P & P

Papilles & Pupilles

Blog culinaire qui fait voyager

Rôti de boeuf au four

Boeuf

Rôti de boeuf au four © HLPhoto shutterstock

Rôti de boeuf au four © HLPhoto shutterstock

Une recette extrêmement simple pour débutant. Juste un conseil de base, pour obtenir un bon rôti de bœuf, il faut un bon produit au départ. Jean Pierre Coffe dirait que quand on cuit de la m*rde, on obtient de la m*rde…

Bref.

Les morceaux à privilégier : Le filet (6) et le rumsteak (7). Il n’y a pas de mystère, pour le reconnaître, c’est simple, c’est le plus cher.

Boeuf

Boeuf

Une fois qu’on a le rôti qu’est ce qu’on fait ?

Essayez de le sortir 1 h à l’avance, c’est mieux. Si vous ignorez son poids, pesez-le … Le temps de cuisson est fonction du poids. Préchauffez votre four 250°C. Mettez votre rôti dans un plat allant au four (mouhahaha). Arrosez de deux à trois cuillères à soupe d’eau et enfournez.

Temps de cuisson du rôti de boeuf au four :

J’aime le manger saignant. Je compte 12 minutes de temps de cuisson par livre (500g) de viande. Adaptez ce temps en fonction de vos goûts :15 minutes pour médium et 20 minutes pour bien cuit, toujours par livre.

Au bout de ce laps de temps, ouvrez la porte du four et laissez le rôti reposer pendant une dizaine de minutes. Salez, poivrez et servez !

Il existe aussi une méthode de cuisson lente à basse température mais je n’ai pas essayé.

Et avec cela, qu’est ce qu’on mange ?

Et vous, avez-vous des trucs et astuces pour la cuisson du rôti de bœuf ?

 

Allez on en discute ?
Les avis
  • Lou a écrit le 10 juin 2014
    5

    Un bon roti de boeuf acheté chez mon boucher & des pommes de terres nouvelles ; 12 mn au four avec juste un peu de beurre & sel-poivre. une valeur sure pour un dimanche en famille.

    • Anne a écrit le 10 juin 2014

      Merci de ton retour Lou 🙂

Les commentaires
  • Kitchen Victim a écrit le 27 avril 2009

    Ben non, moi j’ai pas de ‘truc’ particulier pour les rôtis de boeuf !!!Bizarrement ce sont les plats les plus simples que je cuisine le moins …A croire que j’aime me compliquer la vie !!!!Bon lundiElodie

  • joelle aka auntie jo a écrit le 27 avril 2009

    moi je l’aime un peu plus cuit… et effectivement autant choisir un morceau de qualité et se faire vraiment plaisir, quitte à en manger moins souvent! 😉

  • Julien a écrit le 27 avril 2009

    J’adore ces recettes simples qui laissent libre court aux idées et essais…Accrochez à votre roti quelques gousses d’ail coupées (en ayant enlever le germe), ajouter aussi (pour ceux qui aiment) des feuilles de laurier-sauce juste posées contre le roti et laissez-en quelques gousse d’ail ‘en chemise’ dans le plat. Pour la sauce, je mélange 50-50 eau -apéritif à base de châtaigne. Celà donne un léger goût très agréable.

  • Mercotte a écrit le 27 avril 2009

    Comment ça de l’eau ? ben dis donc !! ma méthode est totalement différente de la tienne, si tu es sage un jour je te dirai tout !! hooooooooooooooo

  • bleck a écrit le 27 avril 2009

    C’était notre repas dominical, un Must : une cuisson juste à point il faut à mon avis que les tranches conservent les trois couleurs du brun au rouge le plus tendre avec ceci quelques pommes de terres nouvelles simplement sautées un tour de poivre, une pincée de sel et puis quelques haricots verts pour faire bonne mesure… un puis deux verres du Fronsac que nous avons rapportés d’une randonnée pédestre et la vie est tout de suite plus belle… Ah oui, juste quelque chose d’essentiel, il est impératif de placer les assiettes de service dans le four pendant que le rôti se détend posé sur la porte du four en attente de la découpe, IM-PE-RA-TIF !Bleck

    • collet a écrit le 4 janvier 2014

      jamais saler avantcuisson

  • mellebanane a écrit le 27 avril 2009

    alors moi le rôti de boeuf c’est cuit en cocotte que je le préfére avec un peu d’ail et de beurre et là on obtient une bonne sauce pour trempouiller du pain et des frites :p

  • Mamina a écrit le 27 avril 2009

    Pas trop rôti de boeuf, moi… mais maman le faisait comme toi… et par contre tu as raison, pour être bon, le produit doit être bon au départ.Je suis plus côte de boeuf et je la fais soit grillée soit à basse température, les deux sont top!

  • Romarin a écrit le 27 avril 2009

    Oui, et c’est bon aussi froid pour le repas suivant ! Le truc qu’on m’a indiqué, c’est de couvrir la viande au sortir du four pendant 1/4 d’heure avant de la déguster, pour la rendre encore plus moelleuse.

  • Mag a écrit le 27 avril 2009

    Ben ça alors, tu ne mets que de l’eau ???Comme toi, je choisis un bon morceau, dans le filet, par exemple.Je le dépose dans un plat en métal revêtu de teflon (j’ai remarqué que la sauce y est meilleure). J’ajoute autour des échalotes épluchées, éventuellement une ou deux gousses d’ail en chemise et surtout du beurre pour que la sauce soit bien brune et délicieuse. Je sale, je poivre et j’enfourne à 240° 15 min par livre. En milieu de cuisson, je gratte les sucs, j’arrose avec le jus de cuisson et un verre d’eau.En fin de cuisson, je le laisse sous une feuille d’alu 5 minutes. Je le tranche et récupère le sang que j’ajoute à la sauce.Il n’y a plus qu’à servir !

  • Anne a écrit le 27 avril 2009

    En fait je mets quelques fois de l’ail, des herbes, de l’huile d’olive. Là j’ai voulu faire le plus simplement possible pour laisser libre cours à l’imagination de chacun 🙂

  • pascale a écrit le 27 avril 2009

    Moi je fais cuire à base température, c’est top.Je fais d’abord saisir la viande sur feu vif sur toutes ses faces pour avoir l’effet de Mallard. Puis je mets au four à 100°C, ou 150 °C, selon mon humeur et lorsque la température à coeur est à 45 ou 50 °C pour une viande saignante, je sors la viande du four et je la fais reposer 15 minutes. Il faut bien entendu une thermo sonde. Avec cette technique, on obtient une viande saignante et bien moelleuse.

  • pascale a écrit le 27 avril 2009

    Cetains chefs font cuire le boeuf sous vide à très basse température. J’ai eu l’occasion de gouter et c’est absolement fantastique.

  • noelle a écrit le 27 avril 2009

    J’ai pas de trucs different des autres .. la gousse d’ail mais j’avoue que je suis moyen fan dans le roti je trouve que cette astuces se marie mieux avec le gigot.Et la feuille d’alu en fin de cuisson mon boucher et tres ferme sur ce point, pour une viande fondant a la fin de la cuisson (quand tu eteint ton four) hop une feuille d’alu par dessus et on laisse reposer quelques minutes.

  • audrey a écrit le 27 avril 2009

    Une meilleur idée ? Pas de moi ! j’aime pas le rôti de boeuf, c’est vraiment trop saignant à mon goût. Et le pire du pire c’est quand tu es invité, que tes amis te font un sourir jusqu’au oreilles en annoncant le plat que toi tu te demandes déjà comment prendre le plus petit morceau et passer discretos ton assiette au micro ondes pour obtenir un truc infame mais cuit …. beurk ! vive le poulet rôti 😉

  • bleck a écrit le 27 avril 2009

    – ‘Quoi, tu ne mets que de l’eau… Toi… tu ne mets que de l’eau !’Ah ! Que le chemin de la Blogueuse culinaire est étroit et parsemé d’embûches, que de justifications à apporter… à ce propos le rôti de boeuf au four… un plat de gauche ou de droite ??Bleck

  • Maryse a écrit le 27 avril 2009

    Le bœuf comme je l’aime, car il n’est pas si facile que çà de cuire un rôti de bœuf. Bravo pour l’explication.

  • Brigitte a écrit le 27 avril 2009

    comme Joëlle, un poil plus cuit pour moi aussi 😉

  • Julie a écrit le 27 avril 2009

    Olala… c’est le plat préféré de mon père, combien de fois ai-je mangé le traditionnel ‘roti-haricots verts’ quand il ne savait pas quoi cuisiner… Que de plaisir! Jusqu’au goût qui me remonte dans les papilles.Merci pour ce super blog-qui-fait-du-bien-au-bidou-autant-qu’aux-souvenirs!

  • claude a écrit le 27 avril 2009

    Depuis que je l’ai vu faire, j’ai copié sur Jean Pierre Coffe.La veille j’enduis mon rôti d’huile d’olive et je le fais mariner dans un mélange ail/ herbesLe lendemain je le fais revenir dans la cocotte ; quand il est doré de toutes parts, je le mets dans un plat et au four 150 ° ,le temps de cuisson est fonction de son poids ( pas de temps précis: j’ai une famille à géométrie très variable..Quand il est cuit, je le sors et je l’enveloppe dans une triple épaisseur d’alu; je le laisse reposer une dizaine de minutes…et on le déguste…..on l’aime cuit juste à point, ni trop ni trop peu..rosé.. et bien tendre

  • Anne a écrit le 27 avril 2009

    Merci encore une fois pour toutes ces variations très appétissantes 🙂

  • Mamzelle Gwen a écrit le 27 avril 2009

    Comme je suis un peu flippée, je le poignarde sauvagement avec la thermosonde et j’attends que bip le programme qui va bien. Vive la technologie ! 🙂

  • Chantal a écrit le 28 avril 2009

    j’ai essayé a la cocotte minute c’est pas mal du tout et assez rapide. Et autre truc si on ne veut pas salir son four j’ai trouvé des sacs jetables dans lesquels on met le rosbif et ensuite le tout dans un plat il cuit bien dans son jus et en plus le plat est tout propre après

  • marieno a écrit le 28 avril 2009

    mon meilleur roti: un filet de boeuf entouré de girolles et enveloppé dans une croute feuilletée ; super moelleux !

  • Anne a écrit le 28 avril 2009

    Ah oui en croûte c’est top 🙂

  • Le coyote a écrit le 28 avril 2009

    moi aussi, celui que j’ai le mieux réussi, il était en croûte. et même plus précisément en boeuf wellington, avec des champignons et du jambon cru. pour la cuisson, je demande au boucher, en me disant qu’il sait mieux que moi…

  • MyrtilleD a écrit le 28 avril 2009

    Je ne suis pas grande cuisinière mais c’est vrai que le rôti de boeuf c’est hyper simple à faire et excellent (bien saignant pour nous). Merci de penser aux cuisinières paresseuses ou débutantes! Pour ma part, je pique juste un peu d’ail dedans, je sale et poivre évidemment et je mets de l’huile dans le fond. La prochaine fois j’essaierai avec de l’eau.

  • Anne a écrit le 28 avril 2009

    Merci à tous. Myrtille Mercotte disait ne jamais mettre d’eau. Moi j’aime bien parce que cela fait un peu plus de jus … 😉

  • Celou a écrit le 28 avril 2009

    Je suis étonnée de ne pas avoir trouvé cette astuce dans le fil de discussion pour avoir la bonne cuisson qui avait été donnée sur France Bleue Provence et qui m’avait été rapportée par ma maman : il faut mesurer la circonférence (périmètre) du rôti avec un metre de couturière (ne l’utilisez plus pour de la couture en suivant !) et le chiffre obtenu est le temps de cuisson en minute. Quelqu’un aurait déjà essayé ici ?Ma mère ne le rate jamais, comme ça.

  • Anne a écrit le 29 avril 2009

    Celou : en cherchant un dessin de boeuf ;), j’ai trouvé l’astuce dont tu parles. Pour ma part je n’ai jamais essayé mais j’aime bien l’idée 🙂

  • Clot a écrit le 29 avril 2009

    aaaaah, le rôti de bœuf saignant… rien que pour ça, je pourrais jamais être végétarienne 🙂

  • Anne a écrit le 29 avril 2009

    Oui ça et la côte de boeuf 😉

  • Eugénie a écrit le 18 mars 2011

    Bonjour,

    Mummm un bon morceau de boeuf saignant (la qualité est en effet primordiale).

    Mon astuce pour un gros filet (sans le gras ni la ficelle) :

    – pendant la cuisson : je prépare à côté une persillade : 1/2 bouquet de persil haché – 2 ails hachés – 1 c a s de la moutarde – 2 c a s de chapelure – 1 c a c d’herbes de provence – 40g de beurre en pommade : bien mélanger le tout

    – quand le morceau de boeuf est prêt : le sortir du plat et gratter les sucs

    – Laisser reposer la viande 10 min (pour plus de moelleux)

    – Etaler la persillade dessus et passer 5 min au four en position grill

    Id d’accompagnement : des pommes de terres sous toutes les coutures et essayé dernièrement : une déclinaison de panais (en purée et poelés)

  • Anne a écrit le 18 mars 2011

    Merci beaucoup Eugénie 🙂

  • collet a écrit le 25 mars 2011

    10 mn par livre mais avant de le passer au four je le saisi a tres forte chaleur sur toutes ses faces pour conderver le sang a l’intérieur quelque fos je l’enrobe de moutarde melangé avec du miel et deglace en fin de cuisson avec de l’eau

  • marielle a écrit le 8 avril 2012

    tres bon mais juste un peu trop cuit mais sinon tres bon

  • Pamela34 a écrit le 21 octobre 2012

    deglacer en fin de cuisson avec de l’eau?

  • Anne a écrit le 23 octobre 2012

    Un tout petit peu d’eau si on veut 🙂

  • LAURENT a écrit le 30 octobre 2014

    LE TRUC pour une cuisson parfaite (autrement dit saignate) il faut mesurer la longueur du roti ! 🙂

    Et se dire que 1cm = 1 min

    Jusque la j’en ai jamais raté un

    • Anne a écrit le 30 octobre 2014

      Excellente astuce Laurent. merci beaucoup

  • Boeuf | Pearltrees a écrit le 5 novembre 2014

    […] la plancha / braserade. Brochettes de boeuf. Steak. Boeuf haché. Boeuf mijoté. Tataki de boeuf. Recette de rôti de boeuf au four. Rôti de boeuf au four Publié dans Boeuf par Anne le 27 avril 2009Popularité : 5 – Évaluations […]

P & P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai cuisiné la recette et je souhaite donner un avis
Je souhaite juste laisser un commentaire

Anne Lataillade

auteure enthousiaste
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS

Je voudrais...
Psst, vous pouvez cocher
plusieurs options !
Par ingrédients
Par type de repas
Petit déjeuner
Brunch
Apéro
Entrées
Viandes
Poissons
Légumes
Féculents
Plats complets
Sauces
Desserts
A l'heure du thé
Pique nique
Par type de plats
Salades composées
Soupes
Tartes
Tartes salées
Plats mijotés
Plats sucrés salés
Cakes
Recettes légères
Gratins
Crumbles
Clafoutis
Avec des restes
Par événements
Buffets
Chandeleur
Epate Belle mère
Saint Valentin
Pâques
Halloween
Recettes de fêtes
Desserts de fêtes
Cadeaux gourmands
Par régime alimentaire
Sans gluten
Sans lait
Sans oeufs
Végétarien
Les archives d'Anne
Dis, tu te souviens ?

Une envie ? Un ingrédient dans votre frigo ?
Dites-nous tout !

Et les petits lutins de Papilles & Pupilles
trouveront la meilleure recette
juste pour vous

Anne Lataillade

auteure enthousiaste et passionnée
de Papilles et Pupilles

Je m'appelle Anne, je vis à Bordeaux et je suis depuis 2005 celle qui partage sur ce blog recettes, coups de cœurs, voyages et reportages. Si vous voulez connaître le début de l'histoire (bon sang mais pourquoi ce blog), c'est par ici que cela se passe... En savoir plus

Contacter Anne
S'inscrire au flux RSS
Me suivre aussi sur :

 Allez, on reste en contact  ?
Google +
127 300
followers
Pinterest
411 800
followers
Instagram
24 300
followers
Tomastown - Irlande
Les  couleurs de l'Irlande
J'adore aller au marché ; et vous ? #enPhase #activia #marché
Highbank Orchards - Cuffesgrange - Irlande
Sur le vif...
Fermer