peu plus épais que le sirop de liège un régal pour les gourmands. lorsque j’ai passé et égoutté les coings une nuit j’en garde un peu pour faire un chutney pour le foie gras et également un peu de purée que je mets au congel par portion que je sers poêlée avec un peu de beurre pour accompagner un magret de canard grillé.
    ma cuisine embaume!! un pur bonheur!!!

  • Christiane a écrit le 29 octobre 2013

    Moi je congèle les quartiers de coings non épluchés, juste bien lavés. Je les fais ensuite revenir dans une poêle sans les décongeler pour les présenter autour d’une viande, ou même avec les légumes d’un couscous. La cuisson est très rapide, 5 à 8 mn. Pour la pâte, j’utilise d’ailleurs un couscoussier et mets les trognons dans la passoire du haut ! Mais je ne suis pas spécialement experte ! C’est juste une idée. Merci pour cette bonne recette.

    • Anne a écrit le 29 octobre 2013

      merci Christiane 🙂

  • djmek a écrit le 2 novembre 2013

    j’ai adoré ta recette c’est à faire inchallah

  • laurence a écrit le 9 novembre 2013

    ma pate de coings , je l ai aromatisée a la vanille , au citron , a la fraise , et j en ai gardé nature . trop bon

    • Anne a écrit le 9 novembre 2013

      Ah oui, ce doit être top 🙂

  • tridondane a écrit le 20 novembre 2013

    Je voudrais savoir ce que c est une ajoutez une gousse . Oui mais un gousse de quoi ?

    • Anne a écrit le 21 novembre 2013

      de vanille 😉 On dit une gousse, un bâton, un bâtonnet 😉 Tout cela est synonyme

  • tony a écrit le 21 novembre 2013

    Mes coings je les coupent en morceaux et je les fait cuire dans la cocotte minute,dans le panier avec 3cm d’eau pendant10 bonnes minutes.Après je les passent au mixer.quand c’est de la purée je met le sucre et je fait cuire.L’eau de la cocote a bien pris le gout du coing donc j’y met du sucre et je fait cuire pour me faire une bonne gelée.Bonne journée à tous.

    • Anne a écrit le 21 novembre 2013

      Merci d’avoir partagé ton tour de main 🙂

  • fan a écrit le 27 novembre 2013

    Bonsoir, j’ai fais cette recette il y a aujourd’huis 5 jours et je ne comprend pas, sa ne durci pas. Le dessus est légèrement sec mais en dessous c’est mou comme la compote.Je ne comprend pas se qui c’est passé.

    • Anne a écrit le 28 novembre 2013

      Bonjour

      Je pense que c’est que vous ne l’avez pas laissé cuire assez longtemps. Vos coings étaient peut être très aqueux par rapport à d habitude ?

  • val a écrit le 28 novembre 2013

    Bonjour, question bête mais par quoi peut on éventuellement remplacer la mousseline pour contenir les pépins et trognons? Existe t il une autre astuce? Merci d avance!!

    • Anne a écrit le 28 novembre 2013

      de la gaze ? Ou sinon des sachets de thé ? ou sinon un petit mouchoir ?

      • simone a écrit le 19 octobre 2014

        moi je mets les coeurs dans un bas nylon neuf

        • Anne a écrit le 19 octobre 2014

          Merci pour ton astuce Simone 🙂

          • Santiago a écrit le 26 octobre 2016

            N’ayant toujours pas acheté d étamine , cette année, jai utilisé du tulle ,3 épaisseurs, pour passer le jus. C’est juste parfait!

          • Anne a écrit le 26 octobre 2016

            merci de ton retour

  • val a écrit le 4 décembre 2013

    Merci beaucoup pour l’astuce, j’vais donc de ce pas essayer la gaze:-)

  • Danielle a écrit le 10 décembre 2013

    Je suis en train de faire la recette , mais je voudrai savoir si je peux me servir du blinder pour les coings. Merci pour cette recette qui fera son effet pour le noel provençal a
    Vécu ces 13desserts .la pate de coing en fait parti . Merci encore

    • Anne a écrit le 10 décembre 2013

      bonjour Danielle. Je ne sais pas, je n’ai jamais essayé.

  • balamo a écrit le 22 décembre 2013

    Si vous avez trop de coings mettez un ou deux dans votre armoire ou placard « Attention à ce qu’ils ne touchent pas vos vêtements » .cela laisse un parfum discret dans vos armoires et placards

    • Anne a écrit le 23 décembre 2013

      Merci Balamo de ce conseil

  • radia_ a écrit le 19 septembre 2014

    merci BALAMO EXCELLENTE ASTUCE

  • froglette a écrit le 9 octobre 2014

    Etant une grosse larve, je suis pour venir goûter ta pâte de coing 🙂
    Mais pas la faire :p

  • fafa a écrit le 1 août 2016

    combien de temps se garde la pâte de coing?

  • sylvie a écrit le 4 septembre 2016

    Et la cuisson au four ??? j’ai retrouvé ce début de recette
    1,5kg de coing coupés en quartiers
    beurrer un plat +++ four 220°
    mettre les quartiers de coing, les saupoudrer de sucre (quantité?) parsemer de badiane et de noix sèches ou fraîches, mettre quelques noix de beurre et enfourner 30 à 40 mn
    qu’en pensez-vous?

  • Laurie a écrit le 3 octobre 2016

    Bonjour je voudrais savoir si cela peut être conservé assez longtemps??
    Merci pour votre recette je vais la tenter demain et je reviens vers vous pour vous donner le compte rendu😊

    • Anne a écrit le 3 octobre 2016

      Oh oui, cela se conserve plusieurs semaines voire plusieurs mois

  • renaux a écrit le 17 octobre 2016

    j ai lu tout le forum
    mais je continue à chercher un moyen facile de couper les coings et d enlever la coque contenant les pépins en finalité j ai fait cuire le tout et extrait le jus avec lequel j ai fait le gelée. bien entendu j ai jeté le reste c est dommage
    ce que je me demande c est faut il arrêter la cuisson quand refroidie la gelée se coupe en morceaux ou quand on peut la prendre à la cuillère pour la mélanger au yaourt
    autre question d après moi un fruit est mur quand les pépins sont noirs ai je raison ?
    lucien

  • renaux a écrit le 17 octobre 2016

    essai

    • MLA a écrit le 22 octobre 2016

      J’aimerais essayer la recette de la confiture de coing au vinaigre balsamique. Quelqu’un a-t-il la recette ? Merci d’avance

  • Nelly a écrit le 2 novembre 2016

    Je fais cuire mes coings à la marmite à vapeur pendant quelques 15 minutes et je trie quand ils ont refroidi comme ça y’a pas besoin de les couper. Il faut bien sûr bien les laver avant la cuisson.

  • Radia a écrit le 17 novembre 2016

    Je viens juste de terminer ma pâte de coing avec ma recette de grand mère; j’ai souffert car dans ma recette il faut éplucher le fruit et croyez moi ce n’est pas une partie de plaisir. Mais les mesures sont les mêmes. Alors je vais essayer votre recette c’est a dire brosser mes fruits et ne pas les éplucher. MERCI

Sur Facebook
Sur Google Plus
  • Chloé Brought a écrit le 1 octobre 2012

    miam miam! Je ne connais qu’en accompagnement de fromage type Manchego.Quelles sont les autres utilisations ?

  • Papilles et Pupilles a écrit le 1 octobre 2012

    +Chloé Broughton  Oui tu peux aussi le grignoter comme ça, comme une pâte de fruits, c’est super bon. Ou tu peux en mettre un carré dans un muffin 😉

  • Chloé Brought a écrit le 1 octobre 2012

    hmmmm ça donne faim! merci +Papilles et Pupilles 

  • Françoise PHI a écrit le 1 octobre 2012

    qui a un truc pour les couper facilement?

  • Papilles et Pupilles a écrit le 1 octobre 2012

    +Françoise PHILIPPE malheureusement je n’en ai pas, parce que c’est sur que c’est difficile à couper 🙁

  • Françoise PHI a écrit le 1 octobre 2012

    merci, bonne semaine

  • Sylvie Czyz a écrit le 2 octobre 2012

    Essayez de la mettre au congélateur un moment pour la durcir et découper plus facilement..

  • Papilles et Pupilles a écrit le 2 octobre 2012

    +Sylvie Czyz  ce sont les coings qu’on peine à couper 😉

  • Sylvie Czyz a écrit le 2 octobre 2012

    Ah bon ? c’est pas si dur pourtant…enfin je trouve… : /

  • Françoise PHI a écrit le 2 octobre 2012

    oh, si !

  • HAGER THAMEUR a écrit le 5 octobre 2012

    delicieux que de bons souvenirs d’enfance !!!!!!!

  • Sarah Colin a écrit le 12 octobre 2013

    Merci pour cette délicieuse gourmandise..il y a beaucoup de coing cette année ….

  • Papilles et Pupilles a écrit le 13 octobre 2013

    avec plaisir 🙂

  • naima taleb a écrit le 21 septembre 2014

    hummmm!!!

  • Mélissa CADARSI, Rédactrice a écrit le 22 septembre 2014

    C'est tellement bon… 🙂 mais ici, pas de coings!

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade
auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats Complets
Sauces
Desserts
À l'heure du thé
Pique-nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle Mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 900
followers
Pinterest
414 800
followers
Instagram
25 900
followers
Aujourd'hui c'est cookies
La ronde des fromage
A la campagne pour un déjeuner à la découverte des truites des fjords norvégiens @Norge_fr
Grand beau temps aujourd'hui à Bordeaux -  à tous et bon début de week-end ☉
Sur le vif...
Fermer