La tentation d’une Ile – Philippe Bartherotte

L’autre jour, alors que j’avais publié un billet sur l’émission un Dîner presque parfait, j’ai reçu un mail d’une lectrice, Isarun qui me conseillait de lire La tentation d’une île de Philippe Bartherotte, un livre consacré aux émissions de télé-réalité et paru en début d’année. Je devais vivre dans une grotte en ces premiers jours de 2009 parce que je n’en avais pas du tout ouï-dire.
La tentation d
Je l’ai donc acheté et l’ai dévoré vendredi dans le train alors que je me rendais au salon du chocolat. Et pourtant, comme je partais hyper tôt et que je ne suis pas du matin, je peux vous assurer qu’il fallait quelque chose de vraiment passionnant pour me maintenir éveillée.

Le pitch : Dans ce livre, l’auteur, Philippe Bartherotte, qui a travaillé pendant 7 ans comme journaliste de télé-réalité, raconte son quotidien aux côtés des candidats exploités, trompés et manipulés par des producteurs de télévision qui ne reculent devant rien pour faire monter l’audimat.

Alors en préambule, je dirai qu’il est vrai qu’il y a des choses bien plus graves dans la vie que le bidonnage d’émissions de télé mais j’ai trouvé tout à fait passionnant de lire les dessous (bien cracras en l’occurrence), de l’histoire. Plusieurs émissions sont en jeu : L’île de la tentation, la Starac, Pékin Express et même une émission ayant des chômeurs pour candidats, tournée mais jamais diffusée (un ministre s’y serait opposé).

Concernant L’île de la Tentation par exemple il raconte comment les candidats sont castés, choisis, puis ensuite, une fois sur place, privés de sommeil, écrasés par la chaleur et abreuvés d’alcool pour les désinhiber.

Si l’île de la Tentation est une machine à broyer du couple, l’alcool est l’essence nécessaire au fonctionnement de la machine. Sur des candidats qui sont déjà épuisés par le rythme de leurs activités, le manque de sommeil et le soleil brûlant qui leur tape sur le crâne toute la journée, l’alcool produit des effets prodigieux…. Sur l’île, on veille à ce que le Champagne coule comme une cascade intarissable.

Ils sont manipulés constamment lors des interviews par des journalistes qui relancent sans cesse les conversations et les confidences à grand coups de c’est à dire :

On ne cesse de répéter les mêmes questions au candidat jusqu’à ce qu’il nous donne ce qu’on veut. Il y a des techniques : utiliser continuellement le «c’est-à-dire», les interroger à chaud, juste après un clash ou une engueulade.» Et si ces techniques se révèlent inefficaces, il en existe d’autres : «Si votre candidat ne lâche rien, mettez-vous d’accord avec votre cadreur, explique Philippe Bartherotte dans son livre. Il prétendra alors qu’il faut qu’il change la batterie. Il fera semblant de couper la caméra, profitez-en pour poser votre question pendant que, bien entendu, la caméra tourne.»

Quelques images de Philippe Bartherotte, interviewé pour l’émission Arrêt sur Images :

Il explique aussi comment est truquée l’émission Pékin Express.

Ce que n’a pas dit le gentil présentateur si populaire auprès de la ménagère, c’est qu’en réalité, Pékin Express n’est pas une course, mais une télé-réalité bidonnée où la production choisit ses gagnants. ….. En réalité, certains d’entre eux ont déjà perdu. Il nous suffira d’une journée pour repérer les plus mauvais clients télé. On les éliminera d’une façon ou d’une autre et ainsi de suite.

Des consignes éditoriales sont données pour chaque épisode :

Maïté et Cynthia : On a vraiment besoin d’elles avec les locaux car elles font parties des seules à ne pas les insulter.

Gérard et Cédric : père et fils. Les pousser à faire du porte à porte, quitte à les voir se faire prendre refus sur refus et à comprendre qu’ils sont définitivement de la louse … Tout ce qui montre leur état d’esprit d’individualisme, d’égoïsme, de faiblesse, de nullité d’esprit, SURTOUT, VOUS LES TOURNEZ !

Il raconte également comment des chauffeurs amateurs sont payés par la production pour ramasser telle ou telle équipe (on leur donne les photos pour qu’ils sachent qui embarquer), etc.

Bref, vous comprendrez que le livre m’a beaucoup intéressée. Cela se lit très facilement, c’est rythmé, rapide. Même si je ne suis pas super naïve, il y a quand même des trucs qui m’ont laissé muette !

2 articles pour aller plus loin :

La tentation d’une Ile – Philippe Bartherotte
Editions : Jacob-Duvernet

Tags : , , ,
  • Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Autres Services
Commentaires
  1. « je dirai qu’il est vrai qu’il y a des choses bien plus graves dans la vie que le bidonnage d’émissions de télé »J’ai envie de dire oui et non. Il ne faut pas oublier que c’est grâce à ce genre d’émissions abrutissantes qu’on arrive à manipuler les peuples ou tout du moins les maintenir endormis. L’enjeu est plus grave qu’il n’y paraît.

    #1 - Isaius le 23 octobre 2009 Répondre
  2. C’est bien pour me protéger de l’abrutissement des foules que j’ai décidé il y a 4 ans de ne plus avoir de télévision. Inconcevable pour beaucoup, j’ai pu me rapproprier le temps d’une manière bien plus intéressante. Faites le test, il y a tellement mieux à faire aujourd’hui!

    #2 - babelux le 23 octobre 2009 Répondre
  3. Cela fait déjà quelques temps que je suis persuadé de ce que tu dis là. Pour rester dans le domaine culinaire, nos amis blogueurs qui ont participé à un DPP de M6 nous l’avaient dit : casting, cadrages, coupures et montages font dire ce qu’on veut d’eux aux candidats. Récemment, dans « un dîner vraiment parfait » qui pourrait être au demeurant une excellente émission, j’ai été bluffé par une des épreuves de la finale. L’organisation du buffet traiteur d’un mariage! Certes il fallait assurer les arrières pour les mariés, mais lorsqu’on voit des buffets magnifiquement dressés (franchement je ne crois pas être une chèvre et je suis incapable de dresser comme ça!) alors qu’il restait 5 minutes aux candidats encore en train de remplir leurs verrines, je me dis qu’on nous prend vraiment pour des andouilles. Mais bon, ce type de TV a encore de belles années devant lui, c’est ce que je me dis car je suis le premier à critiquer et je regarde quand même… enfin, pas tout… Je ne suis pourtant pas prude, mais je trouve aussi assez indécent le principe d’affamer et d’épuiser les candidats de Kho Lanta. Ils l’ont voulu, certes, mais combien de gens qui vivent ça au quotidien dans le monde sans l’avoir choisi donneraient un peu de leur temps pour passer à la TV en échange d’un poulet à tuer avec une machette au tranchant émoussé?Bonne journée ;-)BizzzzzzzzJM

    #3 - J_M_ le 23 octobre 2009 Répondre
  4. Et bien c’est vite vu, je ne regarde que peu la télé et encore moins la télé réalité et pour savoir aussi comme JM comment se passent les coulisses de UDPP ça m’énerve, Agnès a claqué la porte vite fait quand elle a passé le casting et vu ce qu’on lui demandait !! Ceci dit tu me prêteras le livre quand je serai à Bordeaux bientôt !! c’est rigolo !enfin si l’on peut dire…

    #4 - Mercotte le 23 octobre 2009 Répondre
  5. J’ai lu ce bouquin, honnêtement j’ai été moyennement intéressé (ce qui m’a plu c’est le « parcours » de l’auteur, le portrait des gens de la prod, etc…) Ensuite il me semble que ce n’est pas le problème de regarder ou non cette cochonnerie de téloche à titre individuel, mais que de fait c’est regardé par des millions de personnes, pris au premier degré sans aucun recul et que ça abruti la masse des télespectateurs… Tout cette fange permet de banaliser le fric, ce qui brille, le vedettariat facile et la vulgarité… Et peut être que ça banalise la triche dans des secteurs autrement plus « sérieux » et graves.Bleck

    #5 - bleck le 23 octobre 2009 Répondre
  6. la télé oui réalité???????

    #6 - 3POMMES le 23 octobre 2009 Répondre
  7. disons que la lecture de ce livre autorise à regarder d’un oeil plus réaliste » ou « stratégique  » ? les émissions de télé-réalité …car,même avec notre regard + ou – « intellectuel  » (hi!hi! ),on se laisse bien prendre au jeu !!! et…on regarde et….on attend avec impatience l’émission suivante.Que vive le Diner presque,plutôt parfaitIsarun

    #7 - isarun le 23 octobre 2009 Répondre
  8. J’ai vu une émission de télé-réalité, Un dîner Presque Parfait, tandis que j’attendais le passage d’Éric Bernardin à M6. Quelle vulgarité!Ici il y a aussi des reality-shows (l’Endemol est partout), mais je ne suis pas cliente. Marx pourrait écrire « la télé est l’opium du peuple »

    #8 - maloud le 23 octobre 2009 Répondre
  9. la télé pas beaucoup, la télé-réalité pas du tout! si les gens qui participent ont à se plaindre, les premiers coupables, ce sont eux…ils regardent, ils envient, ils participent, ils sont déçus…mais qu’ont-ils donc à courir ainsi après une pseudo célébrité et après l’argent …tout ça ce n’est que futilité, il a tant de belles choses à voir, à entendre ou à lire…

    #9 - mamie caillou le 23 octobre 2009 Répondre
  10. Le truc sur l’île de la tentation c’est infect. Il te propose de participer à l’émission quand t’es en boite de nuit déjà un peu éméché, c’est bien que c ce qu’ils veulent pour leur émission!

    #10 - juste pour le plaisi le 24 octobre 2009 Répondre
  11. J’avoue que j’ai toujours aimé l’Ile de la Tentation mais en la regardant comme une vieille Sitcom AB Production!A mon avis, c’est la meilleure sitcom jamais réalisé depuis des années!En simple, je regardais en étant consciente du bidonnage de l’émission.Je crois que la télé-réalité fait appel à ce désir que nous avons tous en nous: ces fameuses 15 minutes de célébrité dont parlais si bien Andy Warhol.Mais je vais m’acheter le livre dont tu parles, un peu curieuse de savoir quelles sont ces coulisses cra-cra…

    #11 - Titsev le 24 octobre 2009 Répondre
  12. @ Isaius : oui c’est sur mais par rapport au sida, à la faim dans le monde, etc cela me semble quand même pas au même niveau ;)@ Babelux : moi je ne la regarde que peu, mais pas du tout non. Il y a des choses qui me divertissent, qui m’informent etc.. Mais je zappe souvent :)@ Jean Marc : OK avec tout@ Mercotte : oui tu verras, cela se lit en 2heures@ Bleck : Heureusement qu’on peut éteindre :)@ 3 pommes : oui, ça c’est sur@ Isarun : moi je ne pensais pas que c’était à ce point. @ Maloud : Eric est passé sur m6 ? Je n’ai pas vu ? A quel sujet ? @ Mamie Caillou : oui, j’avoue que j’ai du mal à comprendre de qui pousse qqu’un à participer. @ Juste pour le plaisir : oui c’est infect@ Titsev : oui, comme le dit le journaliste, aucun scénariste ne serait capable d’inventer cela. Oui cela joue sur ces fameuses 15 minutes. Je suis tout à fait d’accord.

    #12 - Papilles et Pupilles le 24 octobre 2009 Répondre
  13. non ! réellement,je préfère une ballade ou une rando que de rester « scotchée » à la télé !

    #13 - isarun le 26 octobre 2009 Répondre
  14. Bonjour Anne!Je n’ai pas réagi a la parution du billet tout de suite, il me manquait le comment. de la nièce de mon mari qui a participé la semaine dernière au tounage de UDPP a Paris…C’est une de ses copines qui l’avait inscrite…(comme par hasard, cette copine travaille dans une boite de prod a Paris!) Bref, un joli cadeau qu’on lui a fait là!Harcèlement téléphonique, rendez vous incessant avec la prod, tout ça avec des exigences de thèmes…et j’en passe!En fait l’émission est un peu montée comme les autres…la cuisine et les qualités des candidats importent peu…c’est le moment ou fatigué, agacé, on va lacher L’INFO, la petite phrase qui tue, qui importe, et bien montée dans le 50 minutes sera la clé de l’audimat!Elle n’a pas gagné (car malgrè tout elle s’était prise au jeu…) c’est quelqu’un qui avait bien décoré et animé sa soirée qui a gagné…et hollandais en plus! (yauwk!)Dieu me garde de quelconque amis ou connaissance qui m’inscriront a ce bidonnage!!!Sur ce…merci pour tous ces billets Anne!Anne!

    #14 - Ampelopse le 26 octobre 2009 Répondre
  15. @ Isarun : oui c’est sur@ Ampemopse : Oui c’est ce qu’on dit les quelques personnes que je connais qui y ont participé. Il faut être hyper vigilant sur ce que tu fais, ce que tu dis. Pas facile tout ça.

    #15 - Papilles et Pupilles le 26 octobre 2009 Répondre

Laisser un commentaire