Pouvoir d’achat et alimentation

argent

Ma copine Thérèse me faisait dernièrement une remarque quant au pouvoir d’achat des blogueuses culinaires. Elle me disait que nous avions un pouvoir d’achat supérieur à celui de Madame Tout le Monde vu nos recettes, les ingrédients que nous utilisons …

Moi je pense que nous dépensons nos sous différemment de la moyenne. Si l’on regarde la répartition des dépenses de consommation des Français d’après ce tableau de l’Insee, on s’aperçoit que l’alimentation n’occupe que le 3è poste de dépenses derrière le logement et le transport et qu’en plus il baisse par rapport à 10 ans auparavant !

Pourquoi cette baisse alors que les prix des produits augmentent ? Certes parce que les autres croissent aussi : hausse des prix de l’immobilier, du coût de l’essence …. Mais je pense aussi qu’il y a autre chose : quand un français a des sous, il préfère s’acheter un téléphone portable plutôt que des tomates. Je pense que c’est une histoire d’arbitrages et que nous, blogueuses culinaires arbitrons plus en faveur de l’alimentation. Si je prends mon exemple (on n’est jamais aussi bien servi que par soi même), j’ai un poste transport quasiment nul ! J’ai une très vieille voiture dont je me sers très peu, je roule surtout à bicyclette. Ou, pour prendre un autre exemple, je lisais récemment qu’il y a une dizaine années, le budget télécommunications d’une famille était de 45 euros par mois. Maintenant on en est à 93 euros et même à 113 euros, toujours par mois pour les TIC (téléphonie mobile, fixe, accès internet, musique, vidéos, jeux vidéo).

Pour revenir à l’alimentation, beaucoup ne savent plus cuisiner des produits simples et préfèrent acheter des plats préparés qui coûtent un bras. Les gens ne connaissent même plus les produits. L’autre jour, j’attendais mon tour à la caisse d’une grande surface. La caissière dans ce magasin, pèse les fruits et légumes. Elle avait dans la main un sac dont elle ignorait tout du contenu. Elle a du demander à la cliente ce que c’était ! Et savez-vous ce qu’il y avait dans ce sac ?? Ce n’était pas du cumbava, des topinambours ou autres caramboles mais des petits pois frais ! La caissière avait une bonne quarantaine d’années et ne savait pas ce qu’étaient des petits pois ! Cela m’a sidéré ! Comment a-t-on pu perdre tout ce savoir ?

On a beau nous ressasser avec force campagnes de publicité qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour, on a beau instaurer une semaine fraich’attitude …, l’alimentation n’est pas considérée comme glamour.

Enfin ce n’est que mon avis ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

Tags : ,
  • Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Autres Services
Commentaires
  1. Totalement d’accord avec toi !D’ailleurs j’en profite pour pousser mon petit coup de gueule à propos de la baisse du pouvoir d’achat.Certes, le problème est bien là, les prix ont augmenté, mais il ne faut pas oublier que l’on est mieux équipé qu’il y a 20 ans.Presque tout le monde a un téléphone portable, une TV écran plat, un abonnement au satellite, un abonnement à internet…Alors se plaindre que la vie coûte cher quand on a dans son salon la dernière TV à 1500€, je trouve ça un peu moyen !Pardon Anne pour cecommentaire si long, mais j’avais besoin de le dire :-)

    #1 - CoinCoin le 1 juillet 2008 Répondre
  2. tout à fait d’accord avec ton post: il s’agit d’arbitrer, de pondérer, et de savoir si on préfère mettre l’accent sur un super forfait téléphonique avec appareil dernier cri, voire pou d’autre 15j par an dans un endroit paradisiaque, ou l’alimentation et des produits de qualité, avec pourquoi pas de temps à autre des produits exotiques.Personnellement, j’ai fait mon choix :)

    #2 - FramboiseFrivole le 1 juillet 2008 Répondre
  3. Je pense que les gens ont des priorités qui ont complètement changées. Pour beaucoup, ils préfèrent se priver sur l’alimentation que de couper un abonnement à un service de téléphonie etc. C’est drôle, avec mon mari nous réfléchissions justement à comment faire pour avoir moins de frais ‘autres’ afin de se faire plus plaisir encore au niveau alimentaire…Les mentalités sont vraiment différentes aujourd’hui (dit celle qui n’a même pas encore 23 ans héhé).

    #3 - Nolwenn le 1 juillet 2008 Répondre
  4. Je suis de ton avis, même si je pense que les postes immobilier et transport ont explosé en raison de facteurs extérieurs aux modes de vie.A la fin de la guerre, il a fallu oeuvrer pour la suffisance alimentaire, les résultats ont été au de là des espérances (grâces aux ‘ticides’ (les trucs qui tuent:pesticides, herbicides..) et autres sélections des espèces). Le prix des denrées a alors baissé (par ailleurs une meilleure sécurité alimentaire rassurait tout le monde… en apparence seulement..)Une nouvelle industrie s’est développée pour libérer la femme: les industries agro alimentaires, IAA pour les intimes. La modernité est en marche!Une fois les trentes glorieuses passés, les autres industries sont devenues chancelantes, les IAA ont été les seuls acteurs du tissu économique en région. Et côté consommateur, il a gagné en sécurité alimentaire… demandez à vos grands parents il arrivait que des familles soient décimées par un livarot douteux, mais il a perdu en qualité à cause de la production en masse. Pour les nouveaux postes de dépenses, je suis de ton avis! Il y a 20 ans ma famille dépensait l’équivalent de 10 en moyenne en télécommunications (j’inclus les timbres des PTT !)Maintenant j’arrive à 100 eur et en étant très raisonnable mais il est vrai que la source d’informations mises à ma disposition me fait gagner un temps fou.A mon avis tout est dans l’éducation et de rapport avec la nourriture. Ma grand-mère consommait beaucoup de produits préparés car ça ne la motivait pas de cuisiner, ma mère a pris le contre pied et moi… j »oscille’ entre les deux mais les produits préparés sont une exception (plus là pour dépannés que pour faire mon quotidien).

    #4 - pinky le 1 juillet 2008 Répondre
  5. Bonjour,Je suis entièrement d’accord. Le problème vient que les gens n’ont plus les mêmes priorités et surtout ne prennent plus le temps de faire un tour au marché où les prix des fruits et légumes peuvent être divisés par deux s’ils achètent directement au maraîcher.Personnellement, je n’hésite pas à me lever de bonne heure le samedi pour aller au marché à la ferme où je cueille mes cerises pour 2€ le kilo, où j’achète des abricots à 2€50 ou encore des petits pois à 1€80 !Oui le pouvoir d’achat a baissé, mais c’est à chaque ménage de définir ses priorités.

    #5 - Sophie le 1 juillet 2008 Répondre
  6. Je suis entièrement d’accord avec toi… Rien à rajouter…Il m’est arrivé récemment la même chose à la caisse. La personne ne savait pas ce qu’était ces drôles de trucs jaune dans mon sac… Il s’agissait de pamplemousses (!!!) et la caissière avait la quarantaine!! J’ai cru à une blague, mais non non, elle était sérieuse!

    #6 - Clairechen le 1 juillet 2008 Répondre
  7. 100, 200, 300% d’accord avec toi.Chacun arbitre son budget comme il le souhaite.

    #7 - Microbug le 1 juillet 2008 Répondre
  8. @ Coincoin : Blogger ne limite pas la taille des commentaires ;). Là on parle bien sur de la moyenne des gens parce que tu as toujours ceux qui ont rien qui se retrouvent avec moins que rien. A l’école de mes enfants, il y a l’activité patinoire l’hiver (c pareil dans toutes les écoles de Bordeaux en CP). Il y avait un enfant de 6 ans, ses parents avaient le satellite mais le gosse n’avait pas de chaussures à sa taille et ses parents l’envoyaient faire du patin à glace sans chaussette !!@ Framboise : Moi aussi ;)@ Nolwenn : C dommage de ne pouvoir tout faire mais chacun ses priorités !@ Pinky : Sur que l’alimentation est plus sure malgré différents scandales. D’ailleurs il n y a qu’ à voir les courbes d’espérance de vie. Même si la médecine joue un rôle certainement prépondérant, l’alimentation aussi. Et je suis de ton avis. Toute un génération (les babyboomers ?) ont jeté à la poubelle les recettes de maman juste avant les soutien gorges ;) et ont foncé droit dans l’alimentation industrielle : plus rapide, plus facile …. Elle n’a pas su transmettre un savoir aux enfants. Moi je ne dis pas que l’alimentation industrielle c dégueu. On y trouve le pire mais aussi du très bon, il faut le reconnaître mais il faut y mettre le prix. @ Sophie : C’est un choix de vie, une hygiène alimentaire. Pas facile de tout faire avec les affres de la vie quotidienne : boulot, enfants ….@ Clairechen : Le pamplemousse, c’est encore pire que les petits pois !@ Microbug : :)

    #8 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  9. J’ai eu une conversation sur ce thème avec ma fille, il y a à peine deux jours.Je constate avec plaisir que nos opinions se rejoignent et si tes enfants sont encore petits, réjouis toi car ce que tu leur donne aujourd’hui, c’est un trésor pour demain. ‘notre philosophie’ sur les priorités à se fixer en matière d’alimentation passe bien les années et ma fifille de 30 ans a bien compris que l’avenir de la santé de ses enfants tient en grande partie à ce qu’elle met dans leurs assiettes.On peut bien manger pour pas cher…il faut seulement faire l’effort de prendre un peu de temps…et sans se lancer dans la grande cuisine…essayer de faire simple mais bon.Il faudrait être magicien pour changer les mentalités…mais le but c’est d’essayer de faire comprendre aux générations futures qu’il vaut mieux faire du vélo et manger du poisson ou des légumes même si les scoots et les mac’do c’est plus branché !!!on a du pain sur la planche !!!

    #9 - mamie caillou le 1 juillet 2008 Répondre
  10. j’adoooore quand tu nous fais des sujets comme ca !je suis tout a fait du meme avis, et je rigole doucement quand des amis qui achetent des plats cuisines me demandent si je depense beaucoup en nourriture ! comme je n’achete que des matieres premieres, finalement je depense bien moins qu’eux !

    #10 - Guillemette le 1 juillet 2008 Répondre
  11. Tu as parfaitement raison. Je le vois bien autour de moi, les gens préfèrent investir dans une grosse voiture neuve, les marques… enfin les signes extérieurs de richesse. On ne peut plus sortir sans se sentir obliger d’ouvrir son porte-monnaie. Je fais des économies avec ma vieille Mazda, en plus elle ne tombe jamais en panne. J’ai la même TV depuis 10 ans, pas d’abonnement satellite…Et bien manger n’est pas forcément hors de prix.

    #11 - Hélène le 1 juillet 2008 Répondre
  12. je passe mon temps , quand je fais la queue aux caisses, en regardant dans les caddies environnants,, que des trucs hors de prix et pas vraiment sains , les spaghetti bolognaise surgelés existent, j’en ai vu!mon budget nourriture ( végé) bien que plutôt bio et maraicher du coin est loin d’être aussi élevé que celui des voisins, et qu’on ne me dise pas qu’on n’a pas le temps pour cuisiner, j’ai un nombre d’heure de travail nettement supérieur à celui des salariés

    #12 - mamapasta le 1 juillet 2008 Répondre
  13. Je suis d’accord, mais je vais nuancer un peu parce que je pense que les gens reviennent de plus en plus à une alimentation saine. En tous cas dans mon entourage, j’ai l’impression que depuis quelques temps, les personnes cherchent à manger bon (dans tous les sens du terme). Bon et simple pour le quotidien. On lit de plus en plus les étiquettes. On privilégie les fruits et les légumes. C’est cher mais tout est cher. Le fait maison revient en force (gâteaux, plats, pizzas, pain….) C’est peut être une mode mais pour une partie des gens c’est aussi une volonté de savoir ce qu’ils ingurgitent. Bon pas tous c’est certains! Je trouve que l’initiative de Colette (et d’autres) concernant des recettes pas chères est excellente

    #13 - auré le 1 juillet 2008 Répondre
  14. Je suis en parti d’accord avec toi. Tout est question de choix et de priorité. Je le vois quand par hasard je regarde les prix des plats cuisinés, ça me glace le sang (j’y vais peut-être un peu fort là ;) ). J’évite au max les déplacements en voiture mais pour le boulot pas de choix ! Je n’ai pas l’impression de gaspiller mais je rejoins Auré, certains ingrédients ne sont pas pour moi ou alors de façon très exceptionnelle !

    #14 - Binette le 1 juillet 2008 Répondre
  15. Je suis assez d’accord avec cette analyse. Il faut mettre l’accent sur le fait qu’on peut cuisiner des très bonnes choses avec des aliments de base. Même avec un budget moyen on peut se faire plaisir. Si ensuite on choisit de consacrer un budget à ce loisir alors ils faut faire des sacrifices sur autre chose. Globalement les gens qui pensent que la bonne cuisine est chère n’y connaissent rien.

    #15 - Nicolas le 1 juillet 2008 Répondre
  16. Je suis tout à fait d’accord avec cet article. L’autre jour je disais justement sur mon blog que bien manger est d’abord une question de choix et que pour ma part je préfère manger en partie bio, qu’acheter des dvd. Je n’ai pas non plus de téléphone portable et je m’en passe fort bien ! Je ne suis pas d’accord sur l’idée selon laquelle les blogueuses culinaires ont plus de moyens que la majorité des gens. Pas toutes en tout cas. Pour ma part j’ai un budget mini, et j’essaie justement de démontrer qu’on peut manger bien, équilibré, varié et pas cher. Plusieurs autres blogs font ainsi et ce sont ceux que je préfère. Il en faut pour tous les goûts sur cette blogosphère et chacun peut trouver ce qu’il cherche selon ses moyens.

    #16 - Cicerolle le 1 juillet 2008 Répondre
  17. Les gens doivent penser que nous avons un pouvoir d’achet plus important à cause des sujets de nos billets : on ne parle pas du plat de pâtes qui revient régulièrement au menu car peu intéressant pour privilégier certains produits moins courants. Mais cela ne veut aps dire qu’on cuisine des produits exceptionnels tous les jours !Ensuite effectivement comme dans toute passion/hobby, on a un budget ‘cuisine’ plus important mais c’est au détriment d’autre chose : pas d’écran plasma, transports en commun plutôt que 2 voitures dans le foyer, telephone portable pas forcément dernier cri, etc.En parlant de gens qui ne connaissent pas certains produits, moi c’est en regardant quelques épisodes du diner presque parfait que j’ai halluciné : les candidats ont des ‘lacunes’ dingues côté produits frais ou épices !

    #17 - Requia le 1 juillet 2008 Répondre
  18. @ Mamie Caillou : Il y a un vrai problème d’image et de valorisation du ‘bien manger’@ Guillemette : Je vais essayer d’en faire plus souvent alors.@ Hélène : moi c une vieille Super 5 ;)@ Mamapasta : Moi aussi certains caddies me font peur ! @ Auré : Oui elle est super l’initiative de Colette. Je la mets ici en lien cliquable ! Recettes à moins de 2 eurosEt oui je suis d’accord que certaines blogueuses sont mieux équipées que d’autres mais finalement je ne pense pas qu’elles soient très nombreuses. Ce n’est pas la grande majorité. @ Binette : C ce que je disais au début. Vu que les prix ont augmenté, si tu ne peux pas supprimer certaines dépenses, tu manges moins bien. C le pb. Je lisais aussi que les gens qui se sont éloignés des villes sont ceux qui avaient le moins de moyens. Ils s’en allaient pour trouver des appartements ou des maisons moins chers et aujourd’hui, ce sont les mêmes qui prennent de plein fouet les augmentations du prix de l’essence. Mais vu les réserves mondiales, cela ne risque pas de baisser !@ Cicerolle : Tu as tout à fait raison. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ;)@ Requia : Chez nous, nous mangeons aussi très souvent des pâtes. Tout le monde adore ;) Et oui c une passion donc on y consacre un petit budget comme on le ferait pour du scrapbooking, des perles ou du modélisme. Je n’ai pas trop regardé un dîner presque parfait, à cette heure là, ce n’est pas génial pour moi.

    #18 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  19. Les bloggueuses en général sont plus équipées que les lecteurs/trices qui viennent chercher une recette simple. Ce n’est pas une critique, moi même à mon niveau je suis forcément plus équipée que mes amies (ou lecteur/rices lambdas) (poches à douille, KA, livres, etc…) qui font souvent des recherches google ou sur les blogs pour trouver inspiration ou méthode. C’est en cela je pense que certain(e)s peuvent penser que l’on a un plus fort pouvoir d’achat pour être aussi bien équipé(e)s ….. Mais peu importe, on en revient toujours à la conclusion que nous faisons des choix de dépenses, axés sur la cuisine, cela ne veut pas dire que nous ayons des revenus élevés, on est bien d’accord! Le passionné d’histoire investira dans des livres, le passioné de couture dans une machine et tissus, de peinture dans des toiles, chevallet etc…. Et chacun en fonction de ses moyens ou en tous cas du budget qu’il voudra bien y consacrer! J’arrête de monopoliser ton espace ;-)

    #19 - auré le 1 juillet 2008 Répondre
  20. Sans parler de ceux qui n’ont aucun budget et qui donc sont en situation de grande pauvreté, bien entendu…Je suis bien d’accord avec toi, tout est une question de répartition… Chez nous, un seul portable (professionnel en plus, a 30€ par mois) pour 4 personnes, une seule vieille télé et même pas à écran plat, avec seulement 6 chaînes et c’est tout (enfin 7… j’ai TMC aussi), donc pas de Canal + pas de satellite pas de rien du tout, un lecteur DVD antique… bref les NTIC ne nous coûtent pas cher ;)Et dans une seconde mesure, je pense que quand on se passionne pour la cuisine, les produits etc. on dépense ‘plus’ en testant des produits, souvent pas donnés… oui, c’est vrai… mais on dépense ‘moins’ aussi en utilisant beaucoup de produits achetés malins, préparé s maison, et ‘mutualisés’ je dirai !Chez nous aucun gaspillage, je suis la reine de la récupération des fonds de frigo, je fais des quiches, je congèle, j’offre à l’école, etc.BisesOlala

    #20 - Olala le 1 juillet 2008 Répondre
  21. Mais non tu ne monopolises pas ;) On discute ! Moi je ne suis pas forcément mieux équipée que mes copines. Je n’ai qu’un KitchenAid. Je n’ai pas de magimix, thermomix …. J’ai un peu plus de gadgets genre épluche tomates, alligator, cuiller parisienne .. et de bons couteaux. Mais une cuiller parisienne ca coûte genre 3 euros. Par contre j’ai des placards bien plus remplis. Beaucoup d’épices, de produits bizarres ….

    #21 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  22. @ Olala : Ceux qui n’ont aucun budget, c forcément la cata totale. Je lisais dans un article de Libération que les prix des fruits ont augmenté de 7,6% sur les 12 derniers mois.

    #22 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  23. totalement d’accord !les priorités ont changé et il est étonnant de voir que beaucoup achètent des produits tous prêts , bien plus chers et ne savent pas faire une simplepurée maison pourtant si savoureuse et au goût incomparable.

    #23 - virginie le 1 juillet 2008 Répondre
  24. Pas forcément mieux équipées, certes équilibres différents… mais même ça, ça révèle que les blogueuses culinaires (et leur public) sortent un peu du panier !C’est *aussi* une question de classe sociale (désolée pour le gros mot) : nous avons appris (avec maman ou avec des livres), nombre des lecteurs/trices ici laissent de longs commentaires intéressants, on a le temps et l’énergie de le faire… rien que ça, cela veut dire quelque chose. Pas forcément en termes strictement économiques (rien ne dit que les commentateurs ne sont pas au RMI), d’ailleurs. Quelque chose de plus flou…Un article de Libé il y a longtemps m’avait frappée, le Secours alimentaire distribuait des paquets de farine mais les retrouvait dans les poubelles : les gens ne savaient pas les utiliser, ne savaient pas lire la recette au dos et la faire… et c’était bien avant qu’on parle de l’inflation d’aujourd’hui.

    #24 - Cardamome : le 1 juillet 2008 Répondre
  25. Meme si tu as raison Anne, et que notre budget bouffe est pour nous une priorite par rapport par exemple aux fringues, il est clair que nous sommes quand meme dans l’ensemble des privilegies. Rechercher la qualite des aliments entraine un surcout que dans la situation presente un certain nombre de familles ne peuvent pas se permettre. Quand je vois mon budget courses hebdomadaire, je me demande a chaque fois comment font les gens qui n’on qu’un smic?

    #25 - Gracianne le 1 juillet 2008 Répondre
  26. ça y’es tu m’as censurée ?! ;-) Mon commentaire n’est pas passé, je retente ma chance….Comme l’ont dit Gracianne et Olala, le vrai problème se pose pour les gens à faibles revenus…. là il n’est pas question de choix, mais il faut improviser avec le budget très limité, c’est bien souvent système D…. Et plus que difficile de proposer alors à sa famille 5 fruits et légumes par jour!Le prix des fruits est élevé, ce que je ne comprends pas c’est que chaque année il est de plus en plus élevé sauf erreur de ma part, je n’ai pas fait d’étude de marché sur le sujet, mais il y a toujours une excuse pour justifier le coût: trop de pluie, pas assez de pluie, gelées, prix du pétrole….. et cela ne finit pas dans la poche du petit cultivateur….. On s’éloigne du sujet mais le tout est lié non?

    #26 - auré le 1 juillet 2008 Répondre
  27. @ Virginie : Oui c cette perte du savoir, cette rupture dans la transmission qui est effarante et triste !@ Cardamome : Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Peut être plus une question de ‘bon sens’ alors ? @ Gracianne : Pour les petits budgets c sur que c catastrophique. Mais l’alimentation reste le parent pauvre sinon je ne comprends pas pourquoi la part des dépenses d’alimentation diminue (alors que les produits augmentent)@ Auré : promis je n’ai rien fait ! Ben oui moi aussi il y a des choses qui m’intriguent ! Il y a des cours comme le blé ou le lait qui sont mondiaux et pour lesquels on ne peut pas faire grand chose mais pour la salade ?? Quand tu vois que les producteurs dire qu ils ne gagnent pas d argent et citer les prix où eux ils les vendent et quand tu vois le prix que toi, tu les paies, tu de dis mais où passe la différence !! Le transport ? le distributeur ? le grossiste ?

    #27 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  28. Entièrement d’accord avec toi…Le problème étant à mon avis l’image que l’ont veux donner.On veut avoir un écran plat pour épater la galerie, on veut avoir un téléphone portable pour être joignable n’importe quand, mais on oublie parfois le plaisir simple de partager du temps avec les gens qu’on aime, sans se soucier de ce que peuvent penser les autres.Avec un président qui met comme modèle de réussite la Rolex, les vacances en Égypte en décembre ou les grosses voitures, je ne suis pas certains qu’on arrivera tous à retrouver les valeurs essentielles d’être heureux, entouré des personnes qu’on aime et le tout en étant en bonne santé (d’ailleurs, la bicyclette aide bien à rester en forme)

    #28 - axel584 le 1 juillet 2008 Répondre
  29. Mon grain de piment, après toutes (décalage oblige). La baisse du pouvoir d’achat est notoire c’est incontestable même pour moi qui me considère comme privilégiée et je raconte pas ici ou tout est 40% plus cher. Mais je constate aussi que depuis que j’ai commencé mon blog, je cuisine différemment, invente pour terminer des restes et réfléchis plus à ce que je fais pour cuisiner et comment. Je gâche moins. Cela a pris une plus grande place, pour mon plus grand bien (la tribu n’est pas tjrs de cet avis mais bon). Enfin allez voir le site de Ciorane la Pauvresse et vous verrez qu’on peut-être au RMI et faire une cuisine inventive et avoir un blog.

    #29 - CFramboise le 1 juillet 2008 Répondre
  30. @ Axel : c vrai que certains privilégient le paraitre mais heureusement pas tous ;)@ CFramboise : C vrai que le fait de tenir un blog nous fait manger différemment, mieux et plus varié. merci pour l’adresse de ce blog que je ne connaissais pas. Je met le lien cliquable juste en dessous : La cuisine de Cuisine de quat’ sous

    #30 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  31. Bon qu’ajouter après tout cela ..ah oui que j’ai mangé de délicieuses pâtes chez toi et que j’en mange au moins 3 fois par semaine et que j’aime et que je suis d’accord avec toi et que je ne gaspille pas et que j’achète des bons produits mais que j’ai conscience d’être quand même très privilégiée ! Que j’hallucine quand je vois les caddies au super marché avec que des choses toutes cuisinées et des boissons qui coûtent la peau des fesses en plus d’être hyper sucrées….par contre écran plat , Dvd et tutti quanti m’en fiche complètement la télé m’endort !alors si elle est vieille et qu’elle n’a que les chaines de free ça me va très bien !

    #31 - Mercotte le 1 juillet 2008 Répondre
  32. Excellent sujet qui fait réagir et sortir des coms conventionnels (je parle des autres blogs, naturellement, sur P&P c’est toujours du top…)Je pense tout de même que nous sommes privilégiés, tendance bobo, enfin je parle pour moi et ma famille. Je m’occupe des achats de bouche, j’achéte tout azimut depuis le arde discounte jusqu’à chez Guy mon boucher favori en passant par les marchés de plein vent et quelques épiceries fines (mes tabous : jamais d’achat de bouffe sur le net et pas d’hyper)Quand je vois une mère de famille à la caisse du arde discoute avec un chariot qui croule sous les victuailles de tout type ça me fout la trouille et en même temps comment peut-elle faire autrement, bien sûr les fruits et les légumes sont peut être moins cher sur le marché, mais il faut faire la démarche intellectuelle, faut avoir le temps, elles sont épuisées le boulot sans intérêt, les gamins, comment ne pas céder à la pression de l’ado qui réclame son portable et du mec qui veut regarder la coupe d’europe sur écrant plat acheté à crédit…Question de choix, Oui, peut être… Je sais que notre budget ‘bouche’ représente une sacrée somme et qu’on va probablement commencer à faire gaffe… dommage que c’est bon !Bleck

    #32 - Anonyme le 1 juillet 2008 Répondre
  33. bonjourje vous rejoins sur tout!!je voulais juste ajouter une petite chose, la plupart des gens ne se fournissent que dans les super ou hypermarchés!et là je crois qu’il y a un grand appauvrissement!autant du portefeuille que du jugement personnelen plus dans les supermarché discount ou pas les prix des matières premières périsables ne sont pas attayants, on y trouve des plats preparés ‘premier prix’ moins chers que le bout de viande ou la part de poisson.de plus, le plaisir à court terme, la facilité, et les slogans ‘santé’…. fleurissent, de quoi perdre le nord!comme ça a été dit, beaucoup ne savent pas cuisiner les matières premières du coup ça limite et en plus bp de périsables sont jetés.j’avais entendu que dans les poubelles menagères ont y retrouver plein de fruits et legumes.personnement je ne connais pas grand chose à la cuisine et je suis incapable de choisir un bon bout de viande (je suis pas fan ça joue ausi ;)un autre point lié aux supermarchés est le goût de ces matières premières, pas mûrs!!d’où l’importance des circuits courts comme les amap, le marché, la vente chez le producteur, mais là c’est une demarche active et souvent ça complique l’organisation car ça ajoute encore une étape et le temps file vite!!desolée je suis longue :( merci pour cet espace d’échange!bonne journéelyli

    #33 - lyli33 le 1 juillet 2008 Répondre
  34. d’accord avec un bémol :o)car je suis parisienne et je peux vous dire qu’en région parisienne, les budgets transport et logement sont largement au-dessus de la moyennecomme on est beaucoup ici quand même, ça peut expliquer ces moyennesmais sur le fond, je vous suis

    #34 - laetitia le 1 juillet 2008 Répondre
  35. et bien comme mon pouvoir d’achat a nettement baisse je fais beaucoup moins de recettes, pas beaucoup de viandes ou poissons mais des legumes, fruits et cereales…bon je ne fume pas j’ai pas d’enfants pas de voiture…en revanche il est vrai qu’a travers les recettes de certaines bloggueuses on peut dire qu’il y a pour certaines un pouvoir d’achat superieur….. parce que les csj et compagnies meme si on fait gaffe cela te plombe un tout petit budget…

    #35 - veronica le 1 juillet 2008 Répondre
  36. Moi ,les gadgets j’évite ,le portable ,oui mais avec restrictions ,les vêtements de luxe ,bon c’est pas mon truc ,les voyages ,oui mais il faut du fric ,les sorties au bord de la mer ,on fait pique nique car à plusieurs …..bonjour les restos (à deux ça va mieux ) …….Bien sûr ,je fais partie aussi des priviligiées ,mais ici 40% de vie chère ,bon on a choisi c’est vrai ….mais je n’achète pas de fraises ,de framboises et dieu sait que j’en ai envie …..alors on essaie de rester local et le prix n’est pas donné non plus ….bon des pâtes j’en mange ,j’accommode les restes ,le pain je ne le jette pas ….bref ,mon pouvoir d’achat a baissé et je l’ai remarqué en arrivant en MARTINIQUE ,bien que venant de la GUYANE ou la vie est 40% plus chère aussi .Arrivée en août 2007 en MARTINIQUE ,je constate que la vie est un peu moins chère :EX:pour 150euros de courses en MARTINIQUE ,je payais 170 euros pour les mêmes articles en GUYANE ,depuis février ,pour 150 euros de courses identiques en août en MARTINIQUE ,j’arrive avec un total de 170 à 180 Euros pour le même panier …..et dans le même magasin (grande surface )Donc mon pouvoir d’achat a baissé et mes revenus n’ont pas augmentés ….Alors ,notre avenir et celui de nos enfants …..! Anne je suis tout à fait d’accord avec toi et bien sûr cuisinons différemment ….Et essayons de ne nous faire avaler par ce modernisme de produits de consommation avec des crédits à la consommation qui nous leurent et que bien souvent les gens ne peuvent plus payer ….Alors pas de honte à manger simple et pas cher ….. Manger sainement ,c’est ma devise ….Ton sujet est super …bises

    #36 - Colette MARTINIC le 1 juillet 2008 Répondre
  37. Je pense qu’il y a une réélle baisse de pouvoir d’achat, mais pas uniquement à cause de la hausse de gazoile etc, pluôt grâce aux marges pratiquées par Carrefour, Auchan et Cie, comme ça, ils financent leur expansion mondiale etc….Sinon, expliquez-moi pourquoi en Allemagne c’est moins cher? Peut-être avec Clairechen, on peut faire l’essai, vous verrez, Clairechen dépensera 20-30% de moins que moi, pour les même produits et marques…..

    #37 - Bolliskitchen le 1 juillet 2008 Répondre
  38. Même si j’ai conscience d’être largement priviliégiée (je ne suis pas obligée d’aller au supermarche en début de mois seulement) je crois surtout que nous avons perdu le gout et la connaissance des produits (j’hallucine sur la caissière que ne sait pas ce que sont les petits pois) et si je voulais transmettre une chose avec mon blog, ce serait çà. Nos grands-mères passaient tout leur temps à s’occuper des fourneaux (et de la famille) et nous on voudrait que cela se passe tout seul quitte à sacrifier diététique et diversité. Je vois l’exemple de la génération de ma Grande (22 ans) qui n’a pas le temps, ni l’argent pour manger raisonnable et raisonné et qui risque de transmettre aux générations futures des habitudes déplorables et néfastes à la santé. J’aimerais bien que l’école apprenne à nos enfants ce que souvent les parents ne savent plus ou ne pratiquent plus : les fruits, les légumes , le jardin, la cuisine équilibrée, les notions de diététique.Je dois donner l’impression d’être une mémère rétrograde, et déjà, çà me désole.

    #38 - gredine le 1 juillet 2008 Répondre
  39. Hello,Je vous conseille de lire les etudes sociologiques sur l’alimentation et les revenus. Vous verez que ce n’est pas une histoire de pouvoir d’achat.Sinon j’ai lu dans les commentaires que tu prenais l’exemple de parents qui ont le satellite mais qui ne mettent pas de chaussettes a leurs enfants .Hum … deja le satelitte ca coute rien, c’est l’achat d’une antenne et apres y a rien, pas de forfait. Et concernant les chaussettes et les chaussures, il y a beaucoup de parent maladroit…bref c est pas tres bien de faire de genre de remarque sur des familles. Apres tout tu ne vis pas chez eux, tu ne sais pas comment ils vivent. Ca fait un peu mere de famille qui critique les autres familles a la sortie de l’ecole.

    #39 - jeanne le 1 juillet 2008 Répondre
  40. @ Mercotte : une histoire de priorités :@ Bleck : Pourquoi pas d’hyper et pas sur le net ? C sur qu il y a une prise de conscience à avoir.@ Lyli33 : C sur qu’au niveau organisation c dur. Pas tjrs évident de trouver le temps d’aller au marché ou de préparer. C sur qu’il est plus facile et plus rapide d’acheter un truc tout prêt que tu fais réchauffer dans le micro ondes. @ Laetitia : Oui c sur qu’à Paris, c une autre histoire. @ Veronica : Ca c comme dans la vraie vie, il y en a des plus gâtées que d’autres mais là je parlais de notre pouvoir d’achat en général.@ Colette : 40% plus cher, ça fait peur quand même !@ Bolli ! Oui j’ai vu un reportage là dessus l’autre jour à la télé. Beaucoup de frontaliers vont faire leurs courses en Allemagne !@ Gredine : Et bien tout pareil ! En une génération on s’est quand même bcoup éloigné de choses aussi simples que d’où vient la nourriture, comment la prépare-t-on …@ Jeanne : Bonjour Jeanne, Pour l’histoire des chaussettes, si vous aviez vu l’enfant tout l’hiver patiner sans chaussettes et rentrer de l’école tous les jours avec aux pieds des chaussures trop grandes pour lui, cela vous mettrait sérieusement en rogne ! Il y a des choses qu’on a peine à digérer pour rester dans le vocabulaire culinaire. Et moi je suis sûre que chaque famille gère ses priorités. Un abonnement satellite à TPS ou CanalSat ça coûte. Ce n’était pas juste une antenne sur le toit et des chaînes gratuites. Après si vous avez le temps de développer les conclusions des études sociologiques sur l’alimentation et les revenus, je pense que cela nous intéresserait tous. Cela amènerait un autre éclairage.

    #40 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  41. Revenir à l’essentiel, apprendre aussi. Peut être est ce plus facile quand on a eu une éducation culinaire, des traditions transmises ?J’avoue que ton billet me donne à réfléchir sur mes comportements (même si mon budget télécom est égal à zéro, soit dit en passant).Je sais reconnaître des pois, pour autant, je n’en cuisine pas. Et cela me fait réfléchir.

    #41 - Dom le 1 juillet 2008 Répondre
  42. @ Dom : ;) Oui revenir à l’essentiel, ce serait une bonne façon. Ou faire marcher son bon sens ?

    #42 - Anne le 1 juillet 2008 Répondre
  43. pour ma part mon mari et moi nous n’avons pas de gros revenus, juste des revenus modeste. La vie oui coue beaucoup plus cher, les moyens sont différents certes, mais je ne vois pas l’intéret d’avoir des choses du dernier cri si ce n’est que pour flamber, enfin moi ça m’intèresse pas.Je me contente de ce que j’ai et je ne vivrai jamais au dessus de mes moyens. En ce qui concerne mon panier de course, je reste sage juste quelque plaisirs quand c’est possible, parce tout augmente mais pas les salaires.

    #43 - charmela le 1 juillet 2008 Répondre
  44. @ – Anne – Pourquoi pas les hypers et l’achat internet ? – Pour des raisons de confort et de petites convictions perso…L’hyper : trop grand, vulgaire, impersonnel, bouffe à la tonne, parking à se perdre, trop de monde, bientôt plus de caissières, galerie marchande toutes identiques, gondoles de 80 métres de long, musique et animations à subir, listes à préparer, etc…Nous achetons ‘l’épicerie’ dans un Attac situé à 300 métres de la maison à pied, nous y allons plusieurs fois par semaine, sans liste d’achats, on plaisante avec une ou deux caissiéres, etc…Pas d’achat sur le net en matière de bouche : pas eu l’occasion, pas vraiment envie, nous privilégions vraiment la proximité, l’achat d’impulsion, l’achat plaisir… tant que l’on peu…La bise, et à propos un chouette anniversaire, 3 ans ! ça va faire donc trois ans un certain déjeuner à la maison… ‘tain, je vieillis, grâve !Bleck

    #44 - Anonyme le 1 juillet 2008 Répondre
  45. Je ne suis pas certaine que nous (bloggeuses) dépensons plus en nourriture que d’autres personnes. Pour ma part, je fais beaucoup moi-même, je cultive des légumes dans mon jardin, j’ai aussi des arbres fruitiers. Donc, pas de plats préparés qui coûtent très chers mais de bons produits et du temps. Pour bien manger, il ne faut pas manger des produits chers mais des produits sains. Je pense surtout que comme nous y faisons attention, nos repas sont plus variés. Bien que certains blogs, de très beau blogs certes, donnent l’impression que ces bloggeuses ne se nourrissent que de pâtisseries et autres desserts ou ne trouvent pas le reste intéressant…

    #45 - Lydia le 1 juillet 2008 Répondre
  46. Je suis bien d’accord avec toi et la plupart des commentateur-rices. Ouf ! Au titre de l’article je m’attendais (j’avoue) à entendre ‘encore’ les lamentations habituelles sur le coût de la vie. Je suis heureuse de voir qu’il y a des gens qui pensent encore par eux même et je me sent un peu moins seule.Du coup, comme j’aime les stats (chuis une folle) j’ai fait un petit calcul : niveau logement j’estime qu’on est à 40% de nos revenus (gloups, jeunes proriétaires…) et alimentation : 16 % (sans l’alcool)C’est clair qu’on a fait nos choix : pas de télé, pas de portable, (mais Internet oui !) Maison avec jardin et potager, bouffe bio la plupart du temps, mais végétarienne, une vieille voiture qui sert très peu, pas de produit de marque, bricolage maison, etc… On trouve qu’on vit très bien ainsi. et on se garde une jolie part pour les sorties et la culture.(ce qui changera peut-être si on a des enfants, héhé)bizzz

    #46 - la fourmi le 2 juillet 2008 Répondre
  47. Je pense tout comme toi. Je suis étudiante, j’ai une bourse et une pension que mon père doit me verser car il est plein de fric ^^ mon z’homme gagne bien sa vie et ça nous permet de vivre correctement. Pour nous, bien manger, et manger sain est essentiel! On est équipé certes, mais ni playstation 3, ni écran plat, ni téléphone High Tech! J’ai changé mon téléphone il y a deux mois car il avait trois ans et la batterie ne se rechargeait plus! Je n’en ai pas pris à 300euros, ah ça non je n’en vois pas l’intérêt! Frimer avec un téléphone à l’oreille? Quel intérêt? Alors que bien manger c’est, je le répète, ESSENTIEL!Alors oui, on a plus de la moitié de nos produits alimentaires qui sont bio, oui on consomme une dizaine de kilos de fruits et légumes frais en une semaine, oui z’homme se prend de la bonne viande, mais à côté on fait attention au reste! Moi aussi ça m’énerve de voir à la télé des gens qui se plaignent et vont faire les courses au Aldi, mais qui ont tout le monde le dernier truc IN que ça soit en vêtement en en High Tech! Certes il y a des gens très pauvres qui n’ont pas d’autre choix que d’aller dans ses magasins, mais ceux-là connaissent bien la valeur de l’argent et ne claquent pas leur argent dans le dernier-jean-diesel-super-fashion-super-cher!Voilà madame papilles ce que j’en pense :)

    #47 - Anaïs le 2 juillet 2008 Répondre
  48. Attention je vais je crois me démarquer par mon commentaire.Je suis étudiante, mon budget n’est donc pas élevé même si je ne me prive jamais sur la nourriture. De plus je suis en préparation concours (pour la petite histoire) donc je n’ai pas vraiment de sorties depuis bien longtemps. Par inclinaison personnelle je n’ai pas de télé ni d’iphone ni d’ipod, etc juste un ordi pour aller sur internet regarder des blogs de cuisine. Disons que je suis dans une démarche ‘pourquoi m’encombrer si je ne vais pas m’en servir abondamment.Ma mère a toujours énormément cuisiné et mes parents avaient la même philosophie que la mienne je pense donc avoir le même type de budget qu’eux. J’achète tous mes fruits et légumes sur le marché (mercredi ou samedi) mais je fréquente un hyper pour le reste. Cela dit j’achète jamais de marque toujours la ‘marque repère’ car je trouve qu’elle a un bon rapport qualité/prix. Du coup je mange relativement bien avec un budget plutôt correct et ce d’autant plus que je suis en colocation.Seulement, dans cette discussion sur le pouvoir d’achat je pense qu’il y a un biais. On parle d’inflation ressentie donc subjective, les gens vont plus ou moins la ressentir suivant la composition même de leur panier habituel. J’ai donc du mal à me représenter (en euros et en plats) une semaine type chez toi.J’adoooore vraiment ton blog mais tes recettes comprenant des éléments rares (et du temps n’oublions pas que j’ai un emploi du temps serré) elles ne peuvent rester que du domaine de l’exception pour moi….Or je pense hein que tu as déjà une bonne réserve d’épices et autres ingrédients que tu ne vas pas forcément décompter dans le ‘coût total’ de ta recette. Personnellement pour que ça soit rentabilisé (si je veux faire la meme) il faut que j’achète ces ingrédients précisemment donc ils vont forcément rentrer dans le coût total pour moi. Je ne sais pas si je suis très très claire. Et encore pour toi ça va mais pour quelqu’un comme Mercotte (que j’adore au passage hein) je pense que le biais est encore plus grand.Je crois que pour le fun ça serait intéressant que tu calcules combien ton budget semaine…Je suis donc d’accord avec toi mais j’insiste sur le fait que je ne pense pas être en mesure de réserver la même part de mon budget à la nourriture alors même que j’ai les mêmes préférences personnelles (même si dans mon cas d’autres facteurs rentrent bien sûr en jeu : manque de temps, manque d’argent (relatif hein j’appuye juste sur le fait que je suis étudiante).

    #48 - marmaille le 2 juillet 2008 Répondre
  49. J’ai lu ton billet et les commentaires avec beaucoup d’intérêt.Mais je me pose la question de savoir si vraiment ce sont des CHOIX pour certaines familles. Ici sur le Côte d’Azur le SMIC est le même que dans le fin fond du Cantal mais les prix je peux t’assurer que ce ne sont pas les même…… à commencer par l’immobilier. Et sur les marchés, tu peux te lever aux aurores, les prix sont exhorbitants pour les fruits et légumes entre autres. Et même dans les super marchés. Alors que faire ? Certainement pas acheter des plats tout prêts qui effectivement coûtent un bras mais certainement pas aussi manger 5 fruits et légumes par jour.Un paquet de saucisses acheté au super marché fera manger la famille pour bien moins cher qu’avec un bon poulet fermier.Bon OK j’ai pris l’exemple extrême. Mais c’est aussi difficile pour des gens des classes moyennes. Personnellement je vais le plus souvent possible acheter mes primeurs au marché en Italie parce que je les paye moitié prix par rapport au marché en bas de chez moi. Et même avec le prix du transport et du parking ça me coûte nettement moins cher qu’en France et en plus ce sont des produits très frais ce qui n’est pas souvent le cas au marché près de chez moi. Pour en revenir à l’idée de départ de ton billet, je ne trouve pas que pour la plupart d’entre nous (les blogeuses) nous utilisions des produits très chers. On se ‘ruine’ peut-être un peu en accessoires mais là aussi c’est un choix ! ;o)) C’est suivant les moyens financiers de chacune.En revanche je cuisine mieux, je pense, depuis que je surfe sur le net et surtout depuis l’arrivée des blogs. Nous avons fait, à la maison plein de découvertes de nouvelles saveurs, de nouvelles associations de produits pour notre plus grand plaisir, sans pour autant augmenter le budget nourriture. Enfin il me semble. Je fais partie des babybommers qui savent cuisiner, qui n’ont pas jeté les recettes de grand-mère (il n’y a qu’à voir sur mon blog j’ai pas mal de recettes anciennes et traditionnelles, même pas revisitées suivant le mode actuelle !!), je n’ai même pas jeté mes soutien gorge!!! ;o))Mais d’une certaine manière je pense sans être riche faire partie des ‘privilégiés’ qui peuvent s’offrir de bons produits. mais j’ai fait le choix de ne pas aller dans des restaurants à la mode et hors de prix, même si j’en meurs d’envie, pour pouvoir continuer à vivre de cette façon.Conclusion : tu as raison, c’est une question de choix et d’arbitrage pour les classes moyennes.Bravo et merci pour le choix de tes sujets qui amènent des réflexions très intéressantes.BisesMichèle

    #49 - Miechambo le 2 juillet 2008 Répondre
  50. @ Charmela : Oui tout augmente ca c sur. Quand je vois le prix de la baguette et que je convertis en francs, je me dis que ce n’est pas possible !!!@ Bleck : Je comprends. Moi je ne vais quasiment jamais à Auchan LAc et je privilégie mon p’tit Leclerc de quartier. Je vais chez les commerçants de mon quartier, au marché le dimanche pour le boucher qui est tip top au marché bio le jeudi pour le poissonnier qui est tip top aussi mais ça prend du temps et je me demande si je passe autant de temps à faire cela qu’à aller dans un hyper ? je ne sais pas. En tout cas cela me revient moins cher. QUand je vais dans une très grande surface, je reviens toujours avec deux fois plus de trucs qu’il y en avait sur ma liste ;)’tain ! 3 ans c dingue ;)@ Lydia : J’adore ta phrase : Pour bien manger il ne faut pas manger des produits chers mais des produits sains. Je suis 100% d’accord. Avoir un jardin doit permettre de réaliser une bonne économie sur le budget légumes.@ La fourmi : Il faudrait que je calcule chez moi. On a la chance d’avoir fini de payer la maison alors ça change quand même énormément de choses sur la répartition des dépenses. Et comme nous n’avons pas de budget transport, je pense que nous ne sommes pas du tout représentatifs. @ Anaïs : une histoire d’arbitrage, d’éducation, de mode de vie. On ne peut pas être tous pareil non plus heureusement ;)@ Marmaille : Je suis incapable de faire ce genre de choses. Et c très variable selon les semaines. Je pense que j’ai un ‘fond de placard’ très riche en épices et produits divers mais comment calculer le prix d’une pincée de poivre de Selim. Beaucoup de produits me durent plusieurs années ! Par exemple mes fèves TOnka que j’ai du payer 8 ou 9 euros le pot il y a 2 ans, j’en ai encore la moitié. etc etc…J’aime bien goûter des produits que je ne connais pas (dans la limite d’un prix raisonnable). Genre je ne vais pas m acheter du caviar pour voir (ou éventuellement un tout petit pot à Noël). En plus chez le nombre de personnes aux repas varient d un jour sur l’autre. Des fois j’ai les enfants, des fois pas, des fois nous sommes 4, des fois je grignote seule. C assez complexe. J ai du faire un tableau collé sur mon frigo ;) – Je dois aller 2 fois par mois chez Leclerc et dépenser à chaque fois une 100taine d’euros (150 des fois). J’y prends pâtes, riz, lait, yaourts, fromages, rarement des fruits et légumes, le jambon, les produits douches, shampoings, lessives ….- Je vais chez Leader Price environ une fois par mois pour eau, sopalin …- Et les produits frais, je fais dans mon quartier ; viande, poisson, fruits et légumes, pain.De toute façon je dépense plus aujourd’hui pour l’alimentation que je ne le faisais quand j’avais 20 ans. A l’époque je mangeais davantage de pizzas ;)Je crois que j ai fait un commentaire super décousu ! oupsssss@ Miechambo : tout à fait d’accord. J’ai remis en gras dans mon billet. C’est une histoire de choix quand on peux choisir. Mais bien des gens n’ont pas ce choix et vont au moins cher parce que c’est la seule possibilité ! Nous sommes allés à Barcelone au printemps et sur le marché de la Boqueria, j’ai trouvé que les fruits et légumes étaient beaucoup moins cher qu’en France. Comme toi en Italie ! c fou quand même ! et merci de participer à la discussion :)

    #50 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  51. Ca va pas être très original mais bon, je suis complètement d’accord avec tout ce que tu viens de dire… Malheureusement j’ai été témoin plusieurs fois de la même scène au supermarché et je suis toujours atterrée quand ça arrive. Et en ce qui concerne le pouvoir d’achat et co, pour ma part le budget alimentation arrive en deuxième, je préfère nettement m’acheter 2 ou 3 pattes de crabe royal plutôt que la dernière paire de chaussures à la mode…

    #51 - delph le 2 juillet 2008 Répondre
  52. @ Delph : Oui le contenu des caddies, c quelques fois effrayant ! Entre les pattes de crabe et les chaussures, mon coeur balance ;à

    #52 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  53. Tout cela et bien interessant mais Miechambo a raison de relever les différences régionales. Colette et moi en savons qq chose. J’ai l’impression de faire relativement attention et mes notes de superm sont exhorbitantes. Ce serait intéressant de chiffrer pdt une semaine les plats que nous proposons en bas de post par ex!!! Je suis plus réservée sur le livre 2euros pour un plat car c’est justement pour un plat et par pers. Pour 5 par 2 repas par 30 jrs c fait 600 euros, Non?Anne je trouve que tu y vas un peu fort avec la caissière par contre.J’étais une fille 100% urbaine et je t’assure qu’il m’est arrivée de sortir des énormités sur les fruits et légumes!!! Tu sais ici, quand j’achète des produits typiquement métropolitains, les caissières me demandent ce que c’est ou comment je les prépare. Question de cultures d’éducation et de région (tiens le radis noir par exemple, bcp en France ne connaissent pas!!!

    #53 - CFramboise le 2 juillet 2008 Répondre
  54. Culturel… Question de choix, ici tu prêches des convaincus, l’alimentation est évidemment un poste majeur de dépenses pour nous aussi, par choix de se nourrir sainement, de façon équilibrée et avec beaucoup de gourmandise bien sûr !

    #54 - Tiuscha le 2 juillet 2008 Répondre
  55. @ Tiuscha : la gourmandise, il n y a que cela de vrai@ Framboise : C sur qu’il y a des différences régionales mais est ce que globalement cela ne s’équilibre pas ? Je ne parle pas des cas à part comme toi ou Colette ou Brigitte en Guyanne ou même en Corse. Mais si l’on parle de la France métropolitaine, qu’en est il? Est ce que les produits sont plus chers dans le sud que dans le nord ? à Paris ou en Province ? Mais est ce que ce n’est pas compensé par les différences en termes de logements ? de coûts de transports ? ou bien y a t il des départements bien plus chers que d’autres ? je ne sais pas du tout. Pour la caissière c’était une femme typiquement sud ouest ;) (je ne sais pas comment être politiquement correcte). Elle aurait été d’origine étrangère, cela ne m’aurait pas choqué le moins du monde. Moi je ne connais pas ou très mal les produits qui ne sont pas de ma culture maternelle. Mais des petits pois ! quand même ! Ca ne te surprend pas ?

    #55 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  56. Ben je pars du principe qu’elle avait ptet un doute avec des haricots plats par exemple!! J’ai une tendresse particulière pour les caissières qui sont surexploitées, fliquées à mort par les vigiles et leur direction et qui peuvent être lourdées à la moindre erreur. Y a de quoi te bloquer le cerveau. Parfois elles préfèrent demander et se ridiculiser plutôt que de se retrouver à l’Anpe. C’est aussi un privilège de pouvoir hiérarchiser ses sujets de préoccupations.

    #56 - CFramboise le 2 juillet 2008 Répondre
  57. @ Framboise : humph, je ne suis pas convaincue ;) Pas du pb des conditions de travail mais pour mes petits pois. ;)

    #57 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  58. En tout cas, je vais m’empresser de montrer des vrais petits pois à ma tribu en arrivant!!!;-)Je peux encore en trouver en Août, tu vois je ne sais même pas! Des bises Anne. Continues à faire réfléchir la bloggomiammiam

    #58 - CFramboise le 2 juillet 2008 Répondre
  59. J’suis assez d’accord avec ton analyse. Je crois que tout est une question de priorité : pour ma part je préfère me faire plaisir avec des livres et au rayon alimentation, qu’avec des fringues. Il est vrai que certains produits sont assez onéreux, mais après l’enjeu est aussi de faire des choses sympa avec des aliments du quotidien. Et même si faire soi-même ne revient pas toujours moins cher, la cuisine est pour nous surtout un loisir, qui comme tous a un coût !Ton post m’a bien intéressé car je me suis récemment aussi fait la réflexion… Bises

    #59 - Nestelle le 2 juillet 2008 Répondre
  60. Je ne suis pas une blogueuse cuisine, mais je sais que je favorise beaucoup le budget nourriture… Bio qui plus est… et pour le coup mon appartenance à une CSP moyenne qui peut tout de même se le permettre ne peut être nié… Pour ne jamais acheter de plats tout prêts, je remarque que les produits de base ont vu leur coût augmenter ces derniers temps! Avec la hausse du prix du pétrole, cela n’est pas fini d’ailleurs… D’où l’idée de consommer local, de saison, et en bio si possible car plus nourrissant!:-)

    #60 - SoAnn le 2 juillet 2008 Répondre
  61. Entièrement d’accord, il vaut mieux cuisiner que d’acheter un plat tout préparé qui coûte plus qu’un bras… Ceci pour le poste alimentation. Pour le poste transport et logement, là c’est différent car cela a vraiment fait un bon… et on ne fait pas toujours ce que l’on veut !!! hélas ! d’où la collocation qui a explosée !Pour l’histoire des caisses, c’est drôle, mais cela m’arrive très régulièrement que l’on me demande ce que j’ai pris dans mes légumes !Bon je retourne voir mon pain qui lève !!! et ma brioche également ;-).

    #61 - Swinguette49@hotmail le 2 juillet 2008 Répondre
  62. Moi aussi, je suis entièrement d’accord ! Je suis comédienne (et puis, pas encore célèbre), donc je n’ai pas beaucoup d’argent, mais quand j’ai des sous, j’achète des fruits, légumes ou viande biologiques (plus chers mais meilleur pour moi et pour la terre !). Ou sinon, j’achète des livres (de cuisine, de fiction, d’histoire, etc.) pour nourrir mon cerveau et mon imaginaire ;-)Tout le monde a laissé des commentaires très intelligents, donc je vais simplement dire que j’ai beaucoup apprecié ce post et le discussion autour. Merci tout le monde !

    #62 - Hopie le 2 juillet 2008 Répondre
  63. @ Framboise : Sous tes latitudes, ce n’est pas pareil ;)@ Nestelle : merci pour ton commentaire !@ So ann : C ‘est sur que le prix des produits de base a terriblement augmenté. Regardons le pain, le lait, les yaourts, les légumes … Je pense que la très grande majorité des blogueuses culinaires consomme des produits de saison et si possible cultivés localement. Nous sommes assez sensibilisés à tout cela. De même pour le bio et/ou l’agriculture raisonnée. @ Swinguette : oui pour le prix de l’essence on n’est pas maître de la chose.@ Hopie : peut être que quand tu seras super riche et célèbre tu mangeras différemment ? ;)

    #63 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  64. bien que d’accord sur ton sujet et globalement sur les commentaires, je ne peux m’empêcher de penser que nous sommes privilégiés ;quasiment tous autant que nous sommes ;voulez vous vraiment que je vous parle du pouvoir d’achat du Sénégalais moyen ?zut, encore une coupure d’électricié ! see you soon !

    #64 - dumè le 2 juillet 2008 Répondre
  65. @ Dumé : Ca c sur ! On est bien évidement privilégiés pas rapport à 90% de la population mondiale. Mais ce n’était pas la question ici ;) C’est quand même bien de le rappeler régulièrement, cela remet les choses en place.

    #65 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  66. Je me méfie toujours un peu de ce genre de statistique, qui d’ailleurs a été faite pour tous les pays de l’Euro. Nous et nos 2 millions de pauvres sommes toujours au restaurant ;-}}}Si tu as un poulet et deux personnes, statiquement chacune a mangé un demi-poulet. Statistiquement on ne peut jamais dire qu’une a mangé tout le poulet et l’autre a faim. Amitiés

    #66 - maloud le 2 juillet 2008 Répondre
  67. Ca me rappelle une mère de famille, dans une émission de télé, qui expliquait que c’était dur et qui lançait à ses filles : ‘Alors, vous préférez quoi ? manger un beefsteak ou avoir des jolis vêtements ?’ !!!

    #67 - Patricia le 2 juillet 2008 Répondre
  68. @ Maloud : C sur qu’il faut prendre avec prudence les statistiques. On peut leur faire dire tout et son contraire ;)@ Patricia : Là on entre dans la catégorie de ceux qui n’ont pas trop le choix.

    #68 - Anne le 2 juillet 2008 Répondre
  69. tout à fait d’accord avec cet article !

    #69 - letice74 le 3 juillet 2008 Répondre
  70. Totalement d’accord avec cet article. Seulement on ne peut négliger la hausse des prix : un cube de levure de boulangerie à 50 centimes d’euros ça me laisse perplexe (quand j’estois jeune c’estoit dans les 20 centimes de franc), le litre de lait à 1.5 euros alors qu’il est acheté à 40 centimes au producteur …Et je fais partie des privilégiés, je ne me plains pas de mon sort, mais je ne gaspille rien. Question d’éducation

    #70 - La Pépette le 3 juillet 2008 Répondre
  71. Je pense que cela dépends des priorité de chacun.Il y’en a qui préfère les fringues, les gadgets high-tech et d’autres préfèrent mettre leur argent dans une alimentation plus variée et recherchée.Je préfère de loin la dernière option mais encore là tout est relatif à chacun…

    #71 - awoz le 3 juillet 2008 Répondre
  72. Petit bonjour du matin Anne!Tu parlais de bio et d’agriculture raisonnée, je viens de passer commande sur leportailbio.com ils font des réductions!!! j’ai fait le plein du coup :Det là je vais aller au marché bio à Metz, pour une fois que je peux y aller :)Bisous et bonne journée!

    #72 - Anaïs le 3 juillet 2008 Répondre
  73. @ Letice : merci :)@ La pépette : C’est sur ! Les prix ont sérieusement augmenté.@ Awoz : tout à fait. Et chacun fait ce qu’il veut chez lui ;)@ Anaïs : Merci je file voirBonne journée à tous et merci pour vos participations !

    #73 - Anne le 3 juillet 2008 Répondre
  74. aaah, j’aurais bien aimé lire tous les comm, mais il y en a trop. Va falloir que j’étale sur la semaine!Je suis bien sûr d’accord sur les priorités de chacun, mais avec un bémol. Mon budget alimentaire a baissé depuis 1 an. Mais pas au profit d’un nouveau téléphone portable (le mien doit peser 300g), ni pour un autre truc non-totalement nécessaire. Il a baissé tout simplement parce que tout le reste de mon budget a baissé (hausse du coup de la vie et salaire bloqué au centime près depuis des années).Je continue à cuisiner, les plats sont simples mais goûteux. Chéri mange moins de viande, je fais plus attention aux prix au kilo, je change un peu mon choix de produits. Mais je continue à cuisiner tout simplement parce que je ne peux pas imaginer de vivre autrement.

    #74 - mook le 3 juillet 2008 Répondre
  75. @ Mook : Oui c en grande majorité ce que les gens pensent ;)

    #75 - Anne le 3 juillet 2008 Répondre
  76. J’en débattais justement avec des contacts sur un forum (privé) et je faisais le même constat.Ils achètent un nouveau portable tous les 3 mois (et pas n’importe lequel), ils achètent des PC hors de prix et j’en passe. Et derrière, ils font un débat sur le pouvoir d’achat qui baisse. Moi qui n’a pas de portable, je travail chez moi, donc je n’utilise la voiture que le week-end et pour finir ma chère et tendre fait à manger :)Maintenant, on attend le jardin pour faire le potager, parce que les produits frais ET BONS sont trouvables mais très chères (quand on habite pas en ville en tout cas). L’année prochaine normalement !

    #76 - moins depenser le 17 juillet 2008 Répondre
  77. @ Dépenser moins : tout le monde ne voit pas la vie de la même façon et les choses simples ne sont pas toujours considérées comme essentielles. Le paraître l’emporte sur l’ être.

    #77 - Anne le 18 juillet 2008 Répondre
  78. C’est vraiment ce qu’on appelle la société de consommation ainsi que celle qui consiste à dire ‘j’ai la plus grosse’ …Et c’est pourtant pas avec ça qu’on est plus heureux.

    #78 - moins depenser le 18 juillet 2008 Répondre
  79. @ Dépenser moins : hihiihi :)) C’est tout à fait cela ;)

    #79 - Anne le 18 juillet 2008 Répondre
  80. Hello !Je ne pense pas que ce soit fondamentalement une question de pouvoir d’achat mais une question de choix. Manger bien ne signifie pas forcément manger cher … surtout si on choisit des produits de saison. Courgettes, carottes, pommes de terre ou potiron ne grèveront pas un budget. Personnellement, je pense que mon premier poste de dépenses mis à part le logement c’est effectivement la nourriture. Je ne fume pas, je n’utilise que très rarement la voiture (vacances / courses) sinon j’utilise mes pieds (!) ou les transports en commun, nous n’allons quasiment jamais au cinéma et faisons peu de sorties restaurant depuis la naissance de mon fils. C’est autant de budget qui peut être réinvesti pour se faire des plaisirs gourmands au moment des courses … et je le considère vraiment comme ça : entre payer 45 euros un restaurant moyen (+ baby sitter etc) et utiliser ce budget pour des courses qui sortent de l’ordinaire, j’ai fait mon choix. Idem, je ne suis plus les collègues qui mangent systématiquement à l’extérieur tous les midis : 11 euros par jour pour un plat à la brasserie du coin, 13,50 avec le café ça va de temps en temps mais pas tous les jours. Je fais les courses chez un primeur pas cher du tout et je complète au supermarché du coin. J’achète peu de produits tous faits mis à part les produits de base comme les pâtes (et ça je considère que c’est une vraie économie). Je fais mon pain moi même (plus savoureux, se conserve mieux et vraiment moins cher). Je vigile le prix au kilos, la qualité du produit (qualité gustative + meilleure conservation) mais je m’octroie quelques plaisirs plus chers à l’occasion … et j’achète très souvent des produits bio. J’essaie aussi d’être vigilante sur les gachis : il parait que jusque 25% de ce que nous achetons finit directement à la poubelle … Deux petites anecdotes : – j’ai refusé ce matin une grappe de raisin à 7 € le kilos à mon fils ce matin : pas la saison, donc importation, donc pollution et surcoût, donc produit cueilli pas mur … Je ne suis pas prête à faire ces ‘sacrifices’. – en général quand je fais les courses chez mon primeur je reviens avec 2 grands sacs pleins … pour une somme raisonnable. Je considère qu’avec 60 € je tiens la semaine. Au supermarché, dès que j’achète la moindre bêtise (soda, bonbons, gâteaux industriels, céréales pour le petit déj) l’addition grimpe fortement. Je suis souvent estomaquée de constater qu’un petit sac de rien du tout à moins de 10 articles et ne contenant rien d’extravagant me revient à 25 € … ce qui me conforte dans l’idée que faire maison c’est plus sain et moins cher.Sinon, 100% d’accord pour ta remarque sur les TIC : il n’y a pas si longtemps que ça nous payions 35 € d’internet, 59 € pour le portable de monsieur et 15 € pour le mien … soit 110 € de téléphonie / mois … Exorbitant ! Et encore j’ai un forfait raisonnable (MOI, pas comme Monsieur !!!), pas 36000 abonnements cables et satellites, canal + etc. Mais je trouve ces sommes hallucinantes quand on voit que par ailleurs beaucoup sont en dégroupés (donc plus d’abonnement France Télécom) et que le prix des communications à la minute pour ceux qui ne le sont pas a prodigieusement baissé. Quand j’étais enfant nos factures n’atteignaient pas ces sommes là ! Pourtant on appelait l’Espagne toutes les semaines …A bientôtSylvie

    #80 - Sylvie le 20 juillet 2008 Répondre
  81. Merci beaucoup Sylvie de ton témoignage.

    #81 - Anne le 21 juillet 2008 Répondre
  82. Tout a fait de ton avis… Deja, choisir de BONS produits ne signifie pas choisir les plus chers : j’ai fait le marché tout l’été et ai trouvé des fruits et légumes peu chers… et surtout qui ne se perdent pas comme ceux des supermarchés! Pour se faire plaisir, il faut aussi savoir ATTENDRE car par exemple j’ai tout un lot d’épices… ahceté en promo… sinon cela est si cher…

    #82 - Anonyme le 2 septembre 2008 Répondre
  83. @ Anonyme – Commentaire N°82 : Oui, c’est sur qu’il faut savoir acheter et ne pas trop céder aux achats impulsifs ;)

    #83 - Anne le 2 septembre 2008 Répondre
  84. Oui, je suis d’accord. Les blogueur(se)s culinaires ne sont pas tous riches, mais effectuent des choix, c’est évident : – il y a d’une part une volonté délibérée de consacrer plus d’argent à ce poste qu’à un autre (même si celui de l’immobilier, notamment, est incompressible pour ceux qui n’ont pas eu la chance / l’âge d’acheter ou de louer leur résidence avant la flambée des prix), – d’autre part la recherche permanente de ‘bons plans’ pour assouvir leur passion à moindres frais (autant pour les produits alimentaires que pour les gadgets),- et enfin le plaisir à passer du temps en cuisine ; or, le ‘home made’ revient beaucoup moins cher que le tout prêt.Ceci ne veut pas dire que c’est un choix moralement irréprochable. C’est un choix tout court.

    #84 - Le confit c'est le 3 septembre 2008 Répondre
  85. Tout à fait d’accord Anaik. On ne peut pas dire bien ou mal, juste un choix ;)

    #85 - Anne le 3 septembre 2008 Répondre
  86. waaa le coup des petits pois m’a tué!! Je me demande comment elle a cuisiné ça sans savoir ce que c’était… Je suis d’accord je pense que c’est question de priorité mais surtout de manière de faire ses courses avec notamment les fruits et légumes de saison, les marchés… Je pensais dépenser plus en alimentation que d’autres amis étudiants et finalement non. Pas de plats cuisinés, des courses plus souvent et l’envie de passer du temps dans la cuisine ça aide! ça me sidère de voir des gens qui achètent le dernier écran plat et qui mange de la soupe en sachet tous les soirs…mais bon chacun ses plaisirs!

    #86 - mimosa le 9 septembre 2008 Répondre
  87. @ Mimosa : oui comme tu dis, chacun ses plaisirs ;) Mais cela me sidère toujours :)

    #87 - Anne le 9 septembre 2008 Répondre
  88. J’ai perdu mon emploi récemment. Mon pouvoir d’achat a donc diminué brutalement (avec un mari étudiant et un enfant), mais mon temps libre a doublé…. J’ai laissé tombé l’hyper et ses multiples tentations et j’ai redécouvert le marché et la petite supérette du quartier. Plus de produits tout faits, chers, mais tout de même pratiques quand on travaille 45 heures par semaine…. Des produits de base, des marques repères, et la redécouverte du plaisir de flaner au marché, de cuisiner des produits frais. Mon budget alimentation a diminué de moitié, mais le plaisir (de faire soi-même, de servir des plats maison….) a doublé. La difficulté sera de s’y tenir à la reprise du travail.

    #88 - Anonyme le 10 octobre 2008 Répondre
  89. C’est vrai que cela prend plus de temps ; ce n’est pas facile de tout concilier ! Bonne chance pour les recherches d emploi !

    #89 - Anne le 10 octobre 2008 Répondre
  90. Je pense que le problème ne vient pas de la ‘baisse du pouvoir d’achat’ mais de ce qu’en font les gens, de leur manière de consommer. j’en suis le parfait exemple: je vis avec quelqu’un qui, certes, gagne très bien sa vie, mais qui dépense une fortune dans des objets geek : tout ce qui est high-tech, il le lui faut.Je ne compte plus les abonnements à internet, satellite, les achats apple en tout genre etc etc. Je crois qu’on s’est tellement créé de besoins qu’on en a oublié l’essentiel. Il y a 2ans, en voyant que je dépensais plus de 1000E par mois en alimentaire pour 3 personnes( oui oui, vous ne revez pas , presque autant que mon loyer!!), j’ai décidé de réagir. J’ai déjà commencé par ne plus commander à domicile ( japonais, pizza, indien, chinois etc…) car plusieurs fois par semaine, ca fait vite grimper l’addition. Ensuite, j’ai décidé de privilégier les produits de saison – bien meilleurs et bien moins chers – ( fini d’acheter un kilo de cerise à 8E au mois de décembre!!)… Ensuite, j’ai supprimé un maximum de plat acheté tout prêts ( j’ai commencé à maigrir et mon porte-monnaie aussi!!)ET enfin, de mai à octobre, je vais à la récolte à la ferme. Ca fait une sortie avec le petit bonhomme et on en revient avec le coffre plein pour trois fois rien. Résultat des courses,maintenant quand je dépasse 500E par mois, je trouve que j’ai fait des folies :-)

    #90 - Anonyme le 12 novembre 2008 Répondre
  91. Merci de ton commentaire. Commme tu dis, tu en es le parfait exemple ;) Et je ne sais pas toi, mais moi, maintenant, je jette beaucoup moins qu’avant ! Là aussi j’ai fait des progrès.

    #91 - Anne le 12 novembre 2008 Répondre
  92. Merci pour ces infos ,tres interessant!

    #92 - moli67 le 7 janvier 2009 Répondre
  93. de rien Moli. A bientôt

    #93 - Anne le 7 janvier 2009 Répondre
  94. sacré pouvoir d’achat ! vivement que cette crise finisse

    #94 - chippendales le 8 mars 2009 Répondre
  95. hé oui c’est toute une éducation à faire !!! car je pense que connaitre l’histoire de France c’est bien mais savoir faire la différence entre une tomate et un artichaut c’est aussi de la culture à min sens !!!

    #95 - virginie31 le 2 avril 2009 Répondre
  96. @ Virginie : Ca c’est sur ! Et on perd complètement cette notion. D’où vient ce qu’on mange ? Comment c’est cultivé, ramassé … Il n’y a plus beaucoup de papis jardiniers :(

    #96 - Anne le 2 avril 2009 Répondre

Laisser un commentaire


Fermer